. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Le Président de la République supervise le démarrage d’importants projets de développement au Tagant

Mardi 29 Novembre 2022 - 18:43

Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, a supervisé, lundi soir, à Tidjikja, l’inauguration d’importants projets de développement au profit des populations du Tagant.

Ces projets comprennent une centrale électrique d’une capacité de 1500 KW devant couvrir les besoins de la ville de Tidjikja en électricité durant toutes les périodes de l’année.

Cette centrale fait partie du programme d’urgence destiné au renforcement des infrastructures d’électricité dans 50 villes et localités de l’intérieur du pays, tout comme elle entre dans le cadre d’une transformation radicale du secteur de l’électricité comprenant la réforme de son cadre juridique et institutionnel ainsi que la restructuration de la Société mauritanienne d’électricité (Somelec) pour le relèvement de son rendement technique, financier et commercial, en sus de la préparation d’un Plan stratégique et d’un Plan d’action de nature à garantir l’accès de tous les Mauritaniens aux services de l’électricité à l’horizon 2030.

Les projets supervisés par Son Excellence le Président de la République comprennent également le démarrage des travaux de la route reliant la ville de Tidjikja à Boumdeid ainsi que le réseau urbain de la ville de Tidjikja et la réalisation du tronçon inachevé de la route Tidjikja-Kiffa-Sélibaby-Gabou long de 156 km.

Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani a ainsi procédé à la pose de la première pierre et la coupure du ruban symbolique annonçant le démarrage officiel de ces importants projets.

La route Tijikja-Boumdeid financé par l’Etat mauritanien et le Fonds arabe pour le développement économique et social (Fades) à hauteur de 4400 millions d’ouguiyas nouvelles et dont les travaux durent 30 jours, constitue un projet vital devant désenclaver nombre de localités dont « Dakhlet Mory », « Neg’a », « Erg Achtouth », « Wadroum Chwalil », « Tachout Essavra » et « Meksem Ben Amer ».

Cet axe routier reliera également l’extrême nord du pays (la ville de Zouerate) au Sud du pays (la ville de Ghabou). Il permettra de résoudre le problème du transport entre le nord du pays et le sud, donnant ainsi une impulsion fondamentale au développement des zones où les précipitations pluviométriques sont appréciables et qui constituent un grenier important du pays, car renfermant plus de 200 000 hectares propices pour l’agriculture et plus de 75% des oasis dans les wilayas du Tagant et de l’Assaba et les zones minières dans le nord du pays.

Cette route contribuera en outre à la réalisation de la complémentarité entre les pays du Maghreb arabe (route Tidjikja-Atar-Zouerate- Tindouf) et l’Afrique (Tindouf-Bamako), ce qui permettra de créer un réseau routier international contribuant au développement des échanges des marchandises, au transfert des connaissances et au développement des méthodes commerciales. Le projet du réseau urbain dans la ville de Tidjikja, long de 6,5 Km, permettra également la fluidité de la circulation à l’intérieur de la ville et dans les différents sites d’exploitation.

Le Ministre du pétrole, des mines et de l’énergie, M. Abdesselam Ould Mohamed Saleh, a indiqué dans un mot prononcé pour la circonstance que le gouvernement, sur orientation du Président de la

République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, a donné la priorité absolue à l’impulsion du niveau d’accès à l’électricité, précisant que des programmes spéciaux ont été exécutés dans toutes les wilayas du pays et que 259 nouveaux villages ont été électrifiés au cours des trois dernières années faisant passer le taux de l’accès à l’électricité de 42% en 2019 à 53 % actuellement, et ce grâce à l’accroissement des subventions budgétaires orientées aux projets électriques. Il a ajouté que l’inauguration de l’extension de la centrale électrique de Tidjikja s’inscrit dans le cadre du programme d’urgence visant à renforcer les infrastructures électriques dans 50 villes à l’intérieur du pays, ce qui permettra de mettre fin aux perturbations répétées que connaissait le service dans la majeure partie de ces villes, affirmant qu’il a été axé sur la qualité du matériel et sa maintenance.

Le ministre a noté que ce programme d’urgence comporte plusieurs composantes, au niveau national, comme la réhabilitation et le renforcement des infrastructures de production de l’énergie électrique dans 44 centrales électriques à l’intérieur du pays, l’extension des centrales de Kiffa, et de Néma en y ajoutant la production de 1,5 mégawatt provenant de l’énergie solaire, en plus de la construction et de l’équipement de 90 centrales de transformation et leur connexion au réseau existant et la création de 140 km de lignes moyenne tension ainsi que la création de 400 km de réseau de basse tension, le montage de 11500 éclairages publics et 20 000 de raccordements sociaux au profit des couches vulnérables. Il a précisé que le coût global de ce projet dont la durée d’exécution est de 36 mois, est de 28 milliards d’anciennes ouguiyas, sur financement de l’Etat mauritanien.

De son côté, le ministre de l’Equipement et des Transports, porte-parole du Gouvernement, M. Nani Ould Chrougha, a indiqué pour sa part qu’il s’agit là d’une occasion pour lancer une campagne simultanée pour la réalisation de projets d’infrastructures importants, notamment routiers. Il s’agit, a-t-il dit, de la route Tidjikja-Kiffa-Sélibabi-Ghabou, en plus du réseau routier dans la ville de Tidjikdja. Il a ajouté que le tronçon routier qui fait l’objet de pose la première pierre dans le but d’entamer son exécution constitue un nerf de vie longtemps attendu dans des zones de notre pays qui était enclavées et qui se distinguent de la présence de populations appréciables et par un poids économique, soulignant que cette route vient pour relier, sur une distance de 342 kilomètres, le centre et le sud du pays à travers des zones connues pour leurs précipitations pluviométriques appréciables et constituant le grenier alimentaire du pays, car renfermant plus de 200 000 hectares propices à l’agriculture pluviale et plus de 75% de toutes les oasis dans les wilayas de l’Assaba et du Tagant.

Cette zone est considérée également, a-t-il dit, parmi les zones les plus enclavées, malgré le fait qu’elle est caractérisée par sa grande diversité environnementale et sociale. En plus de tout cela, a-t-il dit, la nouvelle infrastructure contribuera dans une large mesure à développer la production et à ouvrir la zone d’autre part, cela en plus de la réalisation d’une complémentarité régionale avec le Maghreb arabe à travers l’axe Tidjikja-Atar-Zoueirate -Tindoufet avec l’Afrique à travers l’axe Sélibabi-Bamako, ce qui facilite l’échange des connaissances et le transport des marchandises.

Le ministre a précisé qu’il a été tenu compte, dans la conception de cette route, du respect des normes de qualité, précisant que le délai d’exécution a été fixé à 30 mois pour un coût global de 4 milliards 400 millions de nouvelles ouguiyas, sur financement conjoint de l’Etat mauritanien et du Fonds arabes de développement économique et social. Il a enfin insisté sur la priorité accordé par le Président de la République depuis son accession au pouvoir aux infrastructures eu égard au rôle qu’elles jouent dans le développement des secteurs économiques productifs et dans l’attraction des investissements.

Il a affirmé que le département du transport a travaillé sur plusieurs fronts, suivant un plan d’action global dont l’objectif est l’exécution des projets conformément aux délais fixés et la recherche de solutions aux projets faillis en soumettant les sociétés engagées dans leur exécution au respect des cahiers de charge.

Le ministre de l’Equipement et des Transports a poursuivi en soulignant l’importance de l’entretien routier, la mobilisation des ressources et la bonne préparation pour le lancement, dans des conditions idoines, des projets prévus dans le parachèvement des engagements de Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani.

Il a ajouté que c’est cette stratégie qui a permis le parachèvement de nombre de projets routiers financés sur budget de l’Etat dont on peut citer, la construction de 120 km de la route Nouakchott-Rosso, 81 km de la route de Tamcheket, 51 km de la route Kiffa-Boumdeid, 44 km de la route Basiknou-Fassala, 30 km de la route Néma-Achemim et 27 km de la route reliant Bénichab à la Nationale n°1. Le ministre de l’Equipement et des transports a aussi souligné l’importance d’autres projets comme la réalisation de 47 km de routes urbaines à Nouakchott ou la construction du pont de Rosso reliant notre pays au Sénégal et contribuant au développement des échanges commerciaux entre les deux pays. Il a annoncé que les travaux du tronçon reliant Bénichab à la route Nouakchott-Nouadhibou long de 73 km devraient être achevés incessamment et que ceux de la route Keur-Macène – N’Diago devraient reprendre bientôt après avoir été interrompus par la saison d’hivernage.

Le ministre de l’Equipement et des transports a également évoqué les projets cités par Son Excellence le Président de la République dans son adresse à la Nation à l’occasion de la commémoration du 62ème anniversaire de l’indépendance nationale, soulignant qu’il y a d’autres projets vitaux pour lesquels le Département est à l’œuvre pour la mobilisation des financements, tels la route Nouakchott-Nouadhibou, la route Boutilimit-Rkiz-Tékane, Tintane-Ain Varba-Touil, Barkéol-Sawata, Barkéol-Mbout, Sawata-Monguel en plus des tronçons Akjoujt-Atar, Néma-Bangou, Mat Le’akarich-Amour, et la réhabilitation de Sangrava-Tijikja, Boghé-Aleg, Nouakchott-Akjoujt et Kaédi-Sélibaby.

A son tour, le président de la région du Tagant, M. Zeidane Ould Tfeil Ould Emeyhimid, a déclaré que la construction de la route Tidjikja-Boumdeid constitue une réalisation d’importance longtemps souhaitée par les habitants de la zone qui ont souffert de l’enclavement rendant difficile le déplacement entre les localités et la capitale du Tagant.

Le maire de Tidjikja, M. Mohamed Ould Biha, a souligné, quant à lui, l’importance de ces projets pour la capitale du Tagant améliorant nettement la qualité des services offerts aux citoyens et ouvrant de nouvelles perspectives pour le développement local, alors qu’elle a longtemps souffert de la marginalisation.

Il a ajouté que le lancement de ces projets en ce jour mémorable commémorant l’indépendance du pays et les mesures annoncées par Son Excellence le Président de la République dans son discours à la Nation dénotent de son attachement aux citoyens et de sa volonté d’œuvrer à la recherche de solutions aux problèmes qu’ils rencontrent au quotidien.

Le Président de la République et la délégation qui l’accompagne étaient arrivés, lundi après-midi à Tidjikja où il a été accueilli à la passerelle de l’avion par le wali du Tagant, M. Tiyib Ould Mohamed Mahmoud, le colonel Mohamedou Ould Sidi Javaar, commandant de la 7ème Région militaire, le président du Conseil régional du Tagant, M. Zeidane Ould Tfeil Ould Emeyhimid et le maire de Tidjikja, M. Mohamed Ould Biha.

AMI

chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche