. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Le gouvernement ayant assumé ses responsabilités face au Covid-19, la balle est désormais dans le camp du peuple ...

Mardi 31 Mars 2020 - 08:38

Depuis la première heure de la propagation du Coronavirus dans le monde, le pouvoir mauritanien affichait une gestion constamment à la hauteur de la riposte à réserver à cette pandémie meurtrière et de propagation rapide.
 

La forte prise de conscience du président de la République, Mohamed Ould Cheikh Ghazouan et de son Premier ministre, l'ingénieur Ismail Ould Bedde Ould Cheikh Sidiya ainsi que de leur équipe gouvernementale distinguée des gros risques encourus face à cette menace mondiale, a conduit le pays à ne pas rester les mains croisées face à cette catastrophe.

En effet, les autorités se sont très vite empressées de prendre des mesures anticipatives et préventives, qui ont suscité l'admiration et l’aval de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), laquelle a qualifié ces mesures de modèle unique dans son genre dans la sous-région.
 

L’observateur qui suit les rebondissements de la crise mondiale consécutive au Covid-19 n’est pas à ignorer l’initiative prise par le gouvernement  visant à accélérer la mise en œuvre des instructions du président pour endiguer la pandémie.

Les universités et les écoles ont été fermées très tôt, afin d’immuniser la société, puisqu’il n’y a pas de famille mauritanienne qui ne compte pas en son sein un enseignant ou un élève ou encore un médecin sinon des proches actifs dans les domaines en connexion avec l’éducation.

Avec le développement de la pandémie, la Mauritanie a été la première à suspendre les voyages touristiques en provenance de l'Europe, puis à fermer tout l'espace aérien et les passages terrestres frontaliers, avant d'imposer un couvre-feu à l'intérieur des villes, avec 10 heures au début avant d’être rallongé pour une demi-journée.
 

Les autorités ont suspendu ultérieurement la prière du vendredi, afin de parer aux rassemblements qui sont l’un des premiers vecteurs de la propagation du Coronavirus.

Les marchés et les commerces non alimentaires et non essentiels ont été fermés aussi dans le cadre d’un nouveau stade de lutte contre la propagation du Covid-19 dans le pays.

Bien que les contaminations confirmées n'aient pas dépassé cinq individus, dont deux étrangers, complètement guéris, le gouvernement a préféré prendre une importante mesure anticipative pour couper la chaine de transmission de la pandémie, en bouclant les foyers potentiels du Coronavirus dans le pays, en l’occurrence Nouakchott et Kaédi, les seules wilayas de la Mauritanie où des cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés jusqu’à présent.
 

Ce train de mesures prises en fonction des statistiques relatives à l’évolution de la pandémie dans le pays a eu certes des répercussions variées sur la vie des citoyens.

Cet à quoi le président a très vite réagi en prononçant un discours historique adressé à la Nation au cours duquel, il a annoncé d’importantes décisions visant à atténuer les impacts négatifs des mesures préventives prises par le gouvernement, rassurant les citoyens sur la fluidité qui caractérisera l’approvisionnement du pays en denrées de première nécessité.
 

Lors de son important discours, le Président de la République a annoncé la création d'un fonds spécial de solidarité sociale et de lutte contre le Coronavirus, visant à alléger les effets négatifs de la pandémie, révélant la contribution de l'État et ouvrant la voie aux hommes d'affaires, aux institutions et aux organisations internationales pour contribuer à leur tour à ce fonds.

« Force donc et de reconnaitre » que le pouvoir a assumé toutes ses responsabilités quant à la riposte appropriée à enclencher face à la pandémie du Covid-19, s’efforçant de jouer sur tous les fronts afin d'empêcher sa propagation dans le pays ainsi qu’à atténuer ses impacts négatifs sur les groupes vulnérables,  suscitant du coup les remerciements des citoyens partout dans le pays.
 

La balle est donc aujourd’hui dans le camp des citoyens pour assumer à leur tour leurs responsabilités, en se conformant à l’acte et au verbe aux instructions faites par les autorités, afin que les efforts déployés puissent donner leurs fruits.

La Mauritanie reste ainsi un pays garantissant à ses citoyens la sécurité, le bien-être et la santé, avec un gouvernement plus que jamais déterminé à concrétiser le programme « Teahoudaty » (Mes engagements), qui est entré en vigueur dés la prise de Mohamed Ould Cheikh Ghazouani de ses fonctions de président démocratiquement élu.

https://alwiam.info/ar/9992

chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g




Rubriques à la une

Recherche