. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Sortie de crise judiciaire : Aziz ne fera pas de prison en échange de sa collaboration

Mercredi 19 Octobre 2022 - 19:23

Dans tout autre pays adepte des coups d’Etat et de la justice expéditive, le problème Aziz eût été réglé très vite :

- soit conscient du danger pour lui et sa famille, il aurait fui dès qu’il a compris qu’il a perdu le pouvoir sans option de retour mais ça, à cause de sa soif de pouvoir, il commence à peine à le comprendre
- Soit un accident de voiture ou d’avion serait vite arrivé 
- Soit il serait en prison, sous des pressions psychologiques telles qu’il sortirait de là brisé car tout homme a ses limites psychologiques. Le pouvoir l’a sorti de là après l’épisode du coeur alors que c’était l’esprit qui était ciblé.
- Soit il aurait subi un procès expéditif avec son entourage immédiat impliqué dans ses affaires : femme, enfants, gendre etc jetés tous en prison jusqu’à ce qu’ils rapatrient les fonds placés à l’étranger mais Ghazouani n’accepterait jamais de faire un tel mal.

Au lieu de ça, nous avons un Aziz qui se pavane à l’étranger et donne des interviews ici et là sans que personne de son entourage immédiat ne soit inquiété. On nous dira qu’il faut laisser la procédure suivre son cours. Dont acte !

En attendant, en tant qu’observateur, on a le droit de se poser des questions :

Aucun pays au monde sous un régime démocratique ou tyrannique n’eût laissé un Aziz quitter le pays vu les accusations qui pèsent contre lui : on parle de détournements massifs de fonds, blanchiment d’argent, corruption et ce n’est que le sommet de l'iceberg car un tribunal peut aussi l’accuser de trafic d’être humain avec la vente supposée du chef des renseignements de Kadhafi, ressortir le dossier de la convention chinoise qui a valu à l'ex ambassadeur chinois de menacer la Mauritanie si le nouveau régime décidait de reconsidérer le contrat scandaleux voté par une assemblée aux ordres d’Aziz.

De même, Aziz, qui a eu une attaque cardiaque due selon lui à des conditions de détentions difficiles, n’irait jamais revenir dans la gueule du loup s’il savait qu’il risquait la prison même si sa marche de manoeuvre est courte car il y a très peu de pays qui accepteraient sa demande d’asile. Aucun pays arabe sauf si Aziz prenait l’engagement de ne plus s’occuper de politique or cela il ne le fera jamais. Il a le goût de la politique et du commandement et maintenant qu’il est certainement plus riche que Bouamatou et encore jeune, il sait qu’il peut jouer sa carte politique en Mauritanie au nom des démons du passé en étant le cavalier des guerriers face au pouvoir des marabouts.

Donc si Aziz dit qu’il rentrera dans une à deux semaines c’est qu’il ne risque rien de grave. D’ailleurs tout prouve qu’il s’est calmé. Il n’attaque plus Ghazouani ni l’armée. On l’a même entendu aujourd’hui dire que Ghazouani n’est pas responsable de ce qui lui arrive. Il parle désormais comme tout opposant à un régime qui se contente de défendre son bilan et son ardoise avec pour seul argument que personne ne peut savoir d’où vient sa formule qu’il cache sans pouvoir justifier son origine comme il met au défi quiconque de prouver qu’il a donné des ordres aux ministres et aux chefs des entreprises publiques pour partager leurs forfaits. 

Cela revient à dire que la culture orale des peuples d’Afrique est inexistante, sans consistance par rapport aux autres cultures basées sur l’écrit. A écouter Aziz, les peuples africains de tradition orale n’ont pas de culture, pas de civilisation, rien de consistant, c’est juste du vent. 

Face à ces éléments : la sortie autorisée d’Aziz et son retour sous peu, on peut émettre l’hypothèse que le pouvoir a compris le caractère maladif d’Aziz face au pouvoir. Il ne renoncera jamais à la politique et le régime de Ghazouani n’est pas méchéant. Il ne fera pas à la femme d’Aziz ce qu’Aziz a fait à la femme de Sidioca : arrachée de chez elle et convoquée devant des sénateurs pour lui montrer que son mari censé la protéger ne peut rien !

Depuis l’hystérie d’Aziz, le régime de Ghazouani a cherché l’apaisement, éviter les conflits dangereux pour tout le monde car ils ont affaire à un homme prêt à tout même à livrer des secrets d’Etat or le régime de Ghazouani est un régime pacifiste sinon Aziz ne serait plus de ce monde. Des régimes mauritaniens ont déjà jugé et fusillé des hommes même un émir dont le corps n’a jamais été rendu à la famille qui ne sait même pas où il est enterré.

Alors il est probable qu’Aziz s’étant calmé, ayant vu que tout son régime lui a tourné le dos, il ne lui reste plus qu’à redorer son blason. Le régime va le laisser ergoter, il y aura un procès, il sera condamné à une peine de prison qui sera annulée vu le temps qu’il a déjà passé en prison. Les biens confisqués le resteront, le pouvoir ne perdra pas la face et Aziz  gardera l’essentiel de son magot introuvable.

Ensuite si Aziz veut jouer au politicien opposant, il subira le sort des opposants agités avec un séjour à l’ombre et s’il veut livrer des secrets d’Etat, il devra fuir en Patagonie or il aime trop la Mauritanie et il est trop fier pour fuir. Il a une fortune à manger. Il n’est pas bête, c’est un homme d’une redoutable intelligence, un menteur pathologique qui connaît bien les mauritaniens qu’il a divisés et pillés en toute impunité pour ensuite oser marcher dans les rues sans rien risquer.

Reste qu'il faut reconnaître à Aziz sa combativité et sa communication qui est excellente vu la nullité de la communication face à lui. Il a réussi à paraître sympathique, courageux et rajeul face à l'adversité alors qu'en fait tout cela ne tient qu'à la politique de Ghazouani qui veut le dompter en lui faisant le moins de mal possible.

VLANE A.O.S.A

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g | Taazour





Rubriques à la une


Recherche