. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Samba Thiam à demi surpris par la suspension des concertations

Vendredi 10 Juin 2022 - 12:57

L’infatigable et le politiquement incorruptible président des Forces Progressistes pour le Changement (FPC), en l’occurrence Samba Thiam, vient d’accorder une longue interview au confrère “Le Calame”, dans laquelle, il revient sur la suspension inattendue et unilatérale du pouvoir des concertations politiques.

Y étant allé au départ, sans beaucoup de conviction et pour éviter d’être le bouc émissaire de l’échec inévitable d’une mascarade, l’ex président des FLAM s’est à demi surpris par ce volteface du projet du dialogue politique fini à queue de poisson.

Ci-après l’extrait de l’entretien dans lequel il parle à cœur ouvert sur cette concertation qu’on ne se trompera pas en qualifiant de tempête dans un verre d’eau et où, affirme-t-il, le pouvoir assume plus l’échec du dialogue que l’opposition,

“Le Calame: Le président du comité préparatoire des concertations a annonce, ce 2juin, l’arrêt du processus d’organisation du dialogue dont le lancement officiel était pourtant donne pour imminent. Avez vous été surpris par cette annonce? Quelles sont selon vous, les raisons qui peuvent fonder la décision du président Wagf ?

Samba Thiam : Oui ,quelque peu surpris en effet par la forme ,c’est-à-dire de la façon dont la décision ,unilatérale, a été rendue publique. Ils tentent de s’en tirer, à bon compte, en faisant porter le chapeau à l’opposition, et à elle seule. Ce n’est pas très élégant, c’est le moins qu’on puisse dire. La réalité est un peu plus complexe que ça !

Quant au fond, je n’ai pas été vraiment surpris , parce que je sentais la chose venir, au regard de certains indices …

Vous avez d’abord dû remarquer comment ce dialogue a été négocié … comme une prière. Puis, dès le début, le quiproquo sémantique surgi autour des termes concertations et dialogue sur lequel l’Opposition, prompte aux concessions, par essoufflement ou lassitude, a cédé ! Ensuite ,la façon dont certaines questions , majeures étaient traitées sous la table ,alors même que le dialogue se profilait … Mais encore, ce ‘’ dialogue’’ n’a pas emprunté les voies-standard habituelles, propres aux dialogue, bien souvent …En effet , l’on sait , qu’en général , un dialogue résulte de deux cas de figures : soit il émane de l’exécutif qui, après analyse froide et lucide d’une situation politique tendue, juge de la nécessité d’en organiser un , entre les parties ; soit il découle d’un rapport de forces , favorable à l’Opposition qui l’impose au pouvoir.

Or nous ne sommes ni dans l’un, ni dans l’autre cas . A tout cela sont venues s’ajouter les claudications survenues à mi-parcours du processus, qui ont précipité sa fin. Vous comprenez à quoi je fais allusion, la Mauritanie a ses réalités, têtues. Mais, par-dessus tout, le plus déterminant des arguments à mon avis, réside dans les réticences pour ne pas dire les résistances du commandant en chef sur la question , qui n’ont ,fondamentalement , pas varié à ce sujet ,du début à la fin ; l’absence, claire, de volonté politique réelle, affirmée …

La sortie du coordinateur du Comité provisoire du dialogue n’a été , en réalité , qu’un prétexte , un faux alibi , pour se sortir d’une passe qu’ils avaient empruntée ,contre leur gré, rien de plus ! Si on devait situer les responsabilités de l’échec je dirais qu’elles sont bien plus imputables au pouvoir exécutif qu’à l’Opposition, même si ….

Lire l’Intégralité de l’Entretien senalioune.com

chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche