. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Plate-forme Dialogue sectoriel : Faire l’état des lieux des dynamiques actuelles

Vendredi 13 Décembre 2019 - 13:30

La salle de conférences de l’hôtel Monotel  Dar El Barka de Nouakchott a abrité, ce jeudi 12 décembre 2019, un atelier autour de la plateforme de dialogue multi-acteurs sur le secteur agro-sylvo-pastoral. Organisée  dans le cadre du programme RIMRAP, en partenariat avec l’union Européenne et animé par l’initiative Prospective Agricole et Rurale (IPAR), cet atelier  qui a rassemblé les acteurs étatiques, du  secteur privé, de la société civile, des chercheurs et partenaires techniques et financiers  est l’occasion de faire le point sur l’état d’avancement  de ladite  plateforme.
 

Durant la journée, les participants ont pu suivre, avec les modérateurs de l’IPAR,  des  interventions sur le cadre global d’intervention de la plateforme, la pertinence et la logique de la mise en place des groupes de travail, l’état d’avancement  des groupes de travail thématiques… Ces groupes sont  centrés sur : Hydraulique pastorale, Infrastructures rurales,  Lait local, Gestion des ressources naturelles, Conseil agricole et pastoral et  sécurité et  développement. Chacun  de ces groupes a présenté le travail réalisé devant les participants.
 

Dans un mot prononcé à cette occasion, Mme Madeleine Conclin, représentante de l’UE, bailleur de fonds de  RIMRAP  a, pour sa part,  insisté sur l’importance des concertations entre acteurs  du secteur parce qu’elles sont génératrices de lumière. Elles permettent une synergie des actions des différents investissements. La diplomate de l’UE a enfin souligné  la nécessité d’améliorer la résilience des populations agropastorales et a enfin dit attendre des orientations pertinentes de la rencontre.
 

De son côté, le directeur des stratégies, de la coopération et du suivi et évaluation au ministère du développement rural, Abdallahi Baba Zeyd, après avoir salué l’initiative des organisateurs,  a rappelé le nouveau contexte que vit son ministère qui s’active à  mettre de l’ordre dans les différentes interventions au niveau de ce  secteur, à rationaliser les investissements, indiquant au passage que le département accordera une attention particulière  aux orientations que la plateforme lui soumettra.

Le coordinateur de RIMRAP a, quant à lui, insisté sur la nécessité de mutualiser les différentes interventions en créant un cadre de dialogue et de concertations entre les différents acteurs.
 

La platefore de dialogue multi-acteurs sur le secteur agro-sylvo-pastoral en Mauritanie vise à contribuer à sortir la plus grande frange de la population rurale de la pauvreté,  ceci par le renforcement de la résilience des populations rurales les plus vulnérables à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle, l’appui institutionnel aux structures étatiques en charge des politiques sectorielles et une structuration du secteur agro-pastoral par l’amélioration de l’accès aux services  infrastructures de base, désenclavement, conseil rural, vulgarisation…).

Signalons que  RIMRAP est un programme d’appui institutionnel visant à renforcer les capacités de résilience du secteur rural et de ses acteurs par l’amélioration de l’appareil technico -institutionnel des services centraux et déconcentrés de son Ministère de tutelle ; il a été lancé en 2016.
 

Quant à IPAR, il s’agit d’un espace de réflexion, de dialogue et proposition des politiques agricoles et rurales concertées au Sénégal et dans la sous-région ouest-africaine.

lecalame.info

chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche