. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Le Président de la République offre un Iftar en l’honneur des chefs de partis politiques, des imams et des représentants de la société civile

Vendredi 15 Mars 2024 - 12:00

Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, a offert, jeudi soir, au Palais présidentiel à Nouakchott, un Iftar en l’honneur des chefs des formations politiques nationales, des imams, des députés et des représentants des organisations de la société civile.

L’Iftar s’est déroulé en présence de la Première Dame, Dr Meriem Mint Dah, du Premier ministre Mohamed Ould Bilal Messoud, du président de l’Assemblée nationale, du président du Conseil constitutionnel, du chef de file de l’Opposition démocratique, du ministre secrétaire général de la Présidence de la République, du ministre chargé du cabinet du Président de la République, de deux ministres conseillers, de membres du gouvernement et du président du Haut Conseil de la Fatwa et des Recours gracieux.

Ont également pris part à l’Iftar les chargés de mission et les conseillers à la Présidence de la République et à la Primature, le wali de Nouakchott-Ouest, certains commandants militaires et sécuritaires, des membres du corps diplomatique et des représentants des organisations et organismes internationaux accrédités en Mauritanie.

Au cours de la rencontre, plusieurs imams ont donné une série de conférences sur les vertus du mois sacré de Ramadan et les insignes valeurs dont il est porteur, le comportement des musulmans conformément aux valeurs dictées par l’école du Ramadan qui appelle à la fraternité, à l’amour, à l’entraide et à la solidarité, ainsi que le rôle que les savants doivent jouer pour maintenir la paix et la cohésion et lutter contre l’extrémisme et les comportements qui portent atteinte à la sécurité et à la stabilité.

Dans la première conférence, intitulée “Le rôle des savants dans la diffusion de la paix et la lutte contre la désunion”, l’érudit Cheikh Ould Saleh, secrétaire général de l’Association des savants mauritaniens, a mis l’accent sur la position dont jouissent les savants dans la société, qui leur accorde la statut de guide et de modèle et reconnait leur rôle dans le renforcement des fondements de la sécurité et de la stabilité et dans la lutte contre les sources de l’extrémisme et du terrorisme.

Il a passé en revue les conditions et les qualités qui doivent caractériser le savant, à commencer par son souci de préserver la paix civile et la cohésion sociale, et de lutter contre tout ce qui les perturbe, en diffusant les sciences religieuses, en animant des cours de prédication et d’orientation, en réparant les mésententes intrafamiliales, en répondant aux doutes qui conduisent à l’extrémisme, en diffusant le bon exemple, en renforçant le respect de l’autorité et en clarifiant les règles de la charia dans les relations entre le gouvernant et le gouverné.

Il a mis en exergue les versets sacrés et les hadiths prophétiques qui mettent en garde contre le danger de la sédition, qui menace l’entité des pays et déstabilise leur stabilité et porte atteinte à leur prospérité, le préjudice que peut entrainer toute parole ou action qui conduit au takfir et au hirj, et toute apologie de la violence et de la discorde.

Il a souligné que la Mauritanie a la chance d’avoir un dirigeant de grande qualité dont le leadership a permis au pays d’évoluer dans une atmosphère de fraternité, d’harmonie, de tranquillité, de quiétude, de sécurité et de stabilité, ce qui exige de nous tous de maintenir cette approche sage.

Dans les deuxième et troisième conférences, sous le thème : “Les vertus du jeûne”, les Faqihs Ahmed Abdelaziz Sy et Mohamed Ould Al-Ghadhi ont passé en revue les vertus du Ramadan et ce qu’un musulman doit faire pendant ce mois sacré évoquant les vertus dont les musulmans doivent faire preuve pendant ce mois sacré, en observant les commandements d’Allah et en évitant ses interdictions.

Ils ont passé en revue les buts et les objectifs du jeûne, qui vont au-delà de l’abstention des appétits liés aux besoins du corps et visent l’élévation de l’âme, de sorte que le jeûneur doit faire montre de piété, d’humilité, de solidarité avec ses semblables

Ils ont également souligné que le jeûne est source d’expiation des péchés, tout comme il permet de discipliner les comportements et d’élever les âmes et incite se consacrer à l’adoration d’Allah, et à promouvoir la compassion et la solidarité entre les membres de la société.

AMI

chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche