. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

O. Boukhreiss : Pas question de faire de l'esclavage un fonds de commerce

Lundi 19 Octobre 2020 - 16:19

O. Boukhreiss : Pas question de faire de l'esclavage un fonds de commerce

Le commissaire aux droits de l’homme, à l’action humanitaire et aux relations avec la société civile, M. Hacena Ould Boukhreiss, a présidé dimanche à Néma au Hodh Echargui, la cérémonie d’ouverture d’un atelier de formation sur le contenu de la loi 031- 2015 criminalisant l’esclavage.

Au cours de cet atelier organisé par l’ONG « Flambeau de la liberté » en collaboration avec le commissariat aux droits de l’homme, à l’action humanitaire et aux relations avec la société civile, les participants vont suivre un ensemble d’exposés portant, en plus de loi criminalisant l’esclavage, sur les efforts de la lutte contre les séquelles de l’esclavage et sur les programmes adoptés par l’État dans ce cadre.

Dans un mot prononcé à cette occasion, le Commissaire au droits de l'homme, a indiqué que cette rencontre démontre l'importance du rôle que peut jouer la société civile dans la sensibilisation des citoyens sur leurs devoirs et droits.

Il a souligné que le gouvernement a créé des tribunaux spéciaux dans le cadre de la lutte contre l’esclavage dont celui de la ville de Néma, a pris en charge les frais de justice et a adopté la loi de l'assistance judiciaire des victimes, précisant que l’État ne permettra à personne d’exploiter les séquelles de l'esclavage pour d'autres intérêts en dehors du contexte des droits de l’homme et de la loi.

A son tour, le président de l’ONG « Flambeau de la liberté », Maaloum Ould Mahmoud s’est félicité du partenariat entre son organisation et le commissariat aux droits de l’homme, à l’action humanitaire et aux relations avec la société civile, indiquant que ce partenariat va contribuer à la résolution de nombreuses questions relatives à la lutte contre les séquelles de l’esclavage.

Il a ajouté que son organisation travaille au renforcement de la cohésion sociale entre les différentes composantes de notre société, à la consolidation de l’unité nationale et à la contribution aux efforts de construction de notre cher pays.

Pour sa part, le secrétaire général de l’ONG « Le Flambeau de la liberté », M. Cheikh Rajel Ould Alioune, a présenté un exposé détaillé sur les domaines d’intervention de l’organisation.

Par la suite, le Commissaire aux droits de l’homme a effectué une visite au siège du tribunal spécial de lutte contre les pratiques esclavagistes à Néma où il a tenu une réunion avec le président de ce tribunal et avec le procureur de la République.

Au cours de ces différentes étapes, le commissaire était accompagné par le wali mouçaid du Hodh Echargui, wali par intérim, le président de la commission nationale des droits de l’homme, le président du conseil régional du Hodh Echargui et le représentant du bureau du Haut-commissariat des droits de l’homme des Nations unies

ESSAHRA.net

chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g




Banque Populaire de Mauritanie



Rubriques à la une

Recherche