. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Mauritanie : ouverture de centres d’enregistrement au RAVEL à distance

Mardi 17 Juillet 2018 - 13:45

Mauritanie : ouverture de centres d’enregistrement au RAVEL à distance

Des sources propres à Sahara Media ont annoncé l’ouverture dès ce mardi à Nouakchott de 18 bureaux réservés à l’enregistrement à distance à raison de deux bureaux par moughata.

L’un des bureaux sera ouvert dans les locaux de la mairie et le second dans une autre zone qui sera déterminée en fonction de l’éloignement de celle-ci par rapport aux bureaux de la commune.

Trois autres bureaux seront ouverts à Nouadhibou.

Dans les jours à venir des bureaux analogues seront ouverts dans les capitales régionales afin d’accélérer le rythme d’enregistrement du recensement administratif à vocation électorale.

Ces bureaux vont devoir enregistrer les personnes se trouvant dans les capitales régionales et désireuses de voter dans d’autres wilayas.

L’opération permet à une personne se trouvant dans une capitale régionale et désireuse de voter dans une commune de l’intérieur du pays de se faire enregistrer, disposant par la suite d’un délai de 10 jours après la publication des listes électorales pour la réclamation au cas où son nom n’apparaîtra pas sur celle du bureau choisi et sa situation sera alors corrigée.

Les autorités concernées précisent qu’aucune personne se trouvant dans une capitale régionale ne peut se faire enregistrer dans l’un des centres de cette wilaya depuis ces bureaux, la finalité de l’opération étant de rapprocher les wilayas.

Le président en exercice du forum national pour la démocratie et l’unité, Mohamed O. Maouloud avait exprimé des inquiétudes à propos de l’aspect technique des élections ajoutant que le recensement administratif à vocation électorale ne pouvait être fait en 20 jours.

« Nous craignons a dit O. Maouloud que le pouvoir ne recourt à sa baguette magique utilisée lors de sa campagne d’adhésion pour recenser les citoyens dans des délais très courts. »

Il a ajouté que le processus est caractérisé par l’absence de préparation et que la commission de recensement ne maîtrise pas les lois et le délai imparti à l’opération est insuffisant.

source saharamedias.net

chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g




Rubriques à la une

Recherche