. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Le Chef de l’Etat à Tidjikja : "le rôle du Tagant dans la résistance fait qu’il doit être aux avant-postes des wilaya concernées par les réformes constitutionnelles"

Vendredi 28 Juillet 2017 - 00:26

 Le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz a présidé jeudi après- midi à Tidjikja, capitale du Tagant un meeting populaire auquel ont participé toutes les moughataa de la wilaya et leurs sensibilités politiques, sociales et professionnelles.

Le Chef de l’Etat a tenu au début du meeting à faire un bain de foule et à saluer les cadres et notables venus de toutes les moughataa de la wilaya pour participer à ce meeting, qui s’inscrit dans la perspective de la mobilisation des populations pour exprimer leur appui aux orientations du gouvernement et de leur volonté de voter en masse « Oui » aux amendements constitutionnels proposés au vote le 5 août prochain.

Les habitants de la wilaya du Tagant ont exprimé combien ils sont attachés à la politique du Président de la République en faveur des pauvres et à son souci de faire bénéficier toutes les populations d’un développement équilibré touchant tous les domaines de la vie du citoyen et respectant les principes fondamentaux auxquels croit le peuple mauritanien et pour lesquels il a lutté et consenti bien des sacrifices depuis la naissance de l’Etat mauritanien moderne.

Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz a dit toute sa reconnaissance envers les habitants du Tagant pour leur présence massive, qui traduit leur attachement au projet de la République Islamique de Mauritanie et à la poursuite du processus de développement entamé par le pays depuis 2009.

Le Chef de l’Etat a rappelé à cet égard la bataille héroïque de Tidjikja le 12 mai 1905 où les « moujahidines » ont conduit dans un jour historique une épopée contre le colonialisme.

Il a ajouté que la wilaya du Tagant est parmi les premières concernées par les amendements constitutionnels proposés en raison de la dimension de la résistance qui l’a marquée, de sa valorisation du rôle de cette résistance et de sa fidélité aux principes qui l’ont inspirés.

Les amendements proposés sont le fruit d’un dialogue politique entre la majorité et l’opposition responsable qui a participé au dialogue, relevant qu’ils touchent plusieurs aspects vitaux dont notamment la commémoration de la résistance du 12 mai 1905, qui est la première opération contre le commandant de la garnison coloniale, Coppolani.

Il a exprimé sa confiance en ce que les populations, en raison précisément de cette dimension-là, vont voter sans hésitation par Oui à ces amendements le 5 août prochain.

Le Président de la République a évoqué ensuite l’amendement modifiant l’article 8 de la Constitution portant sur les améliorations à apporter au drapeau national en y adjoignant deux bandes latérales rouges pour symboliser, pour la première fois, la fidélité à l’esprit de la résistance et commémorer la mémoire des martyrs, poursuivre notre marche pour le développement, défendre notre sécurité, notre stabilité et notre identité.

La responsabilité à cet égard, poursuit-il, repose sur tous les mauritaniens et il leur appartient de relever le défi en votant les amendements constitutionnels pour préserver notre identité réhabiliter notre glorieux passé historique mais aussi défendre notre langue et notre sainte religion et le moins qu’on puisse faire à cet égard, c’est de changer le drapeau et de faire participer tout le monde à sa conception et à son adoption.

Il a ajouté que ceux qui s’élèvent contre ces réformes veulent tout mettre en doute et conduire le pays vers les tensions. Il s’agit de prétendus partis qui cherchent à diviser le pays et le mener vers le pire comme les pays qui ont connu les révolutions arabes qui ont mené les peuples vers la destruction, les guerres intestines et déplacements forcés autres conséquences néfastes. Ceux-là n’ont pas d’avenir dans ce pays car leur rôle se limite à la destruction, relevant que la meilleure réponse à leur apporter est de voter « Oui » en faveur des amendements car le peuple mauritanien en est le seul bénéficiaire car cela permet d’assurer sa sécurité, sa stabilité et son développement.

Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz a dit qu’il a confiance en le peuple et en sa bonne perception de la propagande de l’opposition extrémiste qu’il a expérimentée auparavant et à laquelle il n’accordera aucun intérêt.

Il a précisé que le 2ème amendement porte sur la suppression du Sénat pour des raisons qu’il a expliquées portant sur son coût exorbitant et le fait qu’il entrave tous les projets de lois visant à édifier un développement proche de l’Homme mauritanien et lui présentant les services essentiels.

Il a abordé la création de conseils régionaux en lieu et place du Sénat pour développer les wilaya et planifier pour leur offrir de meilleurs services dans le cadre d’une vision qui tient compte de leurs spécificités, défendre les droits des wilaya et poser leurs problèmes dans le cadre d’une approche moderne.

Le Président de la République a ajouté que les amendements constitutionnels englobent la fusion de certaines institutions constitutionnelles en une seule comme le haut conseil de la fatwa et des recours gracieux, le Haut conseil islamique et le Médiateur de la République en vue de rationaliser les énormes dépenses et de les orienter vers d’autres domaines ayant un caractère plus vital, en plus de l’intégration de la dimension environnementale au conseil économique et social étant donné l’importance de l’environnement pour le pays.

Il a ajouté que les efforts de l’Etat en matière de répartition du développement et d’offre de prestations dans les wilaya se poursuivra et de renforcera et dans ce cadre, une université sera ouverte dans le Tagant pour renforcer les structures éducatives dans la wilaya et rapprocher l’encadrement et la formation des générations montantes.

Il a souligné que le vote par Oui le 5 août implique la rupture avec les pratiques du passé, avec le sous- développement et la marginalisation et l’entrée dans un nouvelle phase de l’histoire de la Mauritanie fondée sur la construction et fermant la porte devant ceux qui appellent à la gabegie et à la destruction et que le peuple mauritanien a expérimentés des décennies durant.

Il a demandé aux jeunes et aux femmes en particulier de soutenir les amendements constitutionnels avec ferveur afin de contribuer à renouveler la classe politique et insuffler un sang nouveau, une vision clairvoyante et des idées novatrices afin de préserver les acquis et renforcer les réalisations accomplies avant de demander aux cadres de voter en faveur des amendements le 5 août prochain.

Auparavant, le maire de la ville de Tidjikja, M. Saleck Ould Saleck, a prononcé un mot dans lequel il a exprimé la reconnaissance des habitants de sa cité pour la visite du Président de la République soulignant leur disponibilité pour soutenir et préserver les acquis et accompagner le processus de réformes engagé avant de promettre, au nom des populations, de voter oui aux amendements constitutionnels le 5 août prochain.

source AMI
chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | désintox | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une


Recherche

Pendant ce temps...