. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

El Hussein DIENG, un soutien inconditionnel du Chef de l'Etat

Mardi 7 Août 2018 - 21:10

Echourouqmedia est allé à la rencontre d’un édile de la place, El Hussein DIENG connu pour son engagement depuis 2012  aux cotés de son Excellence Mohamed Ould Abdel Aziz, le président de la République. En toute objectivité, il a tenté d’apporter des réponses à nos questions que nous partageons avec vous dans cette période de précampagne électorale pour les municipales, législatives et régionales.

1°) La Mauritanie s’apprête à vivre des élections municipales, régionales et législatives, prévues le 1er septembre 2018. Contrairement à 2013, toute l’opposition va y prendre part. De chaudes empoignades  en perspectives donc. Comment appréhendez-vous ces échéances  qui interviennent moins d’une année avant la présidentielle  de 2019?

Je profite de l’occasion que vous m’offrez pour rendre hommage à notre santé démocratique qui a permis aujourd’hui de regrouper voir donner l’opportunité même aux plus récalcitrants de l’opposition radicale de participer à ces joutes électorales. Voilà, la nature qui intervient pour pacifier les relations. La prochaine campagne électorale sera intéressante et permettra de mieux connaitre pour situer les enjeux d’une Mauritanie à l’horizon. J’ose croire que le peuple mauritanien sera plus édifié pour formuler les meilleurs choix même si quelques candidatures et certains programmes ressemblent à du folklore électoral. 

2°)  Pensez-vous que l’actuel président va quitter le pouvoir en 2019, comme le prévoit la constitution, mais aussi comme  il s’y est engagé ?  Qui pourrait lui succéder dans son camp ? Des noms et le rôle de chacun ?

Tout ce que nous savons actuellement c’est que  le peuple mauritanien dans son écrasante majorité a de la sympathie pour le président de la République. Maintenant, on ne peut pas mieux dire que les hautes autorités du pays.

3°)  Le début annoncé de l’exploitation du gaz en 2021  joue-t-il un rôle dans le départ ou le maintien d’Aziz ?  

Bien avant le gaz annoncé à l’horizon 2021, il y’avait d’autres découvertes. Et pourquoi lier cette découverte à des enjeux électoraux  présidentiels?

Le pays et ses environs regorgent beaucoup de ressources importantes non encore découvertes.

4°)  Comment  sont perçues  les grandes sociétés internationales telles  Woodside, Tullow, Kinross, Petronas  et  leur expérience, engagées dans les mines et la recherche pétrolière et gazière dans le pays ?

Ces sociétés internationales sont des partenaires économiques et financiers privilégiés dans la dynamique de développement du pays. Leur choix par notre pays de travailler avec elles s’expliquent par la vision claire et engagée des autorités pour booster l’économie mauritanienne afin de continuer à exécuter le projet de société que le président de la République avait soumis au peuple mauritanien lors de la précédente présidentielle par son Excellence le Premier Ministre l’ingénieur Yahya Ould Hademine   .

5°) Que pourrait-il arriver au pays au cas où il ne décide de briguer un 3e mandat ?

Seul, le Chef de l’Etat, maitre à bord de ce pays peut répondre à cette question. Mais, il faut retenir que le peuple mauritanien est connu pacifique et est capable de trouver les solutions à ces problèmes.

6°) Pensez-vous  que l’opposition est en mesure de peser sur les événements ? A-t-elle des chances de  gagner l’alternance? Si oui, comment ?

De quelle opposition parlez-vous ?

Une opposition de salon qui s’intéresse moins au quotidien du mauritanien qu’au fauteuil présidentiel. Une opposition qui prétend parler au nom du peuple alors que c’est le cadet de ses soucis. Une opposition qui n’est pas objective et qui ne reconnait rien au pouvoir en place.

En Mauritanie, il n’existe qu’un homme patriote secondé par son Excellence le Premier Ministre l’ingénieur Yahya Ould Hademine qui donne le meilleur de lui-même à ce pays malgré tout ce que certaines personnes mal informées racontent sur lui, sa famille et ses proches.

Ses opposants les plus récalcitrants lui reconnaissent au moins sa témérité et les institutions financières internationales informent sur la bonne santé économique du pays malgré quelques difficultés liées à une conjoncture internationale qui sape du reste tous les efforts des Etats dans le monde.

7°) Ces élections interviennent dans un contexte économique et social  assez peu reluisant,  des  prix des produits de première nécessité, avec une sécheresse  occasionnant mort d’homme et du cheptel. Quel impact cette situation pourrait-elle avoir, selon vous  sur les prochaines élections  et donc l’avenir du pays  qui  produirait du pétrole et du gaz à l’horizon 2022? Etes-vous inquiet des risques que pourrait générer cette manne ?

La Mauritanie vit à l’image des pays confrontés à la conjoncture internationale marqués par ce que vous venez de décrire. Les efforts du pays ont été sapés par la chute vertigineuse des produits de matières premières qui ont toujours servi de coudes pour l’économie. Les résultats économiques enregistrés ces dix dernières années sont saluées par des institutions financières internationales avec la détermination de son Excellence le Premier Ministre l’ingénieur Yahya Ould Hademine. Les quelques cas isolés cette année sont le fruit de rareté de pluies. L’Etat a du mettre en branle d’ailleurs une campagne d’appui à ces zones touchées.

La Mauritanie est la terre des filles et fils de religieux qui ont toujours prié pour la quiétude et la stabilité malgré les quelques problèmes que nous endurons mais qui seront résolus dans un temps proche. La paix et la stabilité sont des acquis à conserver jalousement.

8°) En prenant le pouvoir en août 2008, l’actuel président de la République son Excellence Mohamed Ould Abdel Aziz s’est  autoproclamé  « président des pauvres ». Il a engagé une lutte contre la gabegie. Quelques  dix ans après, quelle évaluation vous faites de cette croisade ? De façon générale, quelle évaluation vous faites de la situation politique et économique du pays ?

Il sera très difficile de faire ici l’économie des réalisations de son Excellence Mohamed Ould Abdel Aziz  président de la république car nombreuses, diverses et visibles partout dans le pays.

A l’entame de son premier mandat le président de la République  a posé des actes forts marqués par le relogement des pauvres populations dans des zones urbanisées, allouer des terrains aux pauvres, diligenté le projet Aftout Essahel, mis en place un projet d’assainissement, développé de nouvelles routes goudronnées, construit un aéroport flambant neuf soutenu par les lampadaires qui longent toute la route de l’aéroport. Il a amené aujourd’hui toutes les entreprises les plus récalcitrantes à payer les impôts. Il a retapé la physionomie de toutes les villes du pays par des routes bitumées qui relient même des zones qui étaient enclavées hier avec le suivi très attentionné de son Excellence le Premier Ministre l’ingénieur Yahya Ould Hademine. Le pays exporte aujourd’hui de l’électricité et est un exemple cité en matière de sécurité.

 Aujourd’hui la Mauritanie, malgré ses couacs décriés de partout, suit la marche du monde et est devenue une capitale mondiale après avoir abrité plusieurs rencontres et sommets. Notre expérience et expertise est sollicitée.

9°) La question de l’esclavage ou  de ses séquelles  et du passif humanitaire, continue à peser sur l’unité nationale du pays et la cohabitation. Que pensez-vous des approches adoptées par les pouvoirs publics  pour régler ces questions  majeures  de la cohabitation entre les différentes composantes du pays ?

Le président de la République  a toujours encouragé le dialogue qui en démocratie, est le seul moyen pour jauger la démocratie ou la volonté des pouvoirs publics. La feuille de route signée avec le haut commissariat des nations unies a été réalisée et son suivi évaluation fait l’objet de toutes les attentions par son Excellence le Premier Ministre l’ingénieur Yahya Ould Hademine. De l’arsenal juridique renforcé aux tribunaux installés (03) an passant par des peines de prisons, le combat contre l’esclavage et ses séquelles a fortement évolué et produit des effets positifs et encourageants. Cependant, il y’a encore beaucoup de choses à faire encore et l’Etat en est conscient. Le gouvernement mauritanien à travers l’agence Tadamoun à couvert le pays de réalisations en termes d’écoles, de marchés d’infrastructures socioéconomiques et participe à changer les mentalités et comportements des populations de l’intérieur.

En ce qui concerne le passif humanitaire, des pas importants ont été franchis avec la prière à Kaédi sur l’absent et les documents dédommagements financiers signés. L’Etat trouvera certainement une solution à écouter les autres qui considèrent que le problème est resté encore entier. Le gouvernement actuel n’est responsable de rien du passif mais peut contribuer à trouver les meilleures solutions qui permettent d’oublier cette page douloureuse du pays.

10°) La question des droits de l’homme est  très  récurrente dans le pays. Les Ong ne cessent de dénoncer les violations des droits humains  liés  surtout  à l’esclavage, passif humanitaire, marginalisation des descendants d’esclaves  et des  négro-africains, aux arrestations arbitraires  imputés  au pouvoir en place…. Quelle appréciation vous faites de la question des droits de l’homme en Mauritanie ?

La situation des droits de l’homme a fortement évolué dans ce pays. Jamais dans ce pays, nous n’avons connu de telles performances en termes de libertés d’expression. Ce niveau de libertés enregistré sous l’ère de son  Excellence Mohamed Ould Abdel Aziz président de la république qui s’est donné corps et âme a permis le gouvernement mauritanien d’être cité parmi les pays en pole position. Toute démocratie ou liberté d’expression a besoin d‘être régulée sinon c’est le désordre. La gestion des affaires courantes du pays va de pair avec parfois des arrestations et des interdictions mais qui sont momentanées.  Jetez un regard autour de nous et dans les pays dits puissants pour comprendre que nous ne sommes pas les seuls.

11°) La question de l’insécurité dans  un  Sahel infesté de terroristes  jihadistes  de trafiquants  en tout genre  aura été un cheval de bataille pour le président de la République, Mohamed Ould Abdel Aziz. Résultat, la Mauritanie échappe aux attaques  des mouvements armés qui sèment  la désolation chez nos voisins. Quelle appréciation faites de ce bilan du  président, initiateur la création du G5 Sahel ?

La Mauritanie a survécu ces dix dernières années grâce à la fermeté de son Excellence Mohamed Ould Abdel Aziz le président de la république, sa vision très claire de la situation mais aussi les stratégies qu’il a mises en place. Le choix de l’ex-général Adjoint des Chefs d’Etat Major est une solution à la question des attaques répétitives au Mali mais aussi au Burkina Faso et ailleurs dans le G5 Sahel. Les prochains jours édifieront davantage.

12°)-Sur un autre plan, où est-ce que peut-on situer la Mauritanie par rapport à ses voisins ? -Est-ce qu’il y un pays ou des pays qui sont plus proches que d’autres ?

Aucun pays n’est distant de la Mauritanie mais le Sénégal est le pays le plus immédiat.

source echarghtoday.com
chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g




Rubriques à la une

Recherche