. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Extension du PANPA : Les travaux avancent

Jeudi 7 Novembre 2019 - 13:38

Ouverts en Mars 2019, les travaux  d’extension (nouveau terminal à conteneurs et hydrocarbures) du  port autonome de Nouakchott  avancent normalement et  pourraient s’achever en Décembre 2020, pour un début d’exploitation au premier trimestre 2021. Le chantier se développe en deux phases.
 

 La première vise à accueillir des porte-conteneurs de 50 000 TPL (1) -  taille Post Panamax (2) - et des  pétroliers de 30 000 à 50 000 TPL ; la seconde  à élever la capacité d'accostage des navires à hauteur de 80 000 TPL et implique une phase de dragage additionnelle, l’agrandissement du quai et l’acquisition de nouvelles grues portiques.
 

Le dragage se fera jusqu’à 16 mètres de profondeur du chenal de navigation et du bassin du port. Il faudra également prolonger l’actuel chenal d’environ 8 kilomètres. Les travaux de dragage dureront cinq mois et produiront entre 3 et 5 millions de m3 de matériaux. Le quai sera de 570 mètres x 46 mètres, équipé de deux grues à portiques. Le parc à conteneurs de 20 ha pourra désormais accueillir tous types de conteneurs (pleins, réfrigérés etc.), avec deux grues à portiques STS (Ship To Shore), de quatre portiques Rubber Tyred Gantry (3), d’un reach stacker (4) et d’un chariot pour conteneurs vides (Empty Container Handler).

 

Terminal à conteneurs
 

Le projet est mis en œuvre par Arise Mauritanie, détenue par la holding Arise et Meridiam, dans le cadre d’un Partenariat Public-Privé(PPP) avec la République Islamique de Mauritanie pour le financement, la construction, l’exploitation et la maintenance d’un nouveau terminal à conteneurs et hydrocarbures au port de Nouakchott. Une concession de 30 ans a été signée en Septembre 2018. Arise Mauritanie prend en charge l’intégralité de l’investissement qui s'élève à 390 millions de dollars américains, soit 14,5 milliards d’ouguiyas.
 

Le port actuel est un port polyvalent dont la profondeur maximale de chenal de navigation est de 12 mètres. Il est donc impossible aux navires de grande taille d’y accéder, contrairement aux ports de Dakar et de Tanger où de grands navires sont manutentionnés. Si la situation géographique de la Mauritanie en fait un point d’entrée commercial incontournable de l’Afrique de l’Ouest, la capacité actuelle du port ne lui permet pas de drainer des flux commerciaux régionaux, notamment pour des pays enclavés comme le Mali, fortement dépendants du port de Dakar. Le nouveau terminal NKC permettra d’offrir une alternative à ces pays et de positionner le port Nouakchott comme un hub portuaire régional de premier plan.

 

Retombées positives  sur l’économie nationale
 

Arise Mauritanie  a déclaré prendre «  en charge l’intégralité de l’investissement, l’Etat mauritanien n’est donc soumis à aucune garantie souveraine, ou dette que ce soit. Il s’agit du premier PPP du pays depuis l’adoption en 2016 de la loi en ce domaine. Les PPP permettent aux pays de financer des infrastructures sans alourdir les dépenses publiques, tout en tirant avantage de l’efficacité, de l’expertise et de l’innovation des entreprises privées ».
 

En plus d'avoir versé 5 millions de dollars américains au Trésor mauritanien, en Avril 2019, Arise Mauritania versera également, annonce-t-elle, des redevances annuelles à l'État mauritanien pour la manutention des conteneurs, soit environ 300 millions USD au total, pour la durée de la concession. Arise Mauritania  projette de s’acquitter d’autres taxes comprenant l’impôt sur les sociétés, jusqu’à 450 millions dollars américains pour la durée de la concession.
 

Grâce à son tirant d’eau augmenté et ses équipements de manutention modernes, le nouveau terminal à conteneurs permettra d’attirer des navires à conteneurs plus grands et d’en accélérer la manutention. Ainsi, le coût des opérations d’import de chaque conteneur destiné au marché mauritanien baissera et pourra se reporter sur les prix d’achat des consommateurs. « De plus, la mise en place d’un parc à conteneurs réfrigérés permettra de développer les activités logistiques et de transformation des produits de la pêche, et participera à la production de valeur ajoutée et d’emplois ».
 

La mise en place du nouveau terminal à conteneurs permettra d’augmenter les flux et de diminuer le coût des opérations logistiques sur : le marché domestique (import : biens de grande consommation, équipements destinés à l’exploitation et l’exploration gazière offshore ; export : secteur minier, pêche industrielle, etc.) ; le marché international, avec le développement du « Corridor de l’espoir » (Nord-Mali/Bamako), source de devises pour le pays (import : biens de grande consommation à destination du Mali ; export : production de matières premières, notamment coton en provenance du Mali). On s’attend également à des retombées conséquentes sur le marché lié au trafic hydrocarbures : domestique (importation des hydrocarbures à coût réduit pour l’Etat en jouant sur les économies d’échelle grâce à l’augmentation de la capacité des navires pouvant accoster directement à Nouakchott) ; et énergétique (production d’électricité). Les hydrocarbures seront importés directement à Nouakchott, sans transbord préalable à Nouadhibou.
 

Autres retombées positives pour la Mauritanie, la société suscitera des centaines d’opportunités d’emplois directes et indirectes : 450 à 600, pendant la durée des travaux et 500 durant la gestion du projet. Signalons qu’Arise holding est une entreprise panafricaine qui développe des infrastructures et leurs écosystèmes sur le continent africain. Meridiam est un fonds d’investissement français, spécialisé dans les infrastructures.
 

KAAW THIERNO

 

NOTES

(1) : Tonnage Port Lourd. Le port en lourd d'un navire représente le chargement maximal qu'il peut emporter ;

(2) : Pour les porte-conteneurs, la taille Post-Panamax décrit en fait la limite suivante, correspondant à un maître-bau de 42,80 mètres : cette limite correspond à la portée actuelle de la plupart des portiques de manutention. Ce sont les plus grands bateaux qui pourront accéder au port de NKC.

(3) : RTG.  Une grue à portique sur pneus est une grue à portique mobile utilisée dans des opérations intermodales pour mettre à la terre ou empiler des conteneurs.

(4) : Un reach stacker est un véhicule utilisé pour la manutention de conteneurs de fret intermodaux dans de petits terminaux ou des ports de taille moyenne.

lecalame.info

chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche