. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Parrainage des candidats : Le double jeu de l’UPR

Jeudi 4 Avril 2019 - 10:36

Nous assistons depuis quelques temps à une vaste campagne de sensibilisation des élus (conseillers municipaux et maires)  pilotée par les secrétaires fédéraux de l’UPR pour la cueillette des signatures et le parrainage du candidat Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed Ould Ghazwani et autre(s) postulant(s).

Des postulants, candidats fantoches ou jokers  qui roulent pour le compte du système et  auxquels  il  fait appel dans de circonstances pareilles, les propulse sur l’arène comme cheval de bataille pour valider des élections ou faire avaler à l’opinion les couleuvres  des décisions improvisées et impopulaires.
 

 L’UPR est de nouveau à la manœuvre et mène souterrainement sans tambour ni trompette une campagne avec comme  maitre mot : « Aucun maire ni conseiller ne doit valider la candidature d’un postulant à la présidentielle avant que l’UPR ne lui  fasse signe ». Mieux ses chefs de file se sont fixé un objectif : rafler la mise, faire le plein des signatures  et ne rien laisser aux autres.

Question : Ont-ils réalisé leurs objectifs ? Rien n’est moins sûr

Au Hodh Elgharbi  la montagne UPR a accouché d’une souris. Tout compte fait les taupes de l’UPR chargées de la cueillette des signatures n’ont put récolter que 217 signatures sur un total de 479 élus  locaux  répartis entre les 27 communes de la région.

En remontant un peu l’histoire, on se rappelle que l’UPR avait donné la consigne  lors des présidentielles de 2014 à certains de ses  maires pour le parrainage paradoxal et sur instruction incroyable de là haut de la candidature de Birame Dah Abeid.

Un double jeu, un amalgame auquel s’adonne malheureusement pour la Mauritanie et s’adonne toujours son élite dirigeante et  zélée dans un semblant d’exercice  politique  qui n’en est pas un.
 

En tout cas tous les indicateurs nous renseignent  que le système est entrain de (re)prendre les mêmes ou leurs copies à une ou deux exceptions près et recommencer…..

Mais cette fois-ci le contexte a véritablement changé sans que nos dirigeants n’acceptent de  tirer les leçons et les enseignements de l’histoire, en tout cas dans leur agissement, faisant fi de la volonté du peuple et de ses aspirations.

Résultats ou conséquences : émiettement à la base et vieillissement et usure au sommet. Pire le revers subi par des candidats UPR lors des dernières élections législatives et municipales est encore dans les mémoires 
 

Cette fois ci ce  n’est pas sûr que  les slogans creux  vont continuer à  payer : les Etats  généraux de l’éducation pour ne citer que ceux là sont dans les oubliettes après avoir puisé du trésor public des dizaines de millions de nos anciennes ouguiyettes  laissant le système dans un coma profond. L’enseignement, l’enseignement, l’enseignement…….brandi à tout bout de champ par le Président  dans son meeting qui a couronné la marche de l’Unité Nationale (autre coquille vide) s’est révélé un cri ……..aphone dans le désert

 Dans sa  nouvelle version les pièces de monnaie de 10 et 20 MRU ont tout simplement disparu des échanges. C’est selon des économistes le taux de  dévaluation non déclaré de notre monnaie nationale. Jusqu’où ira sa chute ?

Jusqu’où ira la nôtre ?

Moustapha Bechir

Cp Hodh

source lecalame.info

chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 19 Octobre 2019 - 00:08 A propos de rumeurs

Vendredi 18 Octobre 2019 - 14:46 Réunion du Conseil Régional de Nouakchott

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche