. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Faits divers

Jeudi 9 Juin 2022 - 13:04

La disparue retrouvée
 

Nous relations, dans notre dernière édition, la disparition d'une jeune fille de son domicile à Mellah. Souffrante, disaient les siens, de troubles psychiques, Fatimetou mint Ahmedou n’avait plus été vue depuis vingt jours. Après avoir informé la police, sa famille lançait des annonces sur les réseaux sociaux pour la retrouver. L'enquête menée par la police finit par dénicher la pauvre débile dans un appartement loué à Arafat. Elle y était séquestrée par un groupe d’hommes et de femmes, récidivistes pour la plupart, qui auraient abusé sexuellement d’elle. La police a embarqué douze personnes pour les garder à vue au commissariat, avant de les déférer au Parquet de la wilaya Nord. Deux d’entre elles ont été relâchées, les dix autres écrouées en prison.

 

Rapide bagarre
 

Comme tout le monde le sait, Mellah est une zone dangereuse où la criminalité est très élevée. Plusieurs bandes de malfaiteurs y circulent et sévissent. Dealers et consommateurs y trouvent aussi leur compte. Samedi 4 Juin vers 22h au secteur 5, une violente bagarre éclate soudain à l’intérieur d’une petite maison dans une ruelle sombre. Alertés par le bruit, les voisins sortent dans la rue pour y apercevoir des jeunes en train de se battre. Certains de ceux-ci ont sorti des couteaux. Il y a des blessures, légères semble-t-il, et les assaillants prennent la poudre d'escampette. Les autres sortent eux aussi en hâte de la petite maison, embarquent dans une voiture et filent, si bien que la police, informée, ne trouvera plus personne dans ledit lieu. On apprendra plus tard qu'il s’agissait du repaire d’un dealer et qu’une bande était venue l’attaquer pour s'emparer de sa marchandise. Les complices présents du dealer ne les ont pas laissé faire et il a pu se sauver de justesse avec ses stupéfiants, évitant ainsi d'être épinglé...

 

Le sobriquet 19
 

En Juin 2006, une énorme bousculade se tint à bord du bac de Rosso en route vers la rive sénégalaise. Un homme de taille colossale et de teint foncé juste habillé d'une culotte tombait à l'eau. Il essayait en vain de s'agripper au bateau et se noyait sous les yeux des passagers sans que nul ne puisse le sauver. Arrivés tardivement, les secours ne l’avaient pas retrouvé et c’est seulement le lendemain que les eaux du fleuve en rejetaient le cadavre. Identifié plus tard, il se révéla celui du fameux M'barek ould Abdallahi, dit Mbarek 19.  Un récidiviste notoire qui avait connu plusieurs séjours carcéraux. Il était le principal lieutenant du fameux « Verré » actuellement invalide. Il avait décidé d'émigrer à Rosso pour y devenir docker au quai et mener une vie honnête. Le Destin avait voulu qu'il meure après à peine un mois de séjour au bord du fleuve. On lui avait collé le sobriquet de Mbarek 19 parce que son index avait été amputé suite à une bagarre.

Mosy
lecalame

chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 24 Novembre 2022 - 13:34 Faits Divers

Jeudi 17 Novembre 2022 - 13:47 Faits divers

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche