. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Qui est le vrai Ministre des Pêches et de l’Economie Maritime?

Mercredi 25 Mai 2022 - 15:09

Il semble que le fameux auteur de la stratégie des quotas 2015/2019, et de sa copie partielle 2020/2024 qui ont ruiné le secteur des pêches maritimes est de retour en force (par la petite porte) au centre de décision. C’est sans doute la raison pour laquelle le 3e Ministre a rapidement déclaré à la télévision et en direct qu’il prendra en compte les fameux quatre axes de cette tromperie comme nouvelle politique du secteur ! Pour échapper au sort de ses prédécesseurs. 
 

Malgré que le Gouvernement a adopté deux communications en conseil des Ministres pour le changement de cette stratégie trompeuse qui a plongé le secteur dans la surexploitation féroce, la corruption, la gabegie et le désordre chronique contre l’application des lois et règlements maritimes nationales ou internationales. Le vrai ministre et son expert restent apparemment attachés à celle-ci.

La première communication passée en conseil des Ministres le 17 Mars 2021, est venue après la fameuse alarme tirée par Monsieur le Wali de Nouadhibou relative à la rareté des produits halieutiques le 18 janvier 2021.

Celle-ci a montré les grandes lignes des insuffisances de cette stratégie partielle 2020/2024 et a élaboré un plan d’action de 57 recommandations étalées sur le court, le moyen et le long termes. Juste après cette communication, le Ministre intime ami du vrai ministre a malheureusement été viré. 

La deuxième communication est adoptée par le Conseil des Ministre le 08 Juillet 2021, suite à des journées de concertations très élargies, signalant ainsi clairement qu’outre son champ d’action réduit et les insuffisances dans la prise en compte de tous les constituants du secteur, sa portée stratégique est aussi marquée par l’absence d’une vision de développement des volets importants, liés notamment aux autres activités de l’économie maritime tels que le transport maritime, la servitude maritime et la pêche continentale. Avant de préparer les termes de références de sa nouvelle stratégie correctionnelle, le 2e Ministre est parti. 

 

Pourquoi cette instabilité ?

 

Pourquoi cette instabilité des Ministres des pêches et pourquoi cette insistance sur une stratégie non seulement partielle mais aussi dont les résultats sont désastreux sur tous les niveaux, qui ne bénéficie qu’à quelques particuliers contre l’intérêt général du pays ? Si c’est pour ça veuillez arrêter immédiatement vos tromperies, le peuple Mauritanien a grandement besoin de ses richesses.

L’insistance sur une stratégie qui a échoué et dont les résultats sont catastrophiques sur tous les plans économiques, sociaux et financiers, et qui recèle énormément de tromperies et d’incohérences entre les objectifs stratégiques nationaux du développement du secteur et ses cadres référentiels de mise en œuvre nécessite de situer les responsabilités de chacun.  
 

Le refus du changement de ladite stratégie pour ne pas corriger les erreurs volontaires de la jurisprudence maritime nationale notamment ceux régissant le mode d’affrètement des navires en forme coque nue, celui des conditions d’accès au régime national, celui du port du pavillon national etc. constitue immanquablement le point de blocage qui freine encore l’atteinte des objectifs nationaux telles que la constitution d’une flotte nationale à 100% Mauritanienne (capital, armement et équipage), une main d’œuvre nationale qualifiée, une valeur ajoutée, une industrialisation des produits halieutiques, une infrastructure d’accueil et de débarquement solide. 
 

Cependant, la validité de cette stratégie 2020/2024 qui était en vigueur avant les deux communications adoptées en conseil des Ministre risque d’être caduque. En attendant d’avoir des réponses justes, j’attire l’attention des deux ministres, le vrai et l’interface, sur le besoin immédiat du secteur d’une nouvelle vision réformatrice concertée, globale et cohérente capable de rehausser son niveau opérationnel. 
 

Ce tiraillement a semé le doute des populations sur la sincérité de la volonté exprimée à plusieurs reprises par Son Excellence Monsieur Mohamed Ould CHEIKH GHAZOUANI, Président de la République visant la réforme structurelle de tous les secteurs économiques notamment celui de la pêche maritime qui connait beaucoup de retard par rapport aux avantages économiques, sociaux et financiers tirés par nos voisins du nord et du sud avec un potentiel des ressources halieutique le plus important dans la sous-région. 

 

Sidi Mohamed Ould MOHAMED CHEIKH

Ingénieur Expert des affaires maritimes 
lecalame

chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche