. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Investiture à Bagne : L’UPR veut substituer un investi par l'ancien député non reconduit

Jeudi 19 Juillet 2018 - 08:24

Depuis hier lundi, 16 juillet, des rumeurs persistantes  font état  de la volonté de la direction de l’UPR de procéder à la substitution de l’un des deux candidats  déjà investi sur sa liste par l’ancien député sortant et nom reconduit, M. Bâ Bellou.  Pour les prochaines élections, l’UPR a investi Dia Cheikh Oumar du  village de  Niabina, commune du même nom   et  Niang  Amadou, plus connu sous le nom  de  Mamadou Younouss de Haimedatt, commune de M’Bagne. Une manœuvre qui avait réussi en 2013. Feu colonel  Mangane  qui avait  été  retenu  sur la liste des candidats UPR  à M’Bagne a été  zappé  quelques heures  après. La commission de désignation de l’époque avait été  accusée d’être   à l’origine de la « manœuvre».
 

 De sources concordantes affirment que M. Bâ Bocar Soulé, membre du conseil national de l’UPR, leader de la tendance largement majoritaire  lors de la dernière opération d’adhésion à l’UPR  et  dont les deux candidats investis,  sont proches  a été  prié de rentrer, dare dare, à Nouakchott  où  il  subit, depuis hier,  de fortes pressions  pour  faire avaler les couleuvres. Aux dernières, nouvelles, il résiste et met le parti devant ses responsabilités.
 

Depuis que ces rumeurs circulent, les militants de l’UPR de M’Bagne sont vent debout pour  dénoncer cette «manœuvre  inacceptable ». Pour  un  cadre du parti, l’UPR, qui avait clairement édicté les règles d’investiture puis  validé ses candidatures, ne peut pas se dédire, il doit les respecter les imposer à toute monde,  sauf s’il veut  perdre  les législatives à M’Bagne. Et un autre d’embrayer: il s’agit de faire injure aux militants  de la tendance majoritaire de M’Bagne  pour faire plaisir  à un ancien député qui a montré qu’il est minoritaire chez lui.
 

Certains proches de Bocar Soulé  qui  n’ont pas fini de digérer  le fait que sa candidature à la tête du conseil régional du Brakna  a été écartée,  se demandent, fâchés,  pourquoi  c’est  seulement  à M’Bagne que l’UPR se soucie  d’équilibrer  entre les tendances rivales,  en  voulant procéder  à la substitution d’un candidat désigné par la base et retenu par la commission des investitures.  En donnant à la vallée le poste de fédéral,  on a réussi à lui retirer de présidence du conseil régional. Un coup fourré sagement orchestré. Pourquoi ne pas  équilibrer  à Aleg, à Maghtaa Lahjar, à Boghé, à Bababé  au Gorgol   où  les  tendances majoritaires ont fait main basse sur les postes électifs, les sections ou les sous sections ? Au Gorgol, l’UPR a commis une autre  bourde, celle de ne pas considérer, dans ses choix, la composante Soninké de Kaédi. Un Rubicon que le PRDS n’avait jamais franchi.
 

Selon les nouvelles en provenance de M’Bagne, après avoir  appris son échec à la reconduction, l’ancien député aurait  convié ses proches à une réunion pour leur annoncer qu’il quittait l’UPR pour l’UDP. Les mêmes sources affirment que nombre de ses amis dont son cousin se sont faits investir sous  les couleurs d’autres partis politiques.

source lecalame.info

chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche