. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Ould Baya : Nous arrêterons la retransmission en direct des séances pour ne pas ternir l’image du Parlement

Mardi 26 Avril 2022 - 11:00

Adrar Info - Le président du Parlement mauritanien, Cheikh Ould Baya, a déclaré qu’il sera amener à arrêter la retransmission en direct des sessions via la chaîne Al Barlemanya ( parlementaire), afin de ne pas ternir la réputation du Parlement mauritanien.

Lors de l’ouverture de la séance de ce dimanche consacrée à la discussion et au vote du programme du gouvernement, Ould Baya a signalé qu’il y a certains agissements normaux, comme cela se déroule dans la plupart des parlements, mais il y a d’ autre agissements impertinents, qui sont suivis directement par des téléspectateurs chez nous et à l’étranger, qu’il convient de transmettre en différé, plutôt qu’en direct.

Par conséquent, si l’arrêt de la retransmission en direct des séances résoudrait le problème nous l’arrêterons.

Ould Baya a souligné -cependant- qu’il ne souhaite pas cette option, rappelant que la direction du parlement a beaucoup sacrifié – par le passé- pour assurer la transmission en direct des débats parlementaires.

Ould Baya s’est adressé aux nouveaux membres du gouvernement en disant: « je vous assure que ce que vous avez vu lors de cette session est normal, et se passe toujours à l’Assemblée nationale. C’est sa réalité de tous les jours».

Ould Baya a déclaré, qu’il s’est entretenu avec les présidents des groupes parlementaires pour les consulter quant à la question qui a suscité une large controverse au Parlement, lors de la première session dimanche, et a conduit à l’ajournement de la session pour une heure et demie.

Concernant la question qui a suscité la polémique, qui a conduit à l’entrée d’un certain nombre de députés de l’opposition, dirigés par le député Mohamed Ould Mohamed M’Bare , dans des altercations avec le président du Parlement, exigeant de le voir empêcher les députés de la majorité de répondre directement aux députés de l’opposition, en application des dispositions du règlement intérieur de l’assemblée.

Ould Baya estime que le règlement intérieur du parlement est mal appliqué . Soulignant que si tel était le cas, seul le président et le secrétaire resteraient dans la salle. Il a énuméré les aspects des violations que, selon lui, les députés commettent régulièrement, comme les interventions hors sujet et l’irrespect des horaires.

Le discours d’Ould Baya a suscité une large controverse. Certains députés de l’opposition lui ont répondu et ont exigé qu’il retire les propos de son discours dans lesquels il qualifie certains députés de « vociférateurs » ( العياطين ).

Source : http://alakhbar.info/?q=node/39974

Traduit par adrar info / mauriweb

chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 4 Juillet 2022 - 14:10 L’UPR devient INSAF : Et après?

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche