. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Les hratines et l’ambassade des USA : un rendez-vous manqué…

Dimanche 17 Septembre 2017 - 18:35


Au lieu de soutenir un mouvement de hratines pour la discrimination positive en vigueur jusqu’à Aziz, les USA ont préféré soutenir un Birame Dah Ould Abeid qui est pour la rupture entre maures blancs et noirs. Pourquoi l’ambassade des USA et le département d’état ont-ils fait ce choix ? 

Pourquoi ont-il préféré soutenir Birame au nom des esclaves en Mauritanie jusqu’à salir l’image de notre pays alors qu’ils sont incapables à ce jour d’écrire dans leurs rapports sur la question où se trouvent ces fameux esclaves ? 

Voilà Birame auréolé du prix ONU des droits de l’homme et mille autres prix sans qu’il n’ait pu mettre la main sur ce gisement d’esclaves. Tout ça pour quel résultat ? Croyaient-ils qu’en soutenant Birame, les esclaves fantômes allaient courir jusqu’à lui ? C’est insensé. Tout ce que ce soutien a produit c’est libérer la parole anti-maures blancs et créer la zizanie entre les maures. 

A part ça, il n’y a aucun autre résultat sinon que la situation de l’élite hratine a empiré plus que jamais sous ce régime azizien ennemi de la discrimination positive au point d’avoir refusé jusqu’à sa mort de rencontrer feu Mohamed Saïd Ould Homody qui voulait remettre à Aziz un document chiffré à propos de la marginalisation des hratines.

Tout ce que Birame et ses soutiens ont réussi, c’est pourrir l’atmosphère entre maures et creuser la division en donnant un prétexte au pouvoir de marginaliser encore plus les hratines comme le document chiffré de Ould Homody le prouvait. 

Pourquoi les USA n’ont-ils pas soutenu un mouvement pacifique pour que l’élite hratine ait droit à plus de responsabilités au gouvernement, dans les grandes entreprises publiques, les élus, les préfets et même dans l’armée ? 

Une seule explication à cela, par Birame et ses soutiens, l’ambassade des USA voulait cultiver la rupture entre les maures blancs et noirs tout simplement et non renforcer les liens via la discrimination positive. Ils peuvent être contents, c’est une parfaite réussite. Merci.

Merci Birame pour le discours haineux stupide et contreproductif car le combat pour l’émancipation des hratines ne pourra jamais se faire sans tous les mauritaniens quelle que soit leur nature, maures blancs ou négro-mauritaniens.

Merci à Aziz pour sa politique de marginalisation qui donne du vent au moulin de Birame.

Monsieur Larry André peut partir tranquille. La graine de la zizanie a été bien implantée et Aziz par sa réaction néo-féodale fut le meilleur jardinier de cette triste entreprise avec la bénédiction d’un segment du pouvoir originaire des régions les plus reculées du pays, les plus archaïques et les plus dures avec leurs anciens esclaves.

A moins d’un sursaut national qui ne peut venir que d’un changement de régime, autant dire que ce n’est pas demain la veille, la Mauritanie est partie pour des dizaines d’années de malheurs dont la victime désormais est la fraternité maure gangrénée par un sentiment d’injustice au cœur d’une culture d’origine métisse.

VLANE
chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | désintox | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche

Pendant ce temps...