. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Meeting du FNDU : "Qu’il le désire ou pas, il quittera !"

Dimanche 4 Mars 2018 - 15:22

Le Forum national pour la démocratie et l’Unité (FNDU, opposition) a organisé, ce samedi 3 Mars, en début d’après-midi, une  rencontre avec les populations du secteur 16 de Tarhil, au Sud-est de Nouakchott.

Au cours de ce rassemblement qui a regroupé de nombreux militants et sympathisants de ce groupement de partis, mouvements et personnalités de l’opposition mauritanienne, les leaders politiques ont eu tour à tour à évoquer la situation politique, économique et sociale du pays.

Devant une foule imposante, le président du parti Hatem, M.Saleh Ould Hanane, a affirmé que le président M.Mohamed OuldAbdel Aziz a violé une fois de plus la constitution pour avoir reçu dans le palais présidentiel, l’initiateur du mouvement pour un 3e mandat. Au nom du FNDU, dira, Salah, Aziz quittera le pouvoir qu’il « le veuille ou pas » car la constitution l’interdit de briguer un troisième mandat.

Ould Hanane a ensuite critiqué la présence d’Ould Abdel Aziz parmi les militants du parti UPR et son discours dans lequel, il a dit que la Mauritanie ne vivra jamais un vide et que l’ascension de l’opposition au pouvoir entrainera un recul spectaculaire.

La Mauritanie est sur la voie d’un changement démocratique sans précédent pour qu’on oublie les années du pouvoir de l’actuel président, a-t-il dit. «Nous sommes un peuple fort, et nous œuvrons pour une Mauritanie forte », a-t-il martelé.
Du coup, le président du parti Hatem a vivement dénoncé les propos du porte-parole du gouvernement à propos du troisième mandat en disant que le gouvernement est défini sur la continuité.

Avant de terminer, il a signalé la hausse vertigineuse des prix, le faible pouvoir d’achat, la dégradation des secteurs de l’enseignement, de la santé, de la sécurité et la marginalisation des populations qui habitent les quartiers périphériques.

Pour le président du parti le Rassemblement national pour le développement et la réforme (Tawassoul), M. Mohamed Mahmoud Ould Seyidi, "la présence d’Ould Abdel Aziz avec ses militants et ses déclarations en tant que président ont contredit ses propos lors de l’interview qu’il a accordée au Journal panafricain, Jeune Afrique, il y a quelques jours".

Le président a semé le doute "infectant" sur la scène politique encore à travers ses propos lors du lancement au palais des congrès de Nouakchott, des journées de concertation du parti Union pour la République en prononçant que la porte est fermée devant l’opposition.
Selon une source au sein de l’opposition, une série d’activités sera organisée dans les différents quartiers "marginalisés" pour dénoncer la politique du gouvernement.
Ce meeting a été tenu sous le slogan "Ensemble pour relever le défi de l’insécurité, de la hausse des prix, la mauvaise qualité des services de base, comme la santé et l’éducation".

Récit R.Fall

 source tawary.com
chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche