. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Journée mondiale de l’eau : L’accès à l’eau potable pose problème en Mauritanie

Vendredi 19 Mars 2021 - 22:17

30 % des Mauritaniens n’ont pas accès à une eau potable, dont près de 50 % en zone rurale, a révélé Mme Lalla Fall, chargée de programme, citant des chiffres de l’UNICEF. Lors d’un briefing des journalistes, à l'occasion de la célébration anticipée de la journée mondiale de l’eau ce vendredi 19 mars au siège de Maurisanté, Mme Fall a estimé  « l’objectif de développement durable à l’horizon 2030 est que 100 % des Mauritaniens aient accès à l’eau potable. Pour le moment, même si des réalisations ont été faites, cet accès n’existe pas dans certains quartiers récents des grandes villes ou dans les zones rurales». Cette année, la journée est célébrée sous le thème de « La place de l'EAU dans nos sociétés et comment la protéger ».
 

L’accès aux services d’eau et d’assainissement ne progresse que lentement en Mauritanie. Les objectifs fixés par le Cadre stratégique de lutte contre la pauvreté (CSLP) sur la période 2006-2010 n’ont pas été atteints. Fin 2010, seulement 50 % de la population disposait d’un accès à une source d’eau potable et le taux de branchement individuel à un réseau d’eau n’était que de 23 %.

‘’En matière d’assainissement, la situation est, déplore Mme Fall, encore plus préoccupante : la proportion moyenne des ménages ayant accès à un système d’assainissement amélioré est de 26 % et de 9 % seulement en zones rurales. Grâce aux efforts conjugués des partenaires au développement, dont la Banque africaine de développement qui, entre 2003 et 2014, a investi 45,7 millions de dollars dans des projets d’adduction d’eau et d’assainissement, la Mauritanie tente d’assurer l’accès à l’eau potable à ses 4,3 millions d’habitants, régulièrement confrontés à de sévères pénuries’’.

En cette Journée mondiale de l’eau, il nous faut être encore plus responsable, a exhorté Mme Fall. Evoquant le contexte de la pandémie du Covid-19, surtout l’importance de l’eau pour freiner le Coronavirus, elle a rappelé que ‘’se laver les mains est crucial pour contenir la propagation de la COVID-19 et de nombreuses autres maladies infectieuses’’.
 

Pour rappel, c’est en 1992 que  la Conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement (CNUED) a recommandé qu’une journée internationale soit consacrée aux ressources en eau douce. Le 22 décembre 1992, l’Assemblée générale des Nations Unies adoptait la résolution A/RES/47/193 déclarant le 22 mars 1993 première Journée mondiale de l’eau.

La Journée mondiale de l'eau célèbre l'eau et sensibilise à la situation des 2,2 milliards de personnes qui vivent sans accès à de l'eau salubre. Il s'agit de prendre des mesures pour lutter contre la crise mondiale de l'eau. L'un des principaux objectifs de la Journée mondiale de l'eau est de soutenir la réalisation de l'objectif de développement durable 6 : eau propre et assainissement, pour tous d'ici à 2030.

lecalame.info

chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 6 Mai 2021 - 10:42 Faits divers

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche