. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Fuite des résultats du bac

Vendredi 16 Octobre 2020 - 12:32

Encore un scandale au niveau du ministère de l’Education, avec cette rocambolesque fuite des résultats du baccalauréat. En effet on a assisté ce vendredi matin à une large diffusion sur les réseaux sociaux de ces résultats publiés au départ sur un site web gabonais.

Le ministère de l’éducation dépassé par les événements n’a rien vu venir et mis devant le fait accompli il s’est empressé de crier au sabotage niant au passage la véracité de ces résultats.

Mais trop tard car le mal est fait et selon certaines sources ces résultats sont bien fiables et le ministère s’apprêtait à les publier dans la journée.

Il s’agirait donc soit d’un piratage du site du ministère, soit d’une action malveillante de la part de certains responsables impliqués dans l’opération.

Quoiqu’il en soit l’affaire est grave, une enquête doit être diligentée et des sanctions exemplaires devraient être prises.

Après la fuite du sujet d’arabe de l’examen d’entrée en sixième, c’est la deuxième affaire qui secoue le ministère de l’éducation, en l’espace de quelques jours.

Avec ce énième scandale, l’image du ministère de l’éducation est au plus bas. On le voit bien les brebis galleuses continuent à sévir. Le système éducatif est fortement gangréné les agissements inouïs de certains responsables dont le mode de gestion est basé sur les liens de parenté par les pratiques népotiques.

Comment se fait-il que pour figurer dans les jurys d’examen il faut impérativement avoir des bras longs ? Conséquence : on coopte n’importe qui, pourvu qu’il appartienne au cercle de la secte qui est responsable de la  destruction de notre système éducatif.

Comment peut-on accepter des maîtres d’éducation physique dans la correction des examens du secondaire, au moment où des professeurs formés pour la circonstance sont écartés ?

Mr le ministre allez jeter un coup d’œil sur ce qui se passe. La situation est grave et il va falloir agir et surtout donner un coup de pied dans la fourmilière.

Comment voulez-vous réussir une refondation de l’école mauritanienne en conservant ceux qui l’ont démoli et en cautionnant les mêmes pratiques ?

Les mêmes causes produisent les mêmes effets Mr le ministre. Le ministère de l’éducation a besoin d’être secoué. Il est temps de mettre un terme à l’affairisme dont les conséquences désastreuses seront payées par nos enfants.

Il faut faire appel à de nouvelles têtes, non pas des gens qui seront imposés mais des cadres sérieux et compétents et Dieu sait qu’il y en a.

Ce n’est qu’à ce prix que vous mettrez fin à ce rouleau compresseur des scandales qui portent un sacré coup à l’image du département et annihilent tous les efforts entrepris.

Bakari Guèye

​initiativesnews.com
chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Octobre 2020 - 14:49 Je ne boycotterai pas la langue française

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g




Banque Populaire de Mauritanie

Banque Populaire de Mauritanie


Rubriques à la une

Recherche