. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Les ministres de la culture et des pêches commentent les résultats du conseil des ministres

Jeudi 22 Juin 2017 - 21:47

 Les ministres de la culture, de l’artisanat, porte- parole officiel du gouvernement et des pêches et de l’économie maritime, M. Nany Ould Chrougha, ont commenté jeudi les résultats du conseil des ministres tenu plus tôt la même journée.

Le ministre de la culture a souligné que le conseil a examiné un certain nombre de projets de décrets et de communications dont une communication portant sur les bases sur lesquelles repose le développement de la pêche continentale et l’aquaculture en Mauritanie.

Le ministre a précisé dans une réponse à une question sur la visite du ministre iranien des affaires étrangères en Mauritanie que les relations diplomatiques avec l’Iran sont comme celles qu’entretiennent la plupart des pays du Golfe par conséquent la Mauritanie reçoit le ministre des affaires étrangères iranien ou de tout autre pays qui a des relations avec elle mais non au détriment de ses relations avec les autres pays.

Au sujet d’une question sur la position du gouvernement pour faire face à l’opposition des sénateurs, le porte- parole du gouvernement a indiqué que, jusqu’à présent le gouvernement n’a pas été informé officiellement d’une quelconque position de la part du sénat. Lorsque cette position nous sera communiquée sous forme de constitution d’une commission d’enquête ou autre, à ce moment le gouvernement agira et vous allez connaître alors ce qu’il en sera.

A son tour, le ministre des pêches a relevé que la pêche représente un des plus importants piliers de l’économie nationale de par sa contribution aux équilibres macro-économiques du pays en général et à travers la montée croissante de ses indicateurs en particulier s’agissant de son apport au budget de l’Etat et en matière de devises fortes sans compter ses revenus aux plans économique et social en plus de son rôle dans la lutte contre la pauvreté et l’absorption du chômage ainsi qu’au niveau de la sécurité alimentaire.

Il a expliqué que l’action du gouvernement s’est limité malheureusement au cours des années écoulées à des interventions limitées et non organisées dont notamment le projet Foum Gleita qui a créé la pêche continentale mais les insuffisances liées à l’absence du suivi et de l’évaluation de la part de l’administration au niveau central et le défaut de la duplication de ce genre de projets ailleurs dans d’autres zones du pays a conduit à la mise en place d’une nouvelle stratégie. La présente communication vise justement à connaître les potentialités de ce sous-secteur avant la mise en place de la stratégie de développement de la pêche continentale et de l’aquaculture.

Le ministre a relevé que l’on a commencé à renouveler le potentiel disponible sur l’ensemble du territoire national en dépit du fait que la Mauritanie est pays désertique mais dispose néanmoins de mares et de superficies inondées même dans les zones arides sans compter les mares proches de la zone du fleuve Sénégal mais aussi dans le Hodh Charghi, l’Assaba, le Tagant et le Brakna en plus de celle Foum Gleita.

source AMI
chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | désintox | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une


Recherche

Pendant ce temps...