. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Novembre-décembre 2018 où quand Nouakchott deviendra la capitale du foot africain

Jeudi 8 Novembre 2018 - 21:00

Mauritanie-Botswana le 18 novembre, Mauritanie-Guinée le 14 novembre, Nouakchott King-Stade d’Abidjan le 25 novembre, FC Nouadhibou-El Ahly de Benghazi début décembre ! Le public sportif mauritanien sera gâté ces jours-ci avec toutes ces rencontres qui auront lieu au Stade Cheikha Ould Boidya du Ksar !


Novembre et décembre 2018, sont les mois où la ville de Nouakchott abritera pas moins de quatre matchs internationaux. Outre le derby entre l’équipe nationale, les Mourabitounes, et le Botswana, comptant pour la 4ème journée de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2019 au Cameroun), le 18 novembre 2018, un match décisif qui sera l’occasion pour la Mauritanie de se qualifier en cas de victoire pour la première fois à une CAN, Nouakchott connaîtra le 14 novembre, la rencontre entre les U-23 de la Mauritanie et ceux du Silly National de Guinée comptant pour la CAN Junior.

Le 25 novembreNouakchott King affrontera le Stade d’Abidjan pour le match Aller comptant pour la Coupe de la Confédération africaine de football (CAF). En Ligue des Champions, FC Nouadhibou en découdra avec El Ahly de Benghazi (Libye), début décembre 2018.

La lourde tâche des Mourabitounes devant le Botswana

Le 18 novembre 2018 sera une journée mémorable. Le public sportif mauritanien accroche tous ses espoirs sur une victoire des Mourabitounes contre le Botswana, un match décisif pour une participation historique à une Coupe d’Afrique des Nations.  A l’Aller, le 10 juin 2017 à Gaborone, les Mourabitounes l’avaient emporté sur le score étriqué de 1 but à 0.

 

Seulement, le Botswana, dernier du Groupe I qui regroupe la Mauritanie, le Burkina Faso et l’Angola, a repris du poil de la bête. L’équipe dirigée par David Bright a tenu tête (0-0) au Burkina des frères TraoréBertrand et Alain, qui évoluent respectivement à l’Olympique de Lyon (France) et à la Renaissance Sportive de Berkane (Maroc), un Burkina avec toutes ses vedettes, Jonathan Pitroipa (Paris FC France), et autres Cyril Bayala (Lens, France), Aristide Biance (Al Masry, Egypte). Au match Aller, le Botswana s’était incliné 3 à 0. Devant les Palancas Negras d’Angola, les Botswanais n’ont perdu que sur le fil, 1 but à 0. La plupart des joueurs évoluent dans le championnat botswanais.

Mercredi 7 novembre 2018, l’entraîneur des Mourabitounes, Corentin Martins, a publié sa liste contre le Botswana (voir en fin d’article).

U-23, Mourabitounes contre Silly National de Guinée

A quelques jours de la rencontre entre les Juniors de la Mauritanie et ceux de la Guinéeprévue le 14 novembre 2018 à Nouakchott, et comptant pour les éliminatoires de la CAN U-23 prévue en 2019 en Egypte, l’entraîneur du Silly National de Guinée doit composer avec les blessures de certains joueurs, mais aussi quelques-briscards qui ont dépassé l’âge requis.  C’est le cas des défenseurs Aboubacar Mangué Camara et Alseny Camara “Cantona” (Horoya AC) et Morlaye Sylla (Fello Star). Mohamed Bangoura “Yorobo”du Fello Star a également été libéré pour des raisons non communiquées.

L’entraîneur guinéen, Souleymane Camara, a fait appel pour cette rencontre à des joueurs évoluant en Europe, à l’image de Jules Keïta de Dijon (France), Frank Bahi et Cellou Diallo de Dortmund (Allemagne) et Oumar Touré de la Juventus de Turin(Italie).

L’entraîneur des U-23 mauritaniens, Baye Bâ a quant à lui fait appel à des joueurs locaux, issus en majorité de l’ASAC Concorde, du FC Nouadhibou et du FC Tevragh-Zeina. Un seul joueur expatrié a été rappelé. Il s’agit de Abdallahi Mahmoud du Deportivo Alavés en Espagne.

Il faut dire que les équipes nationales mauritaniennes, que ce soit chez l’équipe A ou dans les petites catégories, ont pris le dessus ces derniers temps sur les équipes guinéennes.  En mai 2018, les U-20 de la Mauritanie avaient éliminé la Guinée (1-0 à Nouakchott, puis 2-3 à Conakry) de la CAN des juniors. En mars 2018, ce sont les Mourabitounes A qui battront la sélection nationale, le Silly National, en match amical à Nouakchott sur le score de 2 buts à 0.

Nouakchott King contre Stade d’Abidjan

 

Nouakchott Kingancien Nasr de Zemzem et ex-Nasr de Teyarett, qui s’est particulièrement illustré durant la Saison 2017-2018, affrontera le mythique club ivoirien, le Stade d’Abidjan, le 25 novembre prochain à Nouakchott, comptant pour les éliminatoires de la Coupe de la Confédération.  Une première sortie dans une compétition africaine qui permettra à Pape Seck et à ses poulains de se frotter à l’international contre des équipes aguerries, à l’image du Stade d’Abidjan, club créé en 1936 qui a, à son palmarès 5 coupes de Champion de Côte d’Ivoire et 5 coupes nationales, sans compter deux titres de champion au niveau africain, la Ligue des Champions et la Coupe de l’UFOA.

FC Nouadhibou face à El Ahly de Benghazi

 

L’année dernière, les Oranges de Nouadhibou avaient créé la surprise en se qualifiant au deuxième tour de la Coupe de la Confédération. Après avoir éliminé l’Africa Sport d’Abidjan (1-1 à Nouakchott et 1-0 à Abidjan), ils ont été stoppés au deuxième tour par le Raja de Casablanca (1-1 à Casablanca et 2-4 à Nouadhibou).

FC Nouadhibou tombe pour la deuxième fois sur une équipe maghrébine et pas des moindres. Rien qu’en novembre et octobre dernier, Al Ahly de Benghazi, adversaire prochain du FC Nouadhibou en coupe de la Ligue africaine a fait tomber des géants du foot africains, à l’image de l’Espérance de Tunis, qu’elle a battu 3 à 1 en Ligue des Champions de la CAF, avant de perdre difficilement devant Es Sétif en Ligue des Champions de la CAF sur le score de 2 à 1. En septembre, elle a pulvérisé le Horoya de Guinée par 4 à 0. Sur ces 20 derniers matchs, Al Ahly de Benghazi a remporté 13 victoires, fait 5 matchs nuls et n’a perdu que 2 matchs avec au total 11 matchs sans encaisser de buts.

Liste des Mourabitoune devant le Botswana

Gardiens (3) : Souleimane BRAHIM (FC Nouadhibou), Boubacar SALAHDIN (FC Tevragh-Zeïna), Namori DIAW (ASC Kédia)

Défenseurs (9) : Abdoul BA (AJ Auxerre/France), Bakary N’DIAYE (Difaâ Hassani d’El Jadida/Maroc), Saly SARR (Servette FC/Suisse), Diadié DIARRA (CS Sedan Ardennes/France), Hamza JAWAR(l’USON de Mondeville (France)),El Mostapha DIAW (Nouakchott King’s), Aly ABEID (Deportiva Alcorcón/Espagne), Abdelkader THIAM (US Orléans/France) Issa SAMBA(AJ Auxerre/France)

Milieux (6) : Hassen El ID (Real Valladolid/Espagne), Khassa CAMARA (AO Xanthi/Grèce), Mohamed Dellahi YALI (FC Tevragh-Zeïna), Diallo GUIDILÈYE (Keşlə FK/Azerbaïdjan), Abdoulaye GAYE (FC Nouadhibou), Alassane DIOP (Hajer FC/Arabie Saoudite)

Attaquants (6) : Ismael DIAKITÉ (US Tataouine/Tunisie), Mamadou NIASS (Salam Zgharta/Liban), Khalil Moulaye Ahmed BESSAM (AS Gabès/Tunisie), Abdallahi SOUDANI (AS Gabès/Tunisie), Homeye TANJY (FC Nouadhibou) Adama BA (Giresunspor Kulübü/Turquie)

Cheikh Aïdara

source towsdsport.com

chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche