. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Sale temps pour ATTM

Dimanche 13 Novembre 2022 - 11:34

Tandis que la Snim ne cesse d’améliorer ses résultats ses filiales quant à elles connaissent des fortunes diverses. Attm dont le domaine d’activités couvre les travaux publics est en chute libre.

La société d’Assainissement de Travaux, de Transport et de Maintenance (Attm) - propriété de  la Snim et  numéro 1 mauritanien du génie civil jusqu’à une date récente- tombe de son piédestal.  

En effet l’entreprise dont les revenus ont atteint 15 milliards 870 millions mro en 2020  n’a pu enregistrer qu’un chiffre d’affaire de  6 milliars 780 millions mro  en 2021 et rien ne laisse augurer qu’elle réalisera un bon score à l’issue de l’exercice 2022.

Les déboires de l’entreprise  sont également liés à l’arrivée de nouveaux concurrents dans le secteur de la construction de routes comme les turcs Metag, Sogut, Farsel…. et les mauritaniens Bis Tp du patron de patrons mauritaniens Zine El Abidine Ould Cheikh Ahmed et  Batir Tp, une entité laissée en héritage par  feu Mohamed Mahmoud Ould Deh, ministre de la Santé de 1982 à 1984, ancien chef d'Etat major de la gendarmerie nationale mauritanienne et ancien DG du port de Nouakchott reconverti dans les affaires après sa carrière militaire.

A noter que Metag, Sogut et Farsel sont les grands gagnants de la réalisation du corridor qui relie le centre au sud de la Mauritanie qui a été adjugé en 2022. Il s’agit-là qui du plus gros chantier routier attribué sous l’ère Ghazouani.

De son coté Bis Tp du patron des patrons mauritaniens dont la vocation à l’origine s’inscrit dans le cadre du secteur du bâtiment a glané ces derniers mois quelques intéressants contrats concernant les voiries comme les travaux de l’axe destiné à désenclaver le port de N’Diago ainsi que le contrat  signé récemment qui porte sur la réalisation la localité de Noubaghiya à la route Nouakchott-Boutilimitt.  

 En mot Attm longtemps habitué aux contrats publics adjugés de gré à gré doit désormais apprendre à vivre dans un environnement devenu plus concurrentiel pour se tirer d’affaire.

Cette société née en 1993  qui a exporté son savoir-faire au Mali voisin où elle accomplit un travail de qualité est capable  de relever le défi si elle le veut. 

mauriweb
chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g | TAAZOUR





Rubriques à la une


Recherche