. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Le Premier ministre supervise la cérémonie d’ouverture de la nouvelle rentrée scolaire

Lundi 3 Octobre 2022 - 18:00

Le Premier ministre supervise la cérémonie d’ouverture de la nouvelle rentrée scolaire

e Premier Ministre Mohamed Bilal Massoud, sur instructions de Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, a supervisé, ce lundi, depuis l’école Taher Ould Ahmed à Dar Naaim, la cérémonie d’ouverture de la nouvelle rentrée scolaire 2022-2023

Au cours d’une visite qu’il a effectuée au lycée Arafat 2, à l’école Al-Hussein dans la moughataa d’Arafat et à l’école Ibn Sina à Tevragh Zeina, il a été informé de l’état de préparation des établissements d’enseignement pour l’ouverture de la présente année scolaire.

Dans les différents établissements où il s’est rendu, le Premier ministre a souligné l’importance que Son Excellence le Président de la République attache à la mise en place d’une école républicaine complète qui accueille les différentes composantes de la société et y dissout les différences sociales. Une école qui crée une génération imprégnée de la culture de la citoyenneté, précisant que l’exécution de ce projet d’école républicaine débute effectivement, avec la première année de l’enseignement primaire limitée exclusivement à l’enseignement public.

Il a indiqué que de grands efforts ont été consentis, en peu de temps, pour doubler la capacité d’absorption de l’école, procéder à des recrutements successifs, revoir les programmes d’enseignement et instituer le port des uniformes scolaires. Outre la gratuité des manuels scolaires, la mise à disposition de tables et l’ouverture de nombreuses cantines scolaires sur l’ensemble du territoire national, un certain nombre de mesures concrètes ont été prises, notamment le recrutement de surveillants et de gardiens pour sécuriser l’espace scolaire, afin que l’école publique soit un centre propice à l’encadrement pédagogique.

Le Premier ministre a ajouté que cet effort du gouvernement s’est accompagné d’un processus consultatif au niveau national sur la réforme du système éducatif, qui a conduit à l’approbation de la loi d’orientation pour la réforme du secteur de l’enseignement ; loi qui a été approuvé par l’Assemblée nationale, et qui définit les critères convenus de l’école républicaine.

De même, a-t-il noté, au cours de cette année, des efforts ont été déployés pour impliquer davantage les parents d’élèves dans la gestion de l’école en tant qu’établissement public, en activant les comités de gestion scolaire, pour en faire de véritables partenaires dans le processus de réhabilitation de l’école publique.

Toutes ces mesures doivent être soutenues par un élan national qui engage les divers acteurs, qu’ils soient en charge du processus éducatif dans les secteurs public et privé, tels que les enseignants, les inspecteurs et les administrateurs scolaires, ou intervenant dans ses différents qu’ils soient parents d’élèves ou encadreurs, pour faire de cette dynamique un succès sur la voie de la réhabilitation de l’école républicaine.

A l’issue de la visite, le Premier ministre a déclaré, lors d’une rencontre qu’il a tenue à l’Institut Pédagogique National avec le personnel du secteur, les autorités administratives et les maires, que la mise en place de l’école républicaine est une vision et un choix irréversible, car elle est le couronnement de l’option consultative qui a concerné tous les acteurs et qui s’est traduite par une loi de la république contraignante pour tous.

Il a appelé tous ceux qui sont impliqués dans le processus éducatif, y compris le personnel éducatif, les maires des communes et les autorités administratives, à intensifier les efforts pour mettre en œuvre le processus de réforme en cours.

Il a souligné que l’État procède à la mise en œuvre du programme de réforme de l’éducation, qui a été béni par toutes les couches de la société, et qui établit l’école républicaine, qui a effectivement commencé cette année.

Il a déclaré que le processus de réhabilitation de l’école publique se fera avec la participation et le soutien du secteur éducatif privé et ne se fera pas à ses dépens, comme l’a souligné Son Excellence le Président de la République dans son discours à l’occasion de la Journée nationale de l’éducation, quand il avait mis en exergue la position stratégique du secteur éducatif privé dans le processus de développement et de réforme de notre système éducatif.

Le Premier ministre a été reçu dans les différentes écoles visitées par les ministres de l’Intérieur et de la Décentralisation, de L’Éducation nationale et de la Réforme du Système éducatif, des Affaires sociales, de l’Enfance et de la Famille et des trois walis de Nouakchott. Étaient également présents à son accueil, le président de la région de Nouakchott, les maires des moughataas visitées, le responsable de l’Association des parents d’élèves et d’étudiants, et un certain nombre de cadres du ministère de l’Éducation nationale et de la Réforme du système éducatif.

Au cours de la visite, le Premier ministre était accompagné du ministre secrétaire général du gouvernement, de la directrice de cabinet du Premier ministre au de plusieurs chargés de mission et conseillers au cabinet du Premier ministre.

AMI


chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche