. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Signature d'un protocole d'accord entre la SNIM et « AMAN Green Energy Pte Ltd » de CWP Global

Mercredi 5 Juin 2024 - 15:14

COMMUNIQUÉ DE PRESSE



La Société Nationale Industrielle etMinière (SNIM), la compagnie minière nationale mauritanienne, et AMAN Green Energy Pte Ltd, la filiale de CWP Global pour le développement de son projet AMAN, un pôle d’hydrogène vert en Mauritanie, ont signé aujourd'hui un protocole d’accord, dans le but de collaborer sur un nouveau centre potentiel de production de fer vert à réduction directe (DRI) enMauritanie.   

Lié au projet d'hydrogène vert à très grande échelle de CWP, AMAN qui est situé dans le nord ouest de la Mauritanie, un nouveau centre DRI pourrait accueillir plusieurs usines à base d'hydrogène vert. Elles seront capables de convertir le minerai de fer brut mauritanien en millions de tonnes de fer vert briqueté à chaud (HBI) par année, principalement destiné à l'exportation vers l'industrie sidérurgique européenne.     

Le HBI vert est considéré comme un ingrédient clé de la décarbonisation de l'industrie sidérurgique. Elle devrait faire l'objet d'une forte demande à mesure quel'Europe met en œuvre des politiques de décarbonisation industrielle, et des objectifs de réduction des émissions. Le HBI vert remplace le traitement du fer brut actuellement effectué par les hauts fourneaux, qui émettent environ deux tonnes de dioxyde de carbone pour chaque tonne de fer « réduit », pour la fabrication de l'acier.

Le projet permettra donc de réduire plusieurs millions de tonnes d'émissions de CO2 par an.    L'usine DRI proposée consommerait de l'hydrogène vert, de l'eau et de l'électricité provenant du projet AMAN de CWP, et raffinerait des millions de tonnes de minerai de fer local brut fourni par la SNIM. Le projet pourrait permettre à laMauritanie de devenir un producteur et un exportateur de premier plan de fer vert briqueté à chaud (HBI), un produit sidérurgique à valeur ajoutée. 

Le protocole d'accord a été signé aujourd'hui entre les hauts représentants de la SNIM et du CWP, qui participeront également à un atelier technique le lendemain.   

À propos du projet AMAN Green Hydrogen Hub du CWP   

CWPGlobal a lancé son projet révolutionnaire AMAN en 2020 et a signé un protocole d'entente (2021) et un accord-cadre (2022) avec le gouvernement pour soutenir ses activités de développement de projet dans le pays, et par le biais d'un bureau à Nouakchott qui emploie une dizaine de personnes au niveau local. CWP prévoit de reprendre les négociations sur un accord final avec le gouvernement hôte pour le projet, dès que le gouvernement aura adopté le code de l'hydrogène, un régime juridique et réglementaire spécifique au secteur pour faciliter la nouvelle industrie de l'hydrogène vert en Mauritanie.   

À pleine échelle, le projet AMAN devrait déployer environ 18 GW d'énergie éolienne et 12 GW d'énergie solaire, avec le potentiel de produire jusqu'à 110TWh chaque année. Le projet pourrait produire 1,7 million de tonnes d'hydrogène vert par an, ce qui permettrait de l'utiliser pour produire divers dérivés de l'hydrogène destinés à la vente, notamment de l'ammoniac vert (pour les engrais et/ou le carburant des navires à longue distance), du DRI/HBI vert pour la fabrication d'acier vert et de produits sidérurgiques, et/ou de l'hydrogène liquide. CWP vise à ce que le projet soit prêt pour la fin de l'année 2025 et àce que la première production ait lieu d'ici la fin de la décennie.   CWPGlobal apporte une grande expertise et une expérience éprouvée dans le développement de portefeuilles de projets d'énergie renouvelable de premier ordre en Europe du Sud-Est et en Australie.

CWP Global est aujourd'hui l'un des principaux promoteurs mondiaux de centres d'hydrogène renouvelable à très grande échelle, dont l'objectif est d'approvisionner les marchés internationaux émergents en hydrogène vert, en ammoniac vert et en d'autres dérivés, y compris le fer vert.     

À propos de la SNIM   

La SNIM est une société mauritanienne engagée dans l'exploration, l'exploitation minière, le traitement, le transport et l'exportation de minerai de fer. Ses gisements sont situés dans la région du Tiris Zemour, au nord de la Mauritanie.La SNIM gère l'ensemble de sa chaîne opérationnelle : études géologiques, exploitation minière, maintenance, production d'eau et d'électricité, transport du minerai de fer, exploitation du port de chargement de Nouadhibou.

L'entreprise possède et exploite sa propre ligne de chemin de fer, longue de plus de 700 km, principalement utilisée pour le transport du minerai de fer.   Avec plus de 60 ans d'expérience dans le secteur minier, la SNIM est un acteur clé de l'économie nationale, et le deuxième producteur de minerai de fer enAfrique.  La SNIMa récemment adopté un plan stratégique visant, entre autres, à intégrer le traitement en aval du minerai de fer (pelletisation, DRI, HBI, etc.) et à réduire son empreinte carbone.

Nouakchott, Mauritanie, 4 juin 2024 
chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g | TAAZOUR





Rubriques à la une


Recherche