. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Construction du pont de Rosso : 8 milliards de FCfa pour accompagner le projet

Mercredi 11 Avril 2018 - 09:01

Construction du pont de Rosso : 8 milliards de FCfa pour accompagner le projet
Dans la perspective de la construction du pont de Rosso-Sénégal d’un coût de 54 milliards de FCfa devant relier le Sénégal et la Mauritanie, la commune de Rosso-Sénégal a bénéficié d’un programme spécial de l’Etat. L’annonce a été faite par le maire Cheikh Guèye, selon qui l’Etat s’est engagé à accompagner sa commune à travers le financement d’un programme bien ficelé et évalué à 8 milliards de francs pour l’indemnisation des impactés et les projets socio-économiques de base à réaliser dans le cadre de l’exécution du projet.
 
Selon le maire de la commune de Rosso-Sénégal, Cheikh Guèye, «les travaux annexes à la construction du pont de Rosso-Sénégal ont effectivement démarré comme prévu depuis le mois de janvier dernier avec la reconnaissance des lieux par la commission technique mise en place par l’Etat et qui est dirigée par le gouverneur». C’est ainsi que «la commission, qui regroupe tous les services techniques de l’Etat, a ordonné la libération des emprises qui doivent abriter les travaux du pont et qui ont fini d’être matérialisées», a t-il déclaré sur les ondes de la Rts. Mieux, «les dossiers d’appels d’offres ont commencé à être lancés pour commercer certains travaux inclus dans le projet », a-t-il ajouté. En outre, « les projets socio-économiques de base ont démarré en premier avec la gare routière, le parking, la réhabilitation des écoles et des dispensaires et l’aménagement d’une route de 65 km ». Toutefois, « un des points noirs du projet, c’est la traversée motorisée qui va disparaître », a-t-il souligné. Mais, de l’avis de M. Guèye, «c’est un pourcentage très faible comparée aux avantages que ce projet international nous apporte ».
 
Considérant que « les pêcheurs impactés ont été tous recensés de même que leur matériel qui a été évalué», le maire rassure qu’« ils seront indemnisés à hauteur de 400 et quelques millions de FCfa». Outre l’indemnisation des impactés, la libération des emprises et les projets socio-économiques de base précités à réaliser dans le cadre du projet et portés par les bailleurs, l’Etat s’est engagé à accompagner la commune de Rosso à travers un programme  bien ficelé.
 
Dans cet optique, « une enveloppe de 8 milliards de FCfa à été dégagée par l’Etat pour la construction d’un centre de santé d’un coût de 360 millions, d’un lycée clé en main de 250 millions, d’un marché moderne de 200 millions, d’une gare routière de 250 millions, la réalisation de 10 km de réseau  d’assainissement pour un montant non encore évalué», a-t-il fait savoir.
 
La construction du pont de Rosso qui va bientôt démarrer a requis un financement global de 54 milliards de FCfa consenti et approuvé par les partenaires financiers au développement des deux pays. Sa réalisation aura un impact certain sur la promotion des échanges économiques et commerciaux entre le Sénégal et la Mauritanie.
 
Mamadou Lamine DIEYE


source lesoleil.sn

chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche