. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Rosso : les choses ont changé suite aux mesures contre le coronavirus

Mercredi 8 Avril 2020 - 14:04

Rosso : les choses ont changé suite aux mesures contre le coronavirus
La ville de Rosso à l'époque du Coronavirus, n’est plus aussi dynamique, pleine de mouvements, de vitalité et d'activité.

Aujourd'hui, beaucoup de choses ont changé suite instructions des autorités administratives, militaires et sécuritaires de l'État pour prévenir la propagation de l'épidémie du coronavirus dans le pays.

Les pouvoirs publics ont pris l'initiative de suspendre les cours dans les écoles, instituts et universités, comme c'est le cas pour les activités sportives et culturelles et ont réduit le nombre de travailleurs sur les lieux de travail.

Les frontières terrestres, maritimes, fluviales et aériennes ont été fermées.

Tous les magasins ont été fermés, à l'exception des magasins d'alimentation et des bureaux de transfert d'argent.

A Rosso, la circulation s'arrête de 18h à 6h du matin, et toutes les routes, rues et places publiques se vident, exception faite des agents de sécurité et de leurs véhicules qui parcourent toutes les rues pour préserver la sécurité et la sûreté du citoyen.

Les bus, les véhicules de transport et même la circulation des véhicules particuliers entre la wilaya du Trarza et les autres wilayas du pays ont également cessé, et les autorités sauf pour la circulation des camions transportant des denrées alimentaires afin d'éviter toute pénurie pouvant entraîner des spéculations ou des hausses de prix.

En réponse à ces mesures préventives, et conscients de l'ampleur de la responsabilité qui incombe aujourd'hui à chaque citoyen mauritanien de se sécuriser et de protéger sa patrie, les habitants de Rosso, des villes, villages et communautés situés sur la ligne de contact avec notre voisin du sud, ont pris conscience de l'ampleur du danger et de la nécessité d'un engagement positif dans toutes les décisions prises à cet égard.

Tout le monde veut avoir un rôle dans cet effort national, alors les organisations de la société civile, les associations de jeunesse et les partis politiques ont lancés des campagnes de sensibilisation de la population sur la gravité du virus Corona et sur la nécessité d'agir collectivement pour y faire face à tous les niveaux. Les initiatives variaient et les titres différaient, mais leur seul objectif est de garantir la santé des citoyens et de protéger le pays contre les répercussions de la pandémie du Corona qui a balayé la plupart des pays du monde,

Certains d'entre eux ont choisi d'éduquer les citoyens sur les méthodes à suivre pour prévenir cette épidémie, principalement de rester chez soi autant que possible, de se laver les mains avec du savon et de suivre les instructions liées à cette épidémie.

De plus, les activités culturelles et sportives et les soirées nocturnes ont été suspendues, et les poignées de main et les câlins d'êtres chers se sont transformés en simples signes à une distance d'au moins un mètre.

Certains ont choisi d’assister les couches défavorisées qui ont eu la part du lion dans le programme économique et social approuvé par Son Excellence le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, pour réduire l'impact des répercussions des mesures prises pour contrer cette pandémie mondiale sur les handicapés, les démunis et les familles dirigées par des femmes.

AMI
chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche