. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

La semaine

Jeudi 9 Septembre 2021 - 09:05

La semaine

Grincements de dents  face à la flambée des prix des denrées de base
 

La nouvelle flambée des prix suscite des grincements de dents sans précédents dans le pays. Au moins cent cinquante dames membres de la coalition « Femmes Leaders pour la Justice et l’Égalité »(FLJE) ont exprimé, mercredi dernier, leur ras-le-bol devant la Présidence, lors d’une manifestation contre la cherté de la vie. Chargée de la communication, la diva Thiédel M’baye s’est fait la porte-parole de bon nombre de ménages mauritaniens accablés depuis un an et demi par le coût de la  vie:« C’est devenu un vrai casse-tête que d’effectuer nos plus nécessaires achats ! Les commerçants augmentent de jour en jour les prix des produits alimentaires, nous sommes fatiguées ! On ne peut plus rien acheter au marché. Nous nous y rendons chaque jour, nous les femmes, et c’est à ce titre que nous demandons une diminution conséquente des prix ».Mohamed ould El-Ghazwani sera-t-il sensible à ces cris de cœur féminins ?
 

Mesdames Anna Aïdara, présidente, et Assa Diagana, coordinatrice des FLJE, s’inquiètent vivement de l’incessante hausse des prix des denrées de première nécessité et demandent à l’État de prêter main-forte aux ménages rudement frappés par cette situation. Point-barre. Et de rappeler le caractère apolitique de leur mouvement. « Loin d’être une force d’opposition au gouvernement, nous l’invitons à mettre en place de conséquents programmes d’assistance aux couches vulnérables éprouvées parla flambée des prix ».
 

Tawassoul suit cependant la cadence  de la protestation contre la valse des étiquettes :« la hausse des prix des produits de première nécessité », estime-t-il, « a provoqué une crise aigüe qui étouffe toutes les classes sociales, alors que les salaires sont bas, le chômage généralisé et la pauvreté à grande échelle ». Et d’ajouter dans son communiqué : « la caractéristique de cette crise est que la hausse des prix touche tous les produits sans exception, touchant ou dépassant les 100% dans de nombreux cas et approchant globalement ce taux dans la majorité d’entre eux », avant de déplorer« l’absence de tout effort gouvernemental conséquent pour atténuer les souffrances des citoyens ; […] un échec insupportable » qui oblige le parti à appeler « toutes les forces vives de la Nation à coordonner leurs appuis aux légitimes et légales revendications des citoyens exigeant la baisse des prix. » Quant aux « propagandes » tendant à convaincre les citoyens que « ces hausses sont consécutives à des facteurs extérieurs », Tawassoul les juge « fallacieuses ».Tout le monde se plaint de ces hausses, notamment de l’huile de cuisine dont le prix a atteint un niveau record.

 

Le PMDE claque la porte de la Coalition de l'Opposition
 

Le Parti Mauritanien pour la Défense de l'Environnement (PMDE) se retire de la Coalition de l'Opposition. «  Le PMDE se voit dans l'obligation de s’en démarquer », explique le communiqué,« car il a compris que les choses ne vont pas le sens du principe de celle-ci. Le point de vue du PMDE sur la concertation proposée par le gouvernement diffère de celui du groupe. 

lecalame

chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g




Rubriques à la une

Recherche