. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Mourabitounes U15, U17 et U23 : limogeage à tout va des sélectionneurs

Jeudi 20 Octobre 2022 - 12:41

Particulièrement remonté et écœuré par les contre-performances des Mourabitounes U15, U17 et U23, le Comité exécutif (CE) sévit de la FFRIM : limogeage à tout va des entraîneurs des équipes susdites, soit, respectivement, Mahfoud Mokhtar, Samba Gaye Diagne et le franco algérien Ahmed Aït Ouarab. Ils paient les piètres résultats enregistrés lors des différentes compétitions, UFOA A-U15, UFOA A-U17, Coupe arabe des moins de 17 ans et éliminatoires de la CAN U23.
 

Le communiqué de presse diffusé à l’issue de la réunion du CE explique que cette décision fait suite à « une analyse approfondie des résultats obtenus par les sélections nationales des moins de 23 ans, moins de 20 ans, moins de 17 ans et moins de 15 ans, tenant compte des efforts consentis et dispositions prises par la Fédération, afin de mettre les staffs techniques desdites sélections dans les meilleures conditions possibles de travail, au regard des résultats enregistrés par lesdites équipes nationales ». En guise de consolation, le CE a tout de même tenu à remercier les staffs techniques « pour les efforts fournis durant leur mission respective ».Dans la foulée, le CE a confié à la Direction Technique Nationale (DTN) la tâche de « dresser un bilan de la situation de ces sélections et lancer un appel à candidatures afin de proposer, dans un avenir proche, de nouveaux encadrements techniques pour ces équipes nationales ».

Signalons que Samba Diagne Gaye est instructeur CAF. Tandis que Mahfoudh Mokhtar va désormais se concentrer sur l’ASC Police, suite à la prolongation de son contrat. Rescapé après le limogeage de Corentin Martins et promu sélectionneur des Mourabitounes U23, Ahmed Aït-Ouarab cumulait ces fonctions avec celui de directeur technique national adjoint.

 

--------------------

 

Report de l’obligation des entraîneurs des clubs de Super D1 de disposer d’une licence A ou B
 

Lors de son conclave du jeudi 13 Octobre2022, le CE de la FFRIM a reporté jusqu’en Janvier 2023 l’obligation des entraîneurs des clubs de Super D1 de disposer d’une licence A ou B de la CAF. « Il s’agit », argue la FFRIM, « de donner aux entraîneurs et clubs une période supplémentaire pour acquérir lesdites licences, dans la mesure où la DTN va organiser, en collaboration avec la CAF, deux sessions de formation entre Novembre et Décembre pour l’obtention de ces diplômes ».  Pour rappel, l’obligation faite aux techniciens de disposer d’une licence A ou B avait été prise lors de la dernière réunion du CE.

lecalame

chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche