. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

UPR à Nouadhibou : A la recherche d’un nouveau souffle

Dimanche 14 Novembre 2021 - 18:00

La reprise de l’activité de pêche à Nouadhibou, après l’arrêt biologique observé sur nos côtes, peine à cacher l’arrivée samedi dans la ville d’une forte mission du parti de l’Union Pour la République (UPR) conduite par le président du parti, Sidi Mohamed Ould Taleb Amar, accompagné de ses deux vice-présidents. Loin de constituer une villégiature, la mission s’avère d’une importance politique capitale pour le parti au pouvoir et le gouvernement actuel.

Mercredi, déjà lors d’une réunion de son bureau exécutif l’UPR annonçait la couleur évoquant inaugurer une nouvelle approche pour sa saison politique 2021-2022.

Sur le pied de guerre

Mais à propos de saison politique, l’envie pour le parti au pouvoir est de sortir de sa longue léthargie et se préparer en fait aux différents enjeux socio-politiques dont le pays est le théâtre depuis quelques mois maintenant. On pourrait, dans cette logique, penser que le parti au pouvoir, en plus de la Majorité qui soutient le président Ghazouani, tente de se préparer à des confrontations de plus en plus probables avec l’Opposition sur le terrain miné des aspirations et déceptions sociales et politiques. L’on croit même savoir que l’ordre de «redynamiser » les structures du parti viendrait d’en haut du sérail. Redynamiser semble de fait dire prendre en mains du gouvernail pour parer à toute urgence.

Nouadhibou est sans doute un creuset des antagonismes politiques qui se nourrissent des difficultés économiques et sociales. De plus, malgré les améliorations constatées avec l’arrivée du nouveau régime en termes de réponses aux douloureux services sociaux de base comme l’eau, l’électricité ou encore la santé, la ville de Nouadhibou ploie sous les contreperformances du secteur des pêches dont les retombées ces deux dernières années étaient particulièrement diminuées. 

Séminaires de formation en vue

Dans ce cadre, le président du parti et sa délégation s’étaient arrêté samedi à Chami, la troisième section politique régionale du parti de notre capitale économique. La délégation entame, dimanche, par des réunions de proximité, des réunions d’échanges et de mobilisation autour des chances de réalisations des nouveaux objectifs. Tous les segments de l’activité socio-économique (syndicats, patronat, tribus, associatifs…) sont concernés par ses réunions que le président du parti devrait clore mardi.

En filigranes le parti s’achemine vers l’organisation de séminaires de formation pour ses structures de base.

Alors qu’une réunion des cadres est prévue cette après-midi pour ébaucher toute cette panoplie, des questions comme le renouvellement du personnel politique et la présence de personnalités «trop remarquées » sous l’ancien régime et décriées soulèvent des interrogations sur la crédibilité de l’opération de mue que l’UPR disait vouloir inaugurer.

Jedna Deida

mauriweb
chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche