. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Mauritanie/Union Européenne : Restitution des diagnostics du RIMRAP au Hodh Elgharbi en prélude au RIMDIR et au RIMFIL

Jeudi 23 Novembre 2017 - 00:20

Les acteurs du programme de Renforcement Institutionnel en Mauritanie vers une Résilience Agro-Pastorale (RIMRAP) ont assisté à Aioun le mercredi 15 novembre 2017 à l’atelier de restitution des résultats des diagnostics réalisés au Hodh Elgharbi.
 

Organisé par le consortium (Oxfam, ACORD, ADICIR, ODZASAM, Save children et EGEDPEM), cet atelier de restitution a regroupé à Aioun des autorités administratives, des élus locaux, des représentants des Ministères de l’Agriculture et de l’Élevage en présence de la délégation de l’Union Européenne, de l’assistance technique du RIMRAP, de la société civile et des membres du consortium.
 

Ouvrant les travaux de l’atelier M. Ba Abderrahmane,conseiller du Wali, a remercié au nom de celui-ci les participants avant de valoriser l’action des partenaires de la Mauritanie et particulièrement l’UE qui n’a cessé d’appuyer et d’accompagner  le  gouvernement dans sa politique de développement à la base. Il a exprimé le souhait de voir le RIMRAP apporter dans les meilleurs délais des réponses positives aux préoccupations des populations rurales exhortant l’ensemble des acteurs à travailler sur la base  d’échanges fructueux  et de concertations mutuelles  pour concrétiser  les actions prioritaires assorties des diagnostics.
 

Pour sa part, le Directeur Adjoint  de la Direction de la Stratégie, Coopération, Suivi et Evaluation (DSCSE) au Ministère de l’Agriculture (MA)  s’est réjoui de la finalisation des diagnostics tant attendus. M. Mohamed Salek Hmeida a mis en exergue le rôle  de ces états des lieux des secteurs de l’agriculture et de l’élevage, sans lesquels  les actions du RIMRAP ne peuvent  démarrer soulignant leur importance pour les partenaires nationaux, internationaux et surtout leur impact sur les populations bénéficiaires.
 

Etaient également à l’ordre du jour des communications présentées par  Mme Barbara Dequinzeau nom de l’UE, M. Abder  Benderdouche,  chef de mission de l’assistance technique et Mme Zeynebou Coulibaly de Oxfam. Ensuite M. Bal Mohamed Fadel  a fait une présentation des résultats des diagnostics avant l’ouverture des discussions et débats en plénière.
 

Reste à savoir si les états des lieux, les axes prioritaires et les recommandations vont  se traduire sur le terrain par des actions concrètes. Le RIMRAP, qui se limite aux diagnostics, ne peut  apporter à temps des réponses appropriées  aux préoccupations des éleveurs  et agriculteurs  qui se perdent déjà en conjecture ? A quand le démarrage du RIMDIR (Développement des Infrastructures Rurales) et du RIMFIL (Filières)? Attendons voir. En tout cas ces ruraux qui n’ont jusqu’à présent que le ciel à scruter en cette année difficile commencent à tirer la sonnette d’alarme, englués  dans une situation  critique où les pâturages et les cultures sont drastiquement affectés par le troublant déficit pluviométrique.
 

Moustapha Bechir

source lecalame.info

chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 23 Septembre 2018 - 11:24 PELIMIR/ Boghé, des femmes rurales ambitieuses

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche