. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Lettre à mon Ministère

Dimanche 10 Janvier 2021 - 20:52

 

J’ai porté une attention particulière à la sortie de notre Ministre du Commerce de l’Industrie et du Tourisme.

A la question du journaliste sur la stratégie de son département concernant les mesures entreprises pour faire face aux conséquences de la pandémie Covid19… La Ministre, après une rétrospective du secteur, a expliqué que son département, dans le cadre de sa stratégie, n’a pas trouvé mieux que de lancer une formation destinée à mettre sur le marché 500 jeunes futurs chômeurs.

Cette stratégie prospective doit être encouragée, car notre Ministère semble en mesure d’anticiper nos demandes futures de main d’œuvre qualifiés ce qui augure de belles saisons touristiques en perspective.

 

Madame la Ministre,

Il est bien juste de rappeler que le secteur du Tourisme compte 5 sous-secteurs qui sont en détresse  depuis février 2019 :

  • L’hôtellerie et la restauration
  • Les auberges et les maisons d’hôtes
  • Les agences de tourisme communément appelés Tours Opérateurs ou réceptifs
  • Les agences de billetterie
  • Les agences de El hadj et omra

Si cette formation répond à une demande pressante du sous-secteur de la restauration et hôtellerie depuis quelques années, est-elled’actualité aujourd’hui ?  Une question de priorité départementale me direz-vous… Il est bien vrai que le projet d’une Ecole de Tourisme ne date pas d’aujourd’hui et  que depuis une dizaine d’années, cette idée apparaît pour disparaitre après quelques mois, éjectée souvent au détriment de la gestion au quotidien du département.

Si la justification de cette formation, avancée par la Ministre comme prioritaire vu le nombre des employés étrangers dans ce sous-secteur, il semble qu’elle ait occulté l’approche sociologique de la réalité des emplois dans ce domaine. Tous les professionnels vous diront que la majorité des employés étrangers  ont été formés sur le tas, mais c’est leur discipline et leur disponibilité qui sont recherchées.

Madame la ministre,

Quand on dirige un Ministère comme celui du Commerce de l’Industrie et du Tourisme, en l’occurrence un département par excellence du secteur privé, on est tenu à consulter, voire à se reporter aux professionnels privés. Le secteur privé est certes friand des incitations fiscales sous forme d’aides ou de crédit d’impôts, mais il est surtout avide de compromis, un  socle solide à mon avis pour construire un partenariat public/privé  ‘’PPP’’ cher à notre gouvernement.

 

La question qu’aurait dû vous poser notre journaliste : « Qu’en est-il des autres sous-secteurs ? » :

  • Les auberges et les maisons d’hôtes de l’intérieur du pays, qui a ma connaissance n’ont pas de personnels étrangers,méritent à bien des égards, non pas de la compassion mais des encouragements et un accompagnement pour  leur permettre de répondre aux critères standards de lieux d’hébergements que vous souhaitez ;
  • Les Agences de Tourisme ou réceptifs  qui ont remboursé des acomptes à leurs partenaires étrangers et dont certaines ont vu leurs groupes renvoyés de Mauritanie par une décision prise la veille sans information préalable ;
  • Un personnel de guides, cuisiniers, chameliers et chauffeurs qui, depuis février 2019, attendent un geste même symbolique, une petite reconnaissance du département pour entretenir l’espoir d’un futur meilleur ;
  • Des agences de billetterie au bord du gouffre avec des charges fixes en loyer électricité et salaires ;
  • Des agences d’el Haj et Omra qui vont boucler la deuxième année sans travail.

Autant de problèmes qui nécessitent beaucoup de consultations et de négociations pour être correctement abordés et résolus. Votre capital d’expérience acquis  dans le Département, votre capacité d’écoute et  votre dépassement de soi que nous reconnaissons tous, viendront à bout des malentendus et jetterons les nouvelles bases d’une attente cordiale et bénéfique entre votre Département et la Fédération du Tourisme…   

C’est en pareille circonstance, Madame la Ministre, qu’il faut faire front commun pour venir à bout des défis…

 

Mohamed El Moustapha Dit Cheibany

PROSERVICES TOUR

 

 

 

 

 

chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 26 Janvier 2023 - 13:38 Entre Nous /Sneiba El Kory

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche