. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Tableau d'avancement des officiers : le critère de compétence enfin au bout du tunnel

Samedi 20 Mars 2021 - 16:22

En logique mathématique il y a des probabilités qui supposent que l'esprit humain ne pourrait maîtriser totalement toutes les données, soient-elles doctrinales ou ...heuristique.Autrement il n'y a rien qui puisse satisfaire la curiosité humaine à 100%. L'omniscience relèverait tout simplement de l'omnipotence d'Allah.Vous avez beau plaider une cause, a priori juste, un malin génie découvrira la faille de votre infaillibilité....Mais tant qu'il y aura des hommes de bonne volonté l'objectivité sera explorée, la justice tant sollicitée, érigée en prédilection.Au niveau de l'Armée on constate pourtant que des signes précurseurs à la probité intellectuelle commencent à voir le jour. Et comment ?

 

Voilà l'impériosité de la compétence retrouvée 

 

                                Ainsi le récent tableau d'avancement pour officiers et surtout pour les généraux ne peut souffrir d'exception à ce désormais rempart à l'injustice.Du dernier tableau d'avancement surgissent  quelques critères de vérité et qui ont mis fin à l'injustice banalisée.En effet le général Mohamed ould Meguett chef d'état-major des Armées, pour un coup d'essai a administré un coup de maître. En propulsant le chef d'état-major adjoint Moktar ould Bolle au grade de général de division, le Cemga n'a fait que rendre à César ce qui lui appartient. Car un sous- chef d'état-major pour mieux commander doit se démarquer de ses subordonnés d'un étage au-dessus, surtout quand  la promotion ne souffre pas de compromission. Après la légitime ascension du divisionnaire Moktar ould Bolle, voilà que le Cemga le général de division Mohamed ould Meguett a procédé également à la réparation de quelques imperfections notoires.

Les colonels Cheikhné ould Valili, Ely zaid et le colonel médecin Abdallahi ould Boumediene figurent désormais sur le tableau pour le grade de général de brigade. Si Valili est un intendant compétent et surtout de bonne moralité, ElyZaid lui est également un sortant de Saint-cyr,la prestigieuse académie militaire française .D'ailleurs son collègue de promotion est l'actuel chef d'état-major des forces armées françaises, le général Lacointre. Il paraît qu'à chacune de ses visites en Mauritanie il demande :" mais où est donc ElyZaid" le cavalier?Le deuxième Saint-cyrien qui doit passer général de brigade est un jeune au général ElyZaid, le colonel Saidou Samba Galo actuel chef du 4ème Bureau à l'état-major national. Contrairement à la grille de lecture de certains observateurs cet officier modèle n'est pas promu au nom de la communauté Peule.Ce genre de discrimination positive peut s'étendre à d'autres mais pas aux sortants de Saint-cyr Coetquidan, l'une des meilleures académies militaires au monde.

Ceci est valable également pour le général  ElyZaid.Le général Saidou Samba Galo est parmi les cinq( doigts d'une main)officiers des forces armées et de sécurité les plus cultivés, un intellectuel qui maîtrise plusieurs langues parlées .C'est aussi un génie éduqué à l'ancienne, spécialisé en génie militaire.Enfin le dernier déminage à l'injustice est la promotion du médecin  Abdallahi ould Boumediene promu au grade de colonel le 1er janvier 2009!!!.Cet officier qui est encore l'un des rares médecins mauritaniens à ne pas transgresser le serment d'Hippocrate, a subi l'injustice la plus déroutante. En effet les sorties sur la toile de son admirable épouse ont plombé son ascension depuis très longtemps.Un alibi fallacieux digne de l'époque de la dictature stalinienne.Et pourtant le général médecin Abdallahi est un humaniste tranchant proche des faibles comme doit l'être tout praticien.Débonnaire au plan professionnel, ponctuel, intellectuel avisé, ce médecin militaire faisait tout afin de se rendre utile aux autres malgré sa marginalisation qui a duré plus d'une décennie.
 

   Enfin l'on constate que le commandement commence à se baser sur des critères de compétence pour promouvoir de légitimes promotions, car le seul avantage réel dans l'Armée c'est l'avancement.Les interventions de femmes proches du pouvoir ou de marabouts influents, le népotisme ou le favoritisme pour accéder au grade supérieur sont à bannir pour un commandement qui suscite a priori la confiance et le respect. 
 

   C'est ainsi que ma pensée va aux très anciens colonels qui marquent encore le pas surtout les attachés de défense(ancienneté de 10 ans et plus)dans nos différentes ambassades. Je suis convaincu que la justice verra le bout du tunnel et que pour avancer au grade supérieur seuls seront pris en compte désormais les critères de compétence et d'objectivité; le tout sous la conduite du très attachant et honorable général de division Mohamed ould Bamba ould Meguett.......
 

.Capitaine Ely ould krombele,Nouakchott Mauritanie. 

chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 8 Février 2023 - 12:53 Au travail, messieurs les juges !

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche