. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Forum régional de mise en œuvre des projets appuyés par le FIDA en Mauritanie

Mardi 10 Avril 2018 - 20:20

 Le Palais des Congrès a abrité mardi les travaux de la 10ème édition du Forum régional de mise en œuvre des projets appuyés par le Fonds International pour le Développement Agricole (FIDA) en Afrique de l’Ouest et du Centre qui se déroulent sous le thème ‘’ Pour un partenariat efficace avec les organisations régionales d’agriculteurs et de producteurs ruraux’’.

La ministre de l’agriculture, Mme Lemina Mint El Kotob Ould Momma, a loué à cette occasion les relations privilégiées entre la Mauritanie et le FIDA, relations ayant permis de mettre en œuvre nombre de projets dans les domaines de l’aménagement des terres ; de l’exploitation des eaux de surface ; du développement des systèmes de production agricole et d’élevage ; de la valorisation des ressources naturelles ; de l’appui aux systèmes de production marqués par la précarité en vue de faire face aux changements climatiques pour pouvoir améliorer les conditions de vie des bénéficiaires de ces projets.

L’attribution du prix du meilleur projet en matière de genre en Afrique de l’Ouest et du Centre en 2017 au Projet de Lutte contre la Pauvreté dans l’Aftout Sud et le Karakoro constitue une reconnaissance des efforts consentis dans le domaine pour prendre en considération la dimension genre et une preuve des bonnes performances de ce projet ainsi que de la qualité de la coopération existant entre le gouvernement et le FIDA, dit-elle.

Mme Mint Momma a souligné la dimension stratégique des projets appuyés par cette institution onusienne, ce qui s’inscrit dans la droite ligne des priorités du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz en matière de lutte contre la pauvreté et la mal nutrition et de garantie de la sécurité alimentaire et de développement durable du secteur agricole.

Elle a ajouté que cette rencontre représente une tribune interactive pour échanger les données, expertises et connaissances et une opportunité pour mesurer l’état d’avancement des projets et programmes appuyés par le FIDA dans la région et pour déterminer les meilleurs moyens pour renforcer le niveau des financements destinés à cette région et les mesures à prendre pour atteindre les objectifs fixés en matière d’efficacité des interventions destinées à améliorer le niveau de vie des populations.

Pour sa part, M. Gilbert Hongbo, président du FIDA a apprécié les efforts des autorités mauritaniennes et des partenaires techniques et financiers pour leur appui à son institution et pour les progrès en matière de croissance (entre 2 et 8%) enregistrés dans la région. Il a ajouté que la zone ouest africaine est confrontée à des défis dans le domaine du développement de l’agriculture qui, comparée à celles des autres continents, demeure arriérée et souffre de l’absence de mécanisation, notamment chez les petits agriculteurs en plus de la modicité des investissements dans le secteur.

Il a relevé dans ce sens que son institution œuvre à impliquer les petits producteurs pour que leurs produits aient accès aux marchés locaux et internationaux.

A son tour, le représentant de la FAO, Dr. Etman Mravili, a déclaré que le Forum est une occasion pour les acteurs d’échanger leurs vues pour améliorer l’impact du développement sur la lutte contre la pauvreté et la création d’un environnement économique propice à la croissance durable.

Il a relevé que la stratégie mauritanienne pour l’après 2015 est partie intégrante d'une stratégie globale de développement durable apte à orienter le pays et sa population vers le développement réel, appelant le gouvernement et les partenaires humanitaires à travailler en commun pour produire ce document qui constitue le cadre stratégique et législatif des actions onusiennes en Mauritanie.

Le Forum a donné lieu à des réunions préparatoires où ont pris part des délégations de pays d’Afrique de l’Ouest et du centre, des coordinateurs de projets et programmes appuyés par le FIDA et plusieurs organisation de producteurs agricoles en plus de chercheurs et de représentants des Organisations de la société civile. Ces réunions avaient pour objectif une meilleure implication des acteurs agricoles concernés en plus de l’amélioration de l’impact des politiques et programmes de développement rural et l’appui des capacités des acteurs pour parvenir à des résultats sur le terrain.

Notons que la création du réseau des producteurs agricoles de l'Afrique de l'Ouest et du Centre a pour finalité de favoriser un meilleur accès au crédit ; encourager les financements appropriés à moyen et long termes ; à valoriser le produit et promouvoir les conditions d’une vie digne.

Le réseau, créé en 2000, représente une initiative qui regroupe 13 organisations nationales membres des pays d’Afrique de l’Ouest et du centre et constitue un moyen de défense et de promotion des périmètres villageois et de l’agriculture familiale.

L’ouverture des travaux du Forum s’est déroulée en présence de membres du gouvernement et des secrétaires généraux des ministères de l’économie et des finances et de l’agriculture.

source AMI
chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche