. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Mauritanie cybercriminalité : 273 plaintes liées à la fraude numérique ; pertes estimées à 336 millions d'ouguiyas

Lundi 3 Juin 2024 - 18:10

273 plaintes liées à la fraude numérique ont été enregistrées au cours du premier trimestre de 2024 par la brigade de la gendarmerie nationale chargée de lutter contre la cybercriminalité. Une unité spéciale fondée il y a moins de deux ans. Les pertes des plaignants atteignent 336 millions d'ouguiyas. Dans une interview accordée le 29 Mai dernier à Radio Mauritanie, le chef de la brigade Mohamed Lemine ould Khayar a attribué la propagation de ce mode de criminalité en Mauritanie à une « plateforme de jeux ».

Il a mis en relief le danger des publicités promotionnelles diffusées sur Facebook et dont les propriétaires cherchent à obtenir l’identité numérique des utilisateurs. Ces derniers mois, plusieurs mauritaniens ont été ainsi victimes d’arnaques, via l’application Worldbuy. Des sommes importantes se sont évaporées dans la nature laissant dans le désarroi les clients de cette application qui n’ont jamais reçu les marchandises commandées en ligne, ni retrouvé leur argent qu’ils croyaient fructifié  les transformant en millionnaires en un seul clic.
 

« La fraude numérique est plus dangereuse que la fraude traditionnelle », a insisté Mohamed Lemine ould Khayar, « car elle touche de nombreuses personnes à plusieurs endroits en même temps. […] Cette fraude est de différents types : elle peut être associée à des activités présumées « caritatives », au faux emploi à temps partiel ou à temps plein via Internet, à l'envoi de faux avis de transfert, au vol d'identité numérique ou encore aux achats en ligne. Cela met en évidence la méconnaissance de la majorité des victimes de la loi sur les échanges électroniques qui réglemente le commerce numérique en Mauritanie et offre toutes les garanties de protection aux clients ».
 

Le chef de la brigade a expliqué que la fraude numérique est pratiquée à grande échelle mais qu'elle peut être éliminée en changeant les méthodes et les mentalités dans la société. « Grâce à ses capacités techniques et au soutien moral et matériel qu'elle reçoit de l'état-major de la gendarmerie nationale », a-t-il soutenu, « notre brigade arrêtera tous les auteurs de crimes numériques dans le pays ». Avant de préciser : « les interventions de la brigade s'étendent sur tout le territoire national. Elle a pu arrêter de nombreux cybercriminels qui sont pour la plupart des mineurs » ; et de conclure en conséquence : « Nous exhortons les parents à surveiller les activités de leurs enfants sur les réseaux sociaux. » 

lecalame

chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g | TAAZOUR





Rubriques à la une


Recherche