. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Mauritanie : Avènement d'une nation footballistique

Vendredi 4 Juin 2021 - 11:17

Avant le début des éliminatoires au Mondial 2022, les hommes de Djamel Belmadi affronteront lors d'un match amical leurs homologues mauritaniens ce jeudi au Stade Mustapha Tchaker de Blida. L'opportunité pour DZfoot de mettre la lumière sur l'équipe emmenée par Corentin Martins, qui se présente désormais comme l'unes des sélections les plus régulières en termes de progression sportive sur le continent.


Nous avons pour l'occasion interrogé le journaliste Lassana Camara, fondateur du site Mauritaniefootball.com qui reviens par de nombreuses anecdotes sur l'histoire récente de la belle histoire du football mauritanien, assez similaire à la nôtre.

« En 2007, je cherchais des informations sur le football africain, je suis tombé sur DZfoot, je me suis dit, pourquoi on a pas ça sur le football mauritanien c'est comme ça que j'ai créé mon site »

Si les Fennecs n’ont eu l’occasion de croiser le chemin des Mourabitoune qu’à six reprises par le passé, ces derniers ont connu une nette progression lors de la dernière décennie.

« Beaucoup de mauritaniens ont découvert le football grâce à l'Algérie, moi je regardais le lundi l'émission de football sur la télévision algérienne. Les liens sont encore plus profonds, il n'y a pas une famille qui n'a pas un membre qui a été faire ses études supérieurs en Algérie ».

En effet, depuis le début des années 2010 où leur sélection nationale était au plus bas, occupant le  206 ème rang au classement FIFA, la sélection mauritanienne n'a cessé de développer un programmer ambitieux de refonte de son football basée sur le développement local, avec des infrastructures liées à l'émergence d'une génération de footballeurs à même de porter leurs pays sur le devant de la scène africaine.

« Quand Ahmed Yahya est arrivé en 2013, un championnat régulier a été mis en place. Aujourd'hui 70% de l'effectif de la sélection joue à l'étranger mais au moins 7 à 8 joueurs qui jouent ailleurs sont issus du championnat depuis la mise place d'une politique de formation. Ils commencent à jouer en Algérie, en Tunisie au Maroc etc...  »

Une ambition devenue réalité au vu de l'évolution du rang des Mourabitoune au classement FIFA, passant de la 208ème place mondiale au début des années 2010 à la 101ème place lors du dernier classement publié en mai.

« En 2016 on a battu l'Afrique du Sud 3-1 à Nouakchott et on a failli se qualifier à la CAN en faisant match nul contre le Cameroun à Yaoundé, ils ont marqué à la dernière minute. Malgré la déception, c'est à partir de là que nous avons commencé à y croire ».

Une progression qui trouve son point d’orgue avec leur première participation à une phase finale de Coupe d’Afrique des Nations lors de l'édition 2019 organisée en Egypte. Les Mourabitoune ont d’ailleurs validé pour la deuxième fois consécutive leur billet qualificatif pour la prochaine CAN organisée au Cameroun, en terminant deuxième de leur groupe de qualification derrière le Maroc et devant le Burundi ainsi que le Centrafrique.

« La fédération à désormais son propre restaurant, une boutique et du marchandising au siège. Ils sont entrain de construite un hôtel 4 ou 5 étoiles. Ils ont plein de projets, on les prend parfois pour des rêveurs mais ils concrétisent ce qu'ils veulent et investissent bien l'argent donné par la FIFA ».

Lors de l'édition 2019 de la CAN, la Mauritanie réussira une première honorable dans un groupe E relevé avec le Mali, la Tunisie (demi-finaliste) et l'Angola où elle se classera avec deux points à la dernière place du groupe, devancée d'un seul point par la Tunisie.

Auteur d'un match nul (0-0) face aux Aigles de Carthage, la Mauritanie a vu sa qualification lui échapper suite à une large défaite (1-4) face aux Aigles du Mali, adversaires des Verts le 6 juin prochain.

« Depuis l'arrivée d'Ahmed Yahya il n'y plus de problèmes d'organisation, de primes de match, l'équipe fait des stages à l'étranger, ils sont dans les meilleurs hôtels. Avant les joueurs répondaient difficilement au téléphone maintenant c'est eux qui appellent. Avant on avait pas de siège, le seul officiel mauritanien était commissaire de match maintenant Yahya est vice-président de la CAF et on est présents dans les instances. Sa plus grande victoire c'est ce match amical contre l'Algérie ».

En progression constante depuis cette première participation, la Mauritanie a su montrer à plusieurs reprises sa capacité à faire déjouer des équipes majeures du continent, à l'image du Maroc lors des qualifications en CAN, et pourrait se poser en sérieux outsider en qualifications au Mondial dans un groupe B composé de la Tunisie, de la Zambie et de de la Guinée-Équatoriale.

Le pari gagnant d’une vision long terme

Si dans le monde du football, la longévité des entraîneurs ou sélectionneurs se voit de plus en plus éphémère, la FFRIM (Fédération de Football de la Mauritanie) a adopté une tout autre stratégie. En effet, les rênes de la sélection ont été confiées à un homme bien connu du football français, qui n’est pas étranger aux récents succès du football Mauritanien, Corentin Martins.

« Il y avait des entraineurs avec des CV plus fournis que Corentin Martins mais Yahya m'a dit on va le prendre lui, parce qu'il va nous couter moins cher et qu'un entraîneur comme lui va se construire avec nous. C'est un ancien international français, ça va faire un peu de publicité pour la Mauritanie et pour lui c'est un bon moyen pour viser des sélections plus huppées en Afrique, c'est du gagnant-gagnant ».

Sélectionneur des Mourabitoune depuis 2014, il avait affiché dès son intronisation ses lignes directrices, basées sur du long terme. Cette vision a permis à la Mauritanie d’élargir sa prospection de joueurs et d’intégrer progressivement des jeunes éléments au sein de cette sélection. Parmi les 25 joueurs dernièrement appelés par le technicien Français, seuls six d'entre-eux évoluent dans le championnat national, la majorité des joueurs constituant le groupe joue quant à elle en Europe et dans des championnats nord-africains.

Un collectif solide qui s’affirme sans complexe

Les Mourabitounes évoluent le plus souvent dans un schéma en 4-4-2 et affichent un bloc équipe solide, en témoigne les performances réalisées face à des sélections mondialistes, en témoigne les récentes performances face aux Aigles de Carthage et les Lions de l'Atlas. Une continue et des résultats encourageants qui se sont construits sur un socle de joueurs désormais pleinement installés dans l'effectif dirigé par l'ancien meneur de jeu de l'AJ Auxerre.

Elément important en défense, l’imposant Abdoul BA (2m03, 96 kg) joueur chevronné de Ligue 2 française (passé par Lens et Auxerre) aujourd’hui sans club, effectue son retour dans la liste de Corentin Martins, lui qui n’était pas sélectionné lors du dernier regroupement de la sélection en mars. À noter l’absence de deux joueurs cadres de cette sélection, en l’occurrence l’arrière gauche Aly ABEID (23 ans, Valenciennes FC) ainsi que l’ailier expérimenté, Cheikh Moulaye AHMED dit BESSAM (33 ans, sans club), passé notamment par la JS Kabylie et le CS Constantine. Une absence majeure étant donné qu'il demeure le joueur le plus cape de cette sélection avec 55 matchs joués.

En revanche, Corentin Martins pourra compter sur des éléments clés notamment le récent néo- international Aboubacar KAMARA (26 ans), auteur du but de la qualification à la prochaine CAN pour sa deuxième cape en mars dernier. Le pensionnaire de Fulham, prêté cette saison à Dijon, s’affirme déjà comme un élément incontournable sur le front de l’attaque mauritanienne.

« Durant la CAN 2019, il nous manquait un attaquant, on a dominé la Tunisie mais on arrivait pas à marquer. Ce qui a changé récemment c'est l'arrivée d'Aboubakar Kamara (Dijon, prêté par Fulham). Il a joué deux matchs, et a été étincelant contre le Maroc en marquant le but qualificatif à la CAN 2021 ».

Également de la partie, l’attaquant Ismail DIAKITE (29 ans Al Shamal SC - Qatar) qui totalise 5 buts en 25 sélections, Adama BA (27 ans, PAS Lamia 1964 - Grèce) ainsi que le jeune milieu offensif Moctar SIDI EL HACEN (23 ans, CD Lugo - Liga 2 Espagne), qui constitueront les éléments offensifs à surveiller pour les hommes de Djamel Belmadi.

Portée par un projet ambitieux, la Mauritanie continue à construire pas à pas un avenir prometteur pour son football misant sur le développement de son football à l'échelle locale et l'attraction de ses meilleurs talents binationaux. Un projet qui en quelques points, rappelle le chemin parcouru par l'Algérie lors des dernières décennies avec une double qualification en Coupe du Monde. Un espoir et une conviction, qui à l'image du parcours algérien, qui combinées laissent au peuple mauritanien une immense fierté d'être enfin cités parmi lss nations qui comptent sur le continent africain, et d'ici quelques temps d'émerger au niveau mondial.

DZfoot

chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 11 Juin 2021 - 22:37 Amical : la Mauritanie se reprend...

Jeudi 10 Juin 2021 - 00:43 Sports

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche