. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Mint Abdel Malek prône le boycott comme l’opposition

Vendredi 23 Juin 2017 - 22:11

L’équipe de l’ASC Tevragh Zeina, semble vouloir prôner le boycott pour la saison à venir après avoir séché le finale de la Coupe du Président de la République, ce dimanche 18 juin 2017.
 
Ce sont les informations qui ressortent des différentes réunions tenues ces derniers jours de cette formation. Mme Fatimetou Mint Abdel Malek, la présidente de ce club, semble vouloir privilégier la stratégie de boycott adoptée pour mettre la pression sur la Fédération Mauritanienne. Après avoir échoué à mettre l’opinion sportive de son côté après l’acte d’irresponsabilité suite au refus de son équipe de jouer la finale de la Coupe du Président de la République, elle explore une nouvelle piste : le boycottage.
 
Pour cela, elle essaie avec tous les moyens dont elle dispose d’embrigader les responsables de certaines équipes qu’elle essaie d’attirer avec des faux arguments. Ce qui n’est gagné d’avance parce que les responsables des clubs mesurent les conséquences d’une telle décision. En clair elle veut brandir le boycott comme une arme pour obtenir ce qui ne lui appartient pas. Mais comme on le sait dans le pays le boycott n’a jamais rien apporté.
 
C’est à croire que Madame la Maire de Tevragh Zeina, pourtant rompue à la politique et surtout (je l’espère toujours) du bon côté, n’a pas tiré les leçons du boycott de l’opposition sauf s’il s’agit d’un penchant naturel qui ressurgit en ce moment pour démonter ces véritables origines de transfuge.
Bref, nous allons rester dans le football parce que c’est cela qu’il s’agit. La Fédération Mauritanienne de Football qui n’a pas encore homologué le match de la finale n’a encore pris aucune sanction contre l’équipe de Tevragh Zeina. Et pourtant il y’a de la place pour une sanction exemplaire pour éviter de créer un précédent dans notre football.
 
Selon nos informations au niveau de la Fédération Mauritanienne de Football, ont semble même vouloir minimiser les faits pour éviter une déconfiture pour l’un des clubs les plus réguliers ces dernières années.
 
Toutefois si la position du club n’évolue pas, le boycott aura certainement des répercussions directes sur lui. Tout ce qui été construit depuis plusieurs années va s’effondrer comme un château de cartes. Les joueurs du club, premières victimes, les supporters, etc, vont se disperser et du coup anéantir tout ce qui a été fait au jusqu’à présent pour créer un label Tevragh Zeina. Signalons que plusieurs joueurs de cette formation ont défendu avec fierté les couleurs nationales.
Ainsi Madame la Maire de Tevragh Zeina, qui s’est faite une réputation de soutien à la promotion du sport et qui en a profité, sera le cheval de Troie qui a provoqué la chute du club phare.
 
A la Fédération Mauritanienne de Football, le Président Ahmed Yahya, jusqu’ici très conciliant, a mis en garde contre cette forme de boycott qui s’apparente plutôt à un chantage pour notre football. Toutefois, il semble être conciliant parce qu’aucune mesure n’a été prise à l’encontre de Tevragh Zeina jusqu’à présent.
Alors pourquoi Madame la maire tient à faire de l’escalade alors qu’il s’agit d’un problème purement sportif qui devait être réglé sportivement suivant les procédures en vigueur. Les recours sont multiples et à ma connaissance la Fédération n’a jamais reçu une quelconque réclamation de Tevragh Zeina.
A moins d’avoir d’autres motivations, Madame Fatimetou Mint Abdel Malek devrait retrouver sa lucidité et éviter des dérapages dont personnes ne connaît les conséquences…
 
chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche