. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

SOMELEC : les charognards du week-end

Dimanche 17 Mars 2024 - 17:59

Dans la sous-région ouest-africaine, l'accès à l'électricité est un défi majeur pour de nombreuses populations, et la Mauritanie ne fait pas exception. Avec des tarifs parmi les plus élevés de la région, l'électricité devient un luxe inaccessible pour une grande partie de la population, dont au moins 40% vit en dessous du seuil de la pauvreté. Cette réalité a des conséquences profondes, notamment sur le tissu économique et social du pays.

La Société Mauritanienne d'Électricité (SOMELEC) détient quasiment le monopole de la fourniture d'électricité en Mauritanie. Malheureusement, les tarifs qu'elle impose pèsent lourdement sur la majorité des ménages et des petites entreprises artisanales. Face à des facteurs de production peu concurrentiels, ces entreprises luttent pour survivre dans un environnement où l'accès à l'électricité est crucial pour leur fonctionnement. La conséquence est une disparition progressive de ces acteurs économiques locaux, fragilisant davantage l'économie locale.

Par ailleurs, la SOMELEC n’arrive à se départir de certaines mauvaises pratiques, notamment couper des clients le début du week-end; ce qui les obligent à faire appel au système D en attendant un jour ouvrable.

En plus de ces mauvaises pratiques, les tarifs élevés de l’électricité ont donné lieu à une augmentation alarmante de la fraude. Et contrairement à ce que l'on pourrait penser, ce ne sont pas les économiquement faibles qui sont les principaux fraudeurs. En réalité, ce sont souvent des clients nantis et des agents de la SOMELEC, eux-mêmes, qui sont les plus impliqués dans les pratiques frauduleuses.

Le modus operandi est particulièrement sournois. À la fin de la semaine, certains agents peu scrupuleux de la SOMELEC relèvent la liste des clients dont l'électricité a été coupée pour non-paiement, le début du week-end. Ces agents de la SOMELEC, agissant en loups solitaires, et sous prétexte de contrôle, se rendent au domicile des clients incriminés. Dans leur esprit, il est inconcevable qu'une famille puisse passer une nuit sans électricité, même si elle est dans le besoin. Ainsi, ils exploitent la détresse de ces ménages vulnérables et souvent en difficulté financière pour les arnaquer, agissant tels des charognards à l'affût de leur proie.

Cette situation soulève des questions fondamentales sur l'équité et l'accès aux services essentiels en Mauritanie. L'électricité ne devrait pas être un privilège réservé à une élite économique, mais un droit fondamental pour tous les citoyens. Des mesures urgentes sont nécessaires pour remédier à cette situation, notamment en révisant les politiques tarifaires de la SOMELEC et en renforçant les mécanismes de surveillance pour lutter contre la fraude.

En fin de compte, garantir un accès équitable à l'électricité pour tous les Mauritaniens est essentiel pour promouvoir le développement économique et social du pays. Il est temps d'agir pour que l'électricité cesse d'être un luxe inaccessible pour les plus vulnérables, et devienne plutôt un moteur de progrès et d'inclusion pour tous.

mauriweb

chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche