. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Le boycott des services de Mauritel, lancé il y a trois semaines, s’intensifie

Jeudi 14 Juin 2018 - 11:59

Le boycott des services de Mauritel, lancé il y a trois semaines, s’intensifie

Depuis le 16 mai 2018, l’opérateur de téléphonie mobile Mauritel, filiale de Maroc Telecom, fait l’objet d’une campagne de boycott de ses services sur les réseaux sociaux.

Le mouvement qui est mené par un groupe de consommateurs, prend de l’ampleur puisqu’il n’est plus seulement mené sur les réseaux sociaux mais également dans la rue. A Nouakchott la capitale, des affiches placardées sur des devantures de boutiques, des poteaux électriques, etc, relaient déjà également le message « boycott Mauritel ».

La raison de cette sanction publique envers l’opérateur leader du marché télécoms national, c’est la mauvaise qualité de ses services, décriée depuis 2015 par les consommateurs et même l’Autorité de régulation des télécommunications.  Les consommateurs se sentent floués par Mauritel qui, malgré les multiples mises en demeures et amendes reçues du régulateur télécoms, propose toujours des services de mauvaise qualité aux abonnés.

Pour les consommateurs qui estiment que l’entreprise voit en ses amendes un moindre mal, comparées à ce qu’elle gagne de l’utilisation de ses services, ont donc décidé de mener leur combat directement à la racine.

En s’attaquant à la source de revenus de Mauritel, ils veulent menacer la survie de la société télécoms pour la contraindre à investir dans l’amélioration de son réseau.

source agenceeco.fin

chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche

Pendant ce temps...