. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Le pavillon de la Garde nationale à l’exposition du festival des cités du patrimoine: l’histoire ressuscitée

Lundi 23 Janvier 2023 - 17:20

L’Etat-major de la garde nationale a participé à l’exposition organisée dans le cadre des manifestations marquant la 11e édition du Festival des Cités du Patrimoine, actuellement abritée par la ville historique de Tichitt, avec un pavillon présentant un aperçu de l’histoire de ce corps depuis sa création, ses équipements et ses moyens logistiques et autres qu’il utilisait dans l’accomplissement de ses nobles missions jusqu’à aujourd’hui.

Le pavillon de la garde nationale ouvert dans ces expositions présente des modèles de monuments importants de nos villes anciennes, des photos de certains héros de la résistance nationale et des spécimens de fusils dont les mauritaniens se servaient au cours de des différentes époques, a affirmé à l’Agence Mauritanienne d’Information (AMI), le chef du département de l’information et des traditions militaires à l’Etat-major de la garde nationale, le lieutenant-colonel Seyedna Ould Hamoud.

Le stand expose également des photos de certains membres des forces connues sous le nom des tirailleurs sénégalais et des modèles de certaines batailles menées par des héros de la résistance nationale, comme, à titre non exhaustif, les deux batailles de Legoueichih et de Nimlane, a-t-il ajouté,

Le Lt Colonel Hamoud a ajouté que le pavillon présente aussi un groupe de photos mettant au jour aux yeux des visiteurs, les étapes de développement des unités du regroupement des méharistes et des types d’uniformes portés au cours de ces temps anciens.

Non loin de ce sujet, il a mis, aussi, en exergue l’importance de ce musée ouvert à l’Etat-major de la garde nationale à Nouakchott, eu égard à sa vocation de moyen de préservation de la mémoire historique du patrimoine militaire de la garde nationale et de la mémoire nationale, en particulier son rôle dans la résistance nationale, en plus de ses divers contenus acquis au cours l’évolution de l’État mauritanien.

« L’état-major de la garde vise à créer ce musée, inauguré le 26 novembre 2011, pour consolider les traditions militaires de ce corps, inculquer l’esprit et la culture de fierté et d’appartenance à la patrie dans le cœur de ses membres, renforcer leurs liens avec leur passé et fournir une source fiable dans tous les domaines connexes aux chercheurs et aux historiens intéressés », a-t-il souligné.

Le chef du département de l’information et des traditions militaires a déclaré que le musée de la garde comprend deux salles de documents et d’expositions, une salle de cinéma, une salle d’archives, une salle d’accueil pour les visiteurs VIP, une bibliothèque et des bureaux administratifs.

« Des pièces d’armes, d’anciennes voitures, une liste des noms des martyrs du corps, des photos de certains de ses membres, des documents rares et des modèles qui retracent certains détails de la vie mauritanienne traditionnelle », sont visibles dans le stand.

Au sujet de l’intérêt des objets exposés, le colonel Hamoud a souligné que la présentation de l’histoire de la Garde nationale et de mise en exergue du rôle pionnier dans la construction de la Mauritanie depuis sa création en 1912, soulignant que ce corps a accompagné le processus de construction de l’état, formant un bouclier fortifié, reflétant une longue histoire militaire qui s’étend sur plus d’un siècle.

Mohamed Ould Sidi

AMI

chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche