. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

M’Bagne : le chantier école avance à grands pas

Mercredi 5 Février 2020 - 08:05

Le maire de M’Bagne Hassan Seck s’est réjoui du renforcement de l’équipement éducatif à partir de matériaux locaux et de la forte participation de jeunes filles et garçons au chantier école de M’Bagne. Confrontés au chômage récurrent et dans le désarroi total, 50 jeunes ont été formés et ont pu bénéficier d’un transfert de compétences et de technologie. L’édile de M’Bagne  s’exprimait, ce mardi  4 février 2020, à l’issue d’une visite de terrain qu’effectuait Giacomo Durazzo Ambassadeur, Chef de Délégation de l'Union européenne
en Mauritanie, en compagnie du préfet du département, des chefs de projets au BIT et des responsables locaux, sur le chantier construction d'une école primaire de M’Bagne.
 

Ce chantier école en cours de finition est réalisé dans le cadre du projet PECOBAT du Bureau International du Travail, financé par l’Union Européenne, pour l’amélioration de l’employabilité des jeunes et le développement de capacités des PME, dans le secteur du BTP.

D‘autre part, le projet vise à promouvoir le secteur privé et des activités économiques durables dans les métiers de la maçonnerie en terre.
L’édification de cette école de trois pavillons avec six classes, opérationnelle à la rentrée scolaire prochaine permettra de soulager les autres établissements du département en proie à des effectifs pléthoriques (80 élèves par classe). D’ailleurs, Seck assure que le problème de l’engorgement dans les salles de classe sera un mauvais souvenir l’an prochain. Les populations de  la commune de M’Bagne apprécient à sa juste valeur la réalisation de ce joyau à partir de matériaux de base, s’exclame Hassan Seck. L’édile  n’a pas manqué de louer l’accompagnement de l’Union Européenne et du BIT.

Le diplomate européen et le hakem de M’Bagne ont visité les différents compartiments du chantier école et écouté les explications détaillées de  Sidi Mohamed Ould Cheikh, Coordinateur du projet PECOBAT, L’ambassadeur de l’UE a jugé le BIT comme un « opérateur important » dans le cadre du PECOBAT financé par l’Union Européenne. Cette visite, dit-il, lui a permis de savoir comment les bénéficiaires perçoivent  et apprécient les projets qui leur sont destinés. Dans le futur, cette expérience réussie  pourrait être élargie à des bâtiments communaux, centres de santé… 50 stagiaires équipés, formés et bénéficiant de bourse participent au chantier école de M’Bagne. Ils n’ont pas manqué d’exprimer leur grande satisfaction par rapport à ce programme. Mamadou Souleymane Sarr, l’un des formateurs, a exprimé l’intérêt suscité au sein des stagiaires de pouvoir bénéficier d’une formation qualifiante et de bénéficier par la
suite d’un emploi décent.   En chœur, les différents bénéficiaires ont loué ce projet qui leur permettra de sortir de la vulnérabilité après une formation   diplomante dans un métier porteur et de bénéficier par la suite d’un emploi décent. Ils ont exprimé leur gratitude au gouvernement mauritanien et à ses différents partenaires (Union Européenne et BIT) pour la mise en œuvre de ce projet porteur.

Force est de reconnaître que les formations en éco-construction dans un chantier école permettent d’apprendre un métier, de recevoir un diplôme officiel et d’acquérir une expérience pratique adaptée au marché de l’emploi. Les nouvelles techniques de construction en matériaux locaux permettent de créer des emplois dans un secteur durable, construire de façon adaptée au climat à des couts compétitifs et soutenir enfin le développement local. PECOBAT relie la volonté de l´Union Européenne avec l‘expertise technique du Bureau International du Travail dans le domaine de l´emploi.
Le projet contribue aussi au Programme Pays pour le Travail décent signé entre le Bureau International du Travail et la République Islamique de Mauritanie, notamment à l´axe prioritaire 1 (La promotion d’emplois décents pour les jeunes hommes et femmes, en milieu urbain et rural).

Profitant de l’occasion, le maire de M’Bagne a fait part à l’Ambassadeur Chef de Délégation de l’UE, de l’étude d’amélioration du cadre de vie des populations en tenant compte de la gestion des déchets (envahissement du plastique ; déchets liquides des fosses septiques). Cette étude en phase de finalisation bénéficie d’un accompagnement du BIT  dans le cadre du PECOBAT. En réponse, Giacomo Durazzo Ambassadeur, Chef de Délégation de l'Union européenne en Mauritanie, a souligné que la gestion des déchets est un problème récurrent dans toutes les villes de Mauritanie. Il est important à son avis de tenir compte  de la solution locale avec une technologie adaptée. Mais aussi et surtout de mener des campagnes d’éducation et de
sensibilisation dans le cadre d’un accompagnement des populations.

AMI

chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche