. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Table ronde des ministres de l’Education au Sahel : Adoption d’une feuille de route pour le suivi de la déclaration de Nouakchott

Mercredi 3 Août 2022 - 13:20

Les travaux de la table ronde des ministres de l’Education au Sahel sur le suivi des engagements du sommet sur l’éducation au Sahel qui s’est tenu le 5 décembre 2021, sous le thème le Sahel de demain se construit à l’école d’aujourd’hui, ont pris fin, lundi soir, à Nouakchott.

La réunion avait porté plus spécifiquement sur l’échange de points de vue au sujet des défis communs qui ont été identifiés dans le livre blanc sur l’éducation au Sahel, présenté par la banque mondiale, lors du sommet de Nouakchott, et qui fait l’objet d’engagements pris dans la déclaration de Nouakchott, qui a été signée par les cinq pays.

Les ministres ont convenu d’adopter une feuille de route pour la mise en œuvre et le suivi des engagements du sommet de Nouakchott ; feuille de route qui couvre la période allant d’août 2022 à février 2023.

Le ministre de l’Education nationale et de la Réforme du Système éducatif, porte-parole du Gouvernement, M. Mohamed Malaînine Ould Eyih, a expliqué que les autorités centrales des pays du Sahel ont conjointement exprimé leur engagement à poursuivre la mise en œuvre de l’accord au profit des peuples de la région.

Il a réitéré l’engagement de la Mauritanie à poursuivre ses efforts pour rehausser le niveau d’éducation dans la région du Sahel, appelant à un engagement d’action commune pour atteindre les objectifs convenus.

Pour sa part, Son Excellence Monsieur Natato Ibrahim, Ministre de l’Éducation nationale de la République du Niger, a profité de la rencontre pour souligner l’importance de la rencontre et la nécessité de développer les systèmes éducatifs dans les Etats du Sahel.

De son côté, le ministre de l’Éducation nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion de la Jeunesse, porte-parole du Gouvernement du Burkina Faso, M. Connie Lionel Pilgs, a remercié les participants pour leurs efforts visant à renforcer et développer le système éducatif dans les Etats du Sahel.

Quant au ministre tchadien de l’Éducation nationale et de la Promotion de la Ville, M. Mong Nyang Djimonta, il a salué la bonne préparation de cette réunion et les efforts déployés par le Secteur mauritanien de l’Éducation nationale, réitérant l’engagement de son pays, avec ses frères, de travailler ensemble pour atteindre les objectifs fixés.

Pour sa part, le conseiller du ministre des malien de l’éducation, M. Auguste Bodego, a confirmé la volonté du Mali à contribuer au succès des conclusions de la réunion et s’est dit satisfait des résultats obtenus dans ce domaine.

De son côté, le vice-Président de la Banque mondiale, en charge de l’Afrique centrale et occidentale, M. Ousmane Diagana, a réitéré par visioconférence l’engagement de la Banque mondiale en faveur d’une action commune, notant que le développement est basé sur l’éducation, à travers le développement du diagnostic et de comblement des lacunes.

Il a expliqué l’importance d’une vision commune sur l’éducation ; vision qui permettrait de faire avancer le groupe vers un avenir radieux.
AMI
chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche