. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Pont de Rosso : les travaux exécutés à 17 %, selon le MET

Dimanche 26 Mai 2024 - 19:14

L’Unité de gestion du projet a été instruite par le ministre mauritanien de l’Équipement et des Transports, Mohamed Aly ould Sidi Mohamed, et son homologue sénégalais El Malick Ndiaye, lors d’une visite conjointe des travaux de construction du Pont de Rosso, à « prendre les mesures appropriées pour amener l’entreprise Poly Changda, maître d’œuvre des travaux, à se mobiliser conformément aux dispositions contractuelles pour finaliser ceux-ci courant Juillet 2026 au plus tard ».
 

Mohamed Ali ould Sidi Mohamed avait déploré, vendredi, la lenteur dans l’exécution des travaux de construction du pont de Rosso, dont « le taux de réalisation n’est que 17%, alors que la consommation des délais a atteint 13% ». Il estime que « des choses et des actions » devront être entreprises pour améliorer le rythme d’exécution. « C’est un projet emblématique et très important pour les chefs d’État des deux pays, leur gouvernement et les peuples sénégalais et mauritaniens », a-t-il souligné. Selon le communiqué, « cette visite fut l’occasion, pour les ministres, de constater le niveau peu satisfaisant d’avancement du chantier, d’écouter les parties prenantes et d’identifier les contraintes et difficultés ».
 

Les deux ministres « ont exhorté l’administration, l’Unité de gestion du projet et la mission de contrôle à mettre en place un mécanisme de suivi rapproché du plan d’action que Poly Changda aura à fournir sous quinzaine, afin de résorber l’énorme retard constaté dans la mise en œuvre des travaux ». Les ministres ont enfin « réaffirmé l’intérêt et l’importance du projet pour les deux pays frères au destin commun, au vu de son caractère intégrateur et des impacts socio-économiques importants attendus ». Et d’engager en conséquence « les équipes du projet à se mobiliser davantage pour une mise en œuvre diligente et sans faille des travaux ».
 

Rappelons ici que les présidents mauritanien Mohamed El Ghazwani et sénégalais Macky Sall avaient posé, le 30 Novembre 2021, la première pierre du projet de construction dudit pont devant relier les deux pays séparés par le fleuve Sénégal et permettre ainsi une meilleure intégration au réseau routier continu du Maroc au Nigéria. Le coût total du projet est d’environ 88 millions d’euros dont un don de 20 millions d’euros de l’Union européenne, deux prêts d’un total de 41 millions euros de la Banque africaine de développement (BAD) en faveur des deux pays et de 22 millions d’euros de la Banque européenne d’investissement (BEI). Le restant des financements est assuré par des fonds de contrepartie engagés par les deux États.

lecalame

 

chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g | TAAZOUR





Rubriques à la une


Recherche