. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Réaction à Maître Taghioullah / Par Cheikh Ould Baya

Dimanche 6 Août 2017 - 11:46

Réaction à Maître Taghioullah / Par Cheikh Ould Baya

Cher ami je me suis senti interpellé par votre position quant à nos martyrs de la Guerre du Sahara que vous qualifiez de "victimes". Ces propos ont déjà été tenus par une personne inculte et de mauvaise moralité et n'ont gêné personne.
Venant de vous il en va tout autrement.
Vous êtes Mauritanien natif de Bir Mogrein, devenu sahraoui comme d'autres sont devenus marocains. Aujourd'hui vous êtes canadien et mauritanien. Peu importe car finalement chacun est libre de sa destinée dans ces vastes contrées.
 

Tes grands frères cher ami, et comme beaucoup de natifs de Zouerate devenus sahraouis, étaient mes camarades de classe au primaire et au secondaire à Atar et Nouakchott.
Nous avons grandi dans les cantines de la Mauritanie et partagé nos bonheurs et nos malheurs.
Ils ont pris les armes contre nous, et certains étaient même plus durs avec nos prisonniers dont la plupart étaient des civils, dont même d'anciens camarades de classe.

Peu importe ils ont peut-être leur raison.

Aujourd'hui beaucoup sont revenus en Mauritanie et recommencé leur vie.
La Mauritanie est aujourd'hui un refuge naturel hospitalier pour tous les sahraouis. Pourtant, et vous le savez cher ami, beaucoup d'entre eux sont peu reconnaissants, au moins dans le langage.
Peu importe après tout ce sont des frères qui ont besoin de nous.
Tout cela passe et les Mauritaniens n'en font pas cas.
Mais quand vous, Taghiou, vous dites que nos martyrs n'en sont pas, vous insultez leurs mémoires et les nôtres.
C'est juste un peu trop.

Vous auriez traité le pouvoir politique de l'époque de n'importe quoi, je n'aurais pas réagi, encore que...
Mais là, vous avez été trop loin et je doute que les dirigeants sahraouis puissent tenir pareil langage.
Nos fils dont la plupart étaient adolescents ont pris les armes parce que leur Pays etait en guerre. Nos forces de l'époque ne dépassaient guère le millier d'hommes.

Dans aucune guerre il ne revient au soldat de raisonner sur sa légitimité ou pas. Il n'y aurait peut-être jamais eu de guerre sinon. " chers soldats, nous avons déclaré la guerre à notre voisin. Qu'en pensez-vous ?" Soyons sérieux.
Toutes les guerres sont déclarées par des pouvoirs et les soldats en sont les exécutants, et dans toutes les nations les morts de ces guerres sont des martyrs. La Mauritanie aussi. Ils ne sont pas des "victimes" comme de simples accidentés de la route. Nos martyrs méritent au moins le même respect que les "votres".

Par respect à tout ce qui précède vous devez retirer ce mot.
Vous ne le ferez probablement pas, mais sachez qu'il fait mal, très mal. Sans raison.

Cheikh BAYA

source lecalame.info

chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | religion | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | désintox | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une


Recherche

Pendant ce temps...