. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Le directeur général de l’ONAS: «Le département a pris toutes les mesures nécessaires pour parer aux urgences consécutives aux eaux de pluie»

Mercredi 27 Juillet 2022 - 17:06

Dans un contexte de changement climatique, les villes mauritaniennes s’exposent de plus en plus aux inondations, notamment Nouakchott. Ce phénomène est particulièrement récurrent pendant les mois d’août et septembre qui correspondent à l’abondance des pluies d’hivernage, durant lesquels les flaques d’eaux stagnantes affectent l’ensemble de la ville.

Pour une assistance d’urgence efficace, l’Office National de l’Assainissement (ONAS), a mis en place les équipements nécessaires pour faire face aux conséquences des inondations qui sont désormais devenues un phénomène récurrent en Mauritanie.

« L’Office National d’Assainissement a été créé en 2013 comme étant une réponse à caractère préventif aux situations d’urgence à cause de la forte vulnérabilité de certaines villes mauritaniennes aux inondations résultantes de multiples facteurs qui appelle à des mesures à plus long terme », a indiqué le directeur de l’ONAS, M. Mohamed Lemine Ould KHattri dans une déclaration à Horizons.

Il a fait observer que les prévisions météorologiques pour cette année laissent présager une saison fortement pluvieuse. De ce fait, « l’Office a pris toutes les mesures nécessaires pour faire face aux urgences qui peuvent survenir à tout moment », a- t-il noté.

Ces préparatifs comprennent des travaux de réparation et d’extension du réseau d’égouts et du système de drainage des eaux pluviales à Nouakchott à travers le renforcement des dispositifs opérationnels.

« Le taux d’accès à l’assainissement sera amélioré »...

Au niveau de la capitale, le directeur de l’ONAS a souligné que plusieurs unités fixes et d’autres mobiles ont été mises en place pour juguler le fléau des eaux stagnantes et la formation de grandes mares d’eaux polluées principalement dans les quartiers périphériques de la ville.

Dans ce cadre, précise- t-il, des équipements de pompage ont été mobilisés aux niveaux des trois wilayas de Nouakchott à raison de 7 pompes pour chacune qui sont mises à la disposition de comités régionaux présidés par le wali ; à cela s’ajoute la contribution de l’unité centrale d'intervention.

Par ailleurs, l’Office national d’Assainissement intervient également dans les wilayas de l’intérieur du pays, notamment dans les villes les plus touchés par le phénomène des inondations telles que Rosso, Kaédi, Sélibabi, Atar et Akjoujt.

M. Ould Khattri a souligné que ces wilayas disposent d’équipements de pompage par camion-citerne d’une capacité variant entre 150 et 300 mètres cubes par heure pour aspirer l’eau de pluie stagnante afin de préserver la santé des citoyens et fluidifier la circulation.

Il a ajouté que des travaux de réparation et d’extension des réseaux d’égouts aux niveaux de ces villes ont été réalisés pour améliorer le taux d’accès à l’assainissement qui constitue un objectif majeur du gouvernement mauritanien.

Dans ce cadre, dit-il, l’Office prévoit la mise en place des unités sur l’ensemble des wilayas du pays, rappelant que sa mission principale est de mobiliser les équipements nécessaires, assurer la gestion et la maintenance des réseaux d’égouts et conduire les interventions en situations d’urgences.

Cependant, au regard de l’ampleur du phénomène des inondations et des moyens techniques et humains limités dont dispose l’ONAS, la pratique de l’assainissement reste encore un enjeu majeur pour la Mauritanie.

Face à cette situation, l’Etat a mis en place un Comité interministériel, placé sous l’égide du Premier Ministre, dans le but de gérer les actions d’urgence, superviser la collecte et l’évacuation des eaux de pluies stagnantes et distribuer des produits alimentaires et des équipements au profit des familles sinistrées.

M. Ould Khattri a souligné que le gouvernement a mis œuvre un plan pour le développement d'un réseau d'égouts efficace dans la capitale avec la prise en compte de la configuration topographique de Nouakchott et des autres facteurs urbanistiques.

Ce Plan se concentre également sur des améliorations pour une meilleure performance de L’ONAS à travers la mise à niveau des ressources humaines qui sont le pilier de toute organisation qui se veut compétitive et performante.

Pour augmenter la capacité d’intervention de l’Office, le gouvernement a récemment mobilisé des citernes de pompage de l’eau, dotées d’équipements modernes de siphonnage pour assurer de prestes interventions de l’Office national d’assainissement, chaque fois que nécessaire.

Propos recueillis par Salem Mori
AMI
chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g




Rubriques à la une

Recherche