. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

M’Bagne : Comment contrecarrer les candidats de l’opposition?

Lundi 20 Mai 2019 - 08:55

Les élus, notables et cadres du département de M’Bagne se sont réunis, ce 19 mai 19, à Nouakchott, chez Bâ Bocar Soulé. L’ordre du jour était d’examiner une stratégie de riposte contre les candidats de l’opposition dont deux ont déjà investi le terrain. Ce fut également l’occasion de faire un compte-rendu des activités de l’initiative Halpularen, initiée depuis quelques mois dans la perspective de la présidentielle.

Prenant la parole, Bâ Bocar Soulé a rappelé la situation particulièrement difficile que traverse cette communauté à cause des tendances qui la minent et les tentations communautaristes habitant certains des ses fils, mais aussi le recul de sa représentativité au niveau des institutions de la République. Pour BBS, la Mauritanie est une et indivisible, les problèmes de cette communauté nationale ne peuvent trouver des solutions que dans un consensus national, non dans des postures sectaires.

Et c’est justement parce que le candidat Ghazwani s’est dit disposé à trouver avec nous les problèmes de marginalisation, d’exclusion et d’injustice que vit cette composante que nous avons décidé de le soutenir, a expliqué BBS, à travers un cadre concerté de l’ensemble de nos acteurs politiques, lequel cadre a listé l’ensemble des préoccupations du moment, lesquelles ont été transmises au candidat au cours d’une audience avec lui, il y a quelques jours. Son discours le 1er mars est rassurant, à plus d’un titre, a souligné BBS. Et Ba d’inviter les populations à voter pour un candidat qui va gagner et qui va régler leurs problèmes.

Les doléances retenues par la commission présidée par BBS, tournent autour la marginalisation de la communauté à tous les niveaux. Concrètement, il s’agit de la question de la diversité culturelle, la représentativité dans les radios publiques, le règlement du passif humanitaire, l'officialisation des langues nationales, la cartographie les tombes, le partage équitable des ressources, du problème d’école, du foncier rural, du chômage des jeunes cadres noirs, de la question de l’ état civil dont les dernières tentatives n’ont pas fait avancer le recensement, le recrutement des enfants noirs dans les corps de l’armée, de la gendarmerie, de la garde et de la police… En somme, l’instauration de la discrimination positive.

Un ensemble de préoccupations que le candidat a promis de traiter, une fois élu. Parlant des dispositions à prendre pour contrecarrer les candidats, les différents orateurs ont préconisé une descente sur le terrain pour expliquer la démarche entreprise par la communauté auprès du candidat Ghazwani , d’une part et mettre en garde les populations contre la campagne d’intoxication en vigueur dans la vallée, d'autre part. BBS a déploré l’absence de cadres hauts placés du département pouvant prendre en charge ce genre d’opération. Une commission composée d’élus, de notables et de cadres se penchera sur la question. Signalons que la vallée où se jouera la présidentielle a déjà été visitée par deux candidats Kane et Biram lesquels y misent beaucoup. Il s’y ajoute que le candidat Ould Boubacar est ressortissant du Brakna.

source lecalame.info
chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 19 Octobre 2019 - 00:08 A propos de rumeurs

Vendredi 18 Octobre 2019 - 14:46 Réunion du Conseil Régional de Nouakchott

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche