. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Le Président de la République : Nous disposons de tous les éléments nécessaires pour devenir un acteur majeur du marché mondial de l’hydrogène vert

Jeudi 26 Octobre 2023 - 00:09

Son Excellence M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, Président de la République a prononcé un discours au Panel sur la transition énergétique et l’hydrogène vert dans lequel il a déclaré que notre pays, par son énorme potentiel en énergies renouvelables, (estimés à 4000 GW dont 500 peuvent être développées immédiatement), par sa situation géographique unique, ses riches réserves minières, notamment de fer, dispose de tous les atouts nécessaires pour devenir l’un des principaux acteurs du marché mondial de l’hydrogène vert et des industries minières vertes.

C’était au cours de la séance d’ouverture du ’’Global Gateway Forum’’ qu’abrite la capitale belge mercredi et jeudi et qu’organise l’Union Européenne.

Voici le texte intégral de ce discours :

« Excellences, Mesdames et Messieurs les chefs d’États et de Gouvernement,

Madame la Présidente de la Commission de L’UE,

Excellences, Mesdames, Messieurs,

Je tiens, tout d’abord, à exprimer tout le plaisir que j’ai à prendre part, avec vous, à ce panel consacré à la transition énergétique et l’hydrogène vert.

Je voudrais, aussi, à cette occasion, féliciter son Excellence Madame la Présidente, ainsi que l’ensemble des dirigeants des pays membres de l’U.E, pour avoir lancé l’initiative global Gateway qui vise à contribuer, de façon profonde et durable, à la dynamique de la croissance et du développement des pays partenaires de l’U.E, et notamment les pays africains.

Excellences, Mesdames et Messieurs,

Si les énergies fossiles ont été au cœur de la révolution industrielle, des progrès technologiques et des transformations économiques et sociales dans les pays actuellement développés, leur utilisation intense, aujourd’hui, n’est plus soutenable.

Toutes les études scientifiques sur les changements climatiques dressent un sombre et dramatique tableau du devenir de la planète et de l’humanité toute entière, si l’utilisation des énergies fossiles maintenait son rythme actuel.

Il va donc nous falloir, et très rapidement, œuvrer à bâtir des économies plus sobres en carbone tout en maintenant ou en accélérant la croissance économique. Le challenge est certes énorme, mais pas impossible à relever.

C’est dans ce cadre que s’accélère le développement à grande échelle des énergies renouvelables.

Mais c’est l’hydrogène vert qui offre aujourd’hui les opportunités économiques, sociales et environnementales les plus grandes, et tout semble indiquer que, sans son développement à grande échelle, l’objectif de la conférence de Paris de limiter la hausse des températures autour 1,5 degrés, ne pourra pas être atteint.

Notre pays, la République Islamique de Mauritanie, par son énorme potentiel en énergies renouvelables, (estimés à 4000 GW dont 500 peuvent être développées immédiatement), par sa situation géographique unique, ses riches réserves minières, notamment de fer, dispose de tous les atouts nécessaires pour devenir l’un des principaux acteurs du marché mondial de l’hydrogène vert et des industries minières vertes.

C’est l’ambition que nous nous sommes fixés.

Aussi, nous avons signé des Mémorandums d’entente avec quatre sociétés pour la production, à grande échelle, de l’hydrogène vert.

La production locale de cette nouvelle énergie, devrait permettre la production d’acier vert à grande échelle, et inscrire notre pays sur une trajectoire d’industrialisation rapide, tout en évitant à l’humanité, l’équivalent des émissions annuelles de gaz à effet de serre d’un pays industrialisé de taille moyenne.

Cependant, la transformation de ce potentiel en développement réel nécessite :

– La mobilisation de ressources financières importantes,

– La mise à l’échelle de la technologie,

– La mise en place d’infrastructures appropriées.

Aussi, nous avons engagé plusieurs actions visant à renforcer notre niveau de préparation en vue de devenir un producteur compétitif en matière d’hydrogène vert.

Nous allons lancer dans les semaines à venir une étude sur les infrastructures et nous nous doterons d’un code solide de l’hydrogène vert, avant la fin de l’année, ainsi que d’un cadastre de l’hydrogène vert qui garantiront la transparence, l’efficacité et l’équité dans l’octroi des permis.

Excellences, Mesdames, Messieurs,

Il est clair que le développement de l’hydrogène vert a vocation à être un pilier essentiel de l’initiative du Global Gateway.

Il faut pour cela trouver des solutions innovantes pour le financement du développement d’infrastructures et de projets d’hydrogène vert compétitifs.

Il est en particulier impératif de réduire le cout du capital pour les investisseurs privés étrangers à travers des financements plus concessionnels et la mise en place de fonds de garantie.

La majorité des projets d’hydrogène vert qui ont fait l’objet d’une décision finale d’investissement sont situés dans des pays industrialisés, et non dans des pays en développement, bien que le potentiel et les sources d’énergie soient plus importants dans les pays en développement.

Dans la grande course à l’hydrogène vert, nous devons éviter que l’histoire ne se répète et que l’Afrique ne soit, encore une fois de plus, laissée pour compte.

Et nous comptons beaucoup sur l’initiative du Global Gateway pour contribuer à ce que l’Afrique occupe une position qui soit à la hauteur de ses besoins et son énorme potentiel.

Je vous remercie ».

AMI

chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche