. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Restitution du rapport de la commission nationale de l'initiative pour la transparence dans les industries extractives pour l'exercice 2016

Mercredi 17 Avril 2019 - 16:38

La restitution du rapport de la commission nationale de l'initiative pour la transparence dans les industries extractives pour l'exercice 2016 a fait l’objet d’une journée nationale destinée à réconcilier les chiffres et les volumes, dont les travaux ont débuté mercredi à Nouakchott.

Prennent part à cette rencontre, organisée sous l’égide du Premier ministre, Monsieur Mohamed Salem Ould Béchir, des membres de la commission nationale de l'initiative pour la transparence dans les industries extractives, des partenaires techniques et financiers de la Mauritanie, des activistes au sein l’initiative de la transparence et des membres de la société civile opérant dans le domaine.

Le document, deuxième du genre, couvre la période allant du 1er janvier au 31 décembre 2016.

Il a pour objectif d’aider le gouvernement mauritanien et les bénéficiaires à identifier la contribution du secteur des industries extractives au budget de l’Etat et d’assurer davantage de transparence dans les ressources de l’Etat.

Ouvrant la rencontre, le ministre des pêches et de l’économie maritime, M. Yahya Ould Abd Edayem, par intérim ministre du pétrole, de l’énergie et des mines, a souligné que le rapport restitué constitue un moyen de jauger le travail accomplis par la Mauritanie pour être en conformité avec les normes de la transparence internationale, ce qui représente un jalon supplémentaire sur la voie de la bonne gouvernance, adoptée par les pouvoirs publics, en application des orientations du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz.

‘’Ces orientations ont permis la mobilisation avec succès des ressources publiques et leur orientation vers des créneaux contribuant à l’amélioration des conditions de vie des citoyens partout à l’échelle nationale’’, souligne le ministre.

Au sujet du rapport élaboré par le bureau d’études Moore ETEPHENS, le ministre a précisé qu’il constitue, à la fois, un rajout qualificatif au travail de la commission nationale de l'initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) et une tribune d’échanges entre l’administrateur autonome et tous les participants, ce qui s’influera positivement sur les résultats escomptés.

Pour sa part, M. Mohamed Lemine Ould Ahmedou, conseiller du Premier ministre et président de l’ITIE, a souligné que l’élaboration de ce rapport constitue un acquis majeur sur la voie de la consolidation des règles de bonne gouvernance et de la transparence des secteurs pétroliers et miniers.

Et d’ajouter que ces secteurs, outres leurs contributions significatives à la création des emplois, au budget et aux recettes d’exportation, font l’objet d’une attention particulière de la part des citoyens mauritaniens en raison des attentes légitimes que ces derniers fondent sur une exploitation rationnelle, rigoureuse et transparente de ces ressources naturelles pour donner une impulsion décisive aux efforts de lutte contre la pauvreté et à l’amélioration des indicateurs sociaux.

Evoquant les résultats de la rencontre, le président de l’ITIE a noté que les débats que le rapport suscitera permettent d’enrichir les futurs rapports dont la publication régulière permettra d’institutionnaliser, qui à condition de s’inscrire dans le cadre d’une approche globale de consolidation de l’effort croissant de l’amélioration de l’action des pouvoirs publics, favorisera la contribution du secteur extractif au développement économique et social du pays.

Pour sa part, Mme Franziska Gerhmann, conseillère technique du programme de renforcement de la décentralisation et des finances publiques au niveau de la coopération allemande (GIZ), elle s’est félicitée de la pertinence des données contenues dans le rapport et qui montrent le niveau de progrès réalisé par la Mauritanie sur la sur la voie de la consolidation des règles de bonne gouvernance et de transparence dans les industries extractives.

Elle a également exprimé la volonté de la coopération allemande d’accompagner la Mauritanie dans le domaine de l’application des règles de la transparence et de la bonne gouvernance.

Intervenant au nom de la Banque Mondiale, Mme Cristina Navarrete Moreno, a félicité la commission nationale de l'initiative pour la transparence dans les industries extractives pour l’élaboration de son rapport pour l'exercice 2016 visant la réconciliation des chiffres et volumes de l’ITIE.

Elle a également mis en exergue l’exemplarité des relations de coopération liant la Mauritanie et la Banque mondiale et exprimé la disponibilité de cette dernière à soutenir les efforts de la Mauritanie en matière de transparence et de la bonne gouvernance.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence de la ministre du commerce, de l’industrie et du tourisme, du président de la cour des comptes et du conseiller du Premier ministre chargé des ressources de l’énergie et du développement de l’industrie.

source ami

Restitution du rapport de la commission nationale de l'initiative pour la transparence dans les industries extractives pour l'exercice 2016
chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche