. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

La semaine

Mercredi 6 Octobre 2021 - 08:18

Cordon dunaire de Nouakchott : le MEDD tire la sonnette d’alarme
 

Madame Marième Békaye, ministre de l’Environnement et du développement durable a révélé l’existence de  vingt brèches sur le cordon dunaire protégeant Nouakchott. Les risques face à la montée constante des eaux océaniques en sont considérablement amplifiés. Selon des études réalisées par des experts des Nations Unies, le niveau de la mer est en constante élévation partout dans le Monde. Et notre ministre de constater que le cordon dunaire qui protège la ville perd en épaisseur et en hauteur, notamment suite à l’exploitation anarchique des terres noires le long des côtes.« En 2019 », rappelle madame Békaye, « le gouvernement avait déjà pris la décision d’interdire l’exploitation des terres côtières, alors que seule une société à l’époque travaillait en ce domaine. Mais les dangers augmentent aujourd’hui  à cause des changements climatiques, aggravant l’impact d’activités qui ne tiennent pas compte des exigences environnementales ».
 

Pour alléger encore la menace, Marième Békaye a annoncé le projet de colmater au moins trois brèches cette année, notamment grâce au soutien de Fonds d’investissement pour la protection des zones littorales en Afrique de l’Ouest (WACA). Un travail de longue haleine mené par son département, en collaboration avec celui de l’Énergie, a par ailleurs permis d’identifier des zones où l’exploitation desdites terres noires paraît possible. Ces lieux sont situés entre Nouakchott et le Banc d’Arguin et font l’objet d’un strict cahier des charges soucieux de la préservation des écosystèmes. La ministre a précisé qu’une cartographie précise de ces lieux sera effectuée et qu’une commission regroupant les représentants de divers ministères sera mise en place pour préserver au mieux la Nature. « Les deux parties qui ont mené cette étude travaillent à la préparation d’un plan de travail pour déterminer les critères de partenariat avec les sociétés travaillant en ce domaine, aux côtés d’un conseil technique commun pour le suivi et le contrôle de l’opération », selon elle.

 

Levée du couvre-feu
 

Lors de la traditionnelle conférence de presse en aval du Conseil des ministres, le ministre de la Santé Sidi ould Zahaf a annoncé la levée du couvre-feu, expliquant qu’elle résulte de la tendance à la baisse, observée ces dernières semaines, du nombre de nouveaux cas testés positifs au Covid-19. Cette  décision, a-t-il souligné,« prend également en compte l’impact socio-économique de celui-ci sur les ménages. […] Mais la levée du couvre-feu ne doit en aucun cas donner lieu à un relâchement dans l’observation des mesures-barrières. […] Malgré les avancées notables de la vaccination, son taux est encore trop pour bas pour assurer l’immunité collective ». Et de rappeler que des milliers de doses sont disponibles, invitant au passage les populations à y recourir et annonçant à cette fin le lancement d’une nouvelle campagne de vaccination début-Octobre, sur toute l’étendue du territoire. De son côté, le porte-parole du gouvernement Mokhtar ould Dahi a tenu à préciser que la levée du couvre-feu ne veut pas dire la fin des mesures de protection, notamment le port du masque.

lecalame

chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche