. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Président de la République : Nous espérons que ce sommet soit un tournant mettant l’action arabe commune au niveau des espoirs des peuples

Jeudi 16 Mai 2024 - 17:11


Son Excellence le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, Président en exercice de l’Union africaine, a souligné que les circonstances dans lesquelles se tient la 33e session du Conseil de la Ligue des États arabes au niveau du sommet sont exceptionnelles, très complexes et sensibles, exprimant son amertume et sa tristesse face au génocide auquel sont soumis les Palestiniens, en particulier dans la bande de Gaza.

Il s’est dit également déçu par la faiblesse de la capacité collective arabe à influencer efficacement la communauté internationale, malgré le potentiel des Arabes qui les qualifient pour être un acteur efficace sur la scène internationale.

Dans un discours prononcé lors de la séance d’ouverture du Sommet arabe, tenu jeudi dans la capitale bahreïnie, Manama, Son Excellence a exprimé l’espoir que cette session constituera un tournant décisif dans le sens de l’élévation de l’action arabe commune à un niveau qui réponde aux espoirs des peuples arabes et renforce la capacité de relever les crises aiguës auxquelles la nation est confrontée.

Voici le texte de ce discours:

«Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, et que les bénédictions d’Allah soient sur Son Saint Prophète.

– Majesté le Roi Hamad bin Isa Al Khalifa, Roi du Royaume de Bahreïn ;

– Vos Majestés, Excellences et Altesses ;

– Son Excellence le Secrétaire général de la Ligue des États arabes ;

– Excellences ;

– Mesdames et Messieurs,

Paix, miséricorde et bénédictions d’Allah le Tout-Puissant ;

Tout d’abord, je voudrais adresser mes sincères remerciements à mon frère, Sa Majesté le Roi Hamad bin Isa Al Khalifa, Roi du Royaume de Bahreïn, et à Son Altesse Royale le Prince Salman bin Hamad Al Khalifa, Prince héritier et Premier Ministre, et au peuple bahreïni en général, pour avoir accueilli cette 33e session du Conseil de la Ligue des États arabes, et pour l’accueil chaleureux et l’hospitalité dont nous avons été l’objet.

Je félicite également Sa Majesté d’avoir assumé la présidence du Conseil de la Ligue des États arabes, notant son rôle éminent et important au service des causes de la nation arabe.

Je voudrais également adresser mes sincères remerciements au Serviteur des deux saintes mosquées, Sa Majesté le Roi Salman bin Abdulaziz, et à Son Altesse Royale le Prince héritier et Premier Ministre, Mohammed bin Salman, pour les réalisations remarquables accomplies pendant la présidence du Royaume d’Arabie saoudite lors de la dernière session faisant avancer l’action arabe commune.

Dans ce contexte, je ne peux manquer de saluer les efforts inlassables du secrétaire général, M. Ahmed Aboul Gheit, et de son équipe pour améliorer et développer les mécanismes de travail de notre Ligue arabe.

– Mesdames et Messieurs,

Il va sans dire que les circonstances dans lesquelles se tient notre sommet aujourd’hui sont exceptionnelles, extrêmement complexes et sensibles, car nous ressentons tous, avec amertume et tristesse, le génocide systématique dont sont victimes nos frères palestiniens, en particulier dans la bande de Gaza.

Nous sommes également profondément convaincus que notre capacité collective d’influence internationale est affaiblie, malgré notre potentiel qui nous rend éligible pour être un acteur efficace sur la scène internationale.

– Mesdames et Messieurs,

L’insistance d’Israël dans la bande de Gaza à poursuivre ses massacres, ses déplacements et son génocide au vu et au su du monde entier affaiblit la confiance et l’espoir dans la communauté internationale et ses institutions et renforce la conviction de sa politique de deux poids, deux mesures.

Cette situation nous oblige impérativement, en tant qu’États arabes, à redoubler d’efforts et à intensifier la coordination avec toutes les parties internationales afin de mettre fin immédiatement à cette guerre barbare et injuste et de rétablir la situation telle qu’elle était avant son début afin d’œuvrer à la mise en place d’une solution permanente qui garantisse le droit des Palestiniens à la création d’un État indépendant, avec El Qods-Est pour capitale, conformément aux résolutions pertinentes de l’ONU et à l’Initiative de paix arabe.

Telle est notre position ferme en République islamique de Mauritanie. Nous sommes convaincus qu’il n’y a pas d’autre moyen de parvenir à une sécurité et à une stabilité durables et globales dans cette région. Sont dans l’erreur ceux qui croient qu’en continuant à tuer et à détruire, ils peuvent parvenir à une sécurité et une stabilité durables pour eux- mêmes aux dépens des autres.

De même que nous sommes tenus de nous efforcer de mettre fin à la guerre contre Gaza et de permettre aux Palestiniens d’exercer leur droit inaliénable dans le cadre de la solution des deux États, nous sommes également appelés de toute urgence à trouver des solutions pacifiques et durables aux conflits intrarégionaux où qu’ils surviennent dans notre espace arabe.

Il est vrai que les différentes crises dans le monde arabe sont dues en grande partie à la complexité de la situation internationale et à la gravité des défis qui la caractérisent souvent, mais l’échec de notre action arabe commune à atteindre le niveau d’efficacité souhaité joue un rôle important dans la poursuite et parfois l’exacerbation de ces crises.

Nous devons donc nous efforcer d’en finir avec les causes de la division et de la discorde et de promouvoir une culture du dialogue et de la coordination à différents niveaux.

Les liens historiques, culturels et idéologiques forts qui nous unissent et les grandes valeurs de fraternité, de solidarité et de synergie sur lesquelles notre civilisation arabe est fondée rendent impératif pour nous de parvenir à la sécurité et à la paix dans tout notre espace arabe, afin qu’il devienne véritablement un espace de fraternité, de réconciliation et d’intégration.

Le renforcement de notre action arabe commune est notre porte d’entrée pour résoudre nos crises arabes, ainsi que pour nous adapter efficacement aux profonds changements géostratégiques qui se profilent.

J’espère que cette trente-troisième session du Conseil de la Ligue des États arabes constituera un tournant décisif dans la direction de l’élévation de notre action arabe commune à un niveau qui réponde aux espoirs de nos peuples et renforce notre capacité de faire face aux crises aiguës auxquelles notre nation est confrontée.

Je vous remercie et que la paix, la miséricorde et bénédictions d’Allah soient sur vous.

AMI

chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g | TAAZOUR





Rubriques à la une


Recherche